« La Parade de l’aveuglement » : l’exposition minimale et queer de Dorian Sari

Avec « La Parade de l’aveuglement », le Centre Culturel Suisse (CCS) à Paris consacre la première exposition personnelle en France de l’artiste Dorian Sari, né en 1989 à Izmir (en Turquie), et désormais installé à Bâle. Sculptures, vidéos et performances y résonnent entre elles dans une tentative complexe de transformation des mythologies et des rites. Le corps, joué, heurté ou empêché se débat et s’élance. Il cherche sa place, se mesure au monde. Trouble, non essentialisé, il catalyse les désirs, les paradoxes et les doutes. Le corps, désirant, queer et potentiel est en même temps soi et l’interface à l’autre (la société, le groupe, la communauté).

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.