« 1992 » : le tout premier clip nostalgique et poétique du duo Bruises

Article publié le 16 mai 2019

Photo : clip « 1992 », de Bruises.
16/05/2019

Une ode onirique aux années 90.

Composé de Max Sokolinski et Adah Jungk, le jeune duo Bruises vient de dévoiler le clip de son premier single « 1992 », un titre à la mélodie suave et planante qui mêle sonorités new wave, électro-pop et rock psyché. Réalisée par Amanda Macchia, la vidéo doucement rétro nous replonge « à l’époque où l’avenir semblait prometteur et où les walkmans étaient cool ». Poétiques et teintées de nostalgie, les paroles évoquent quant à elles les désillusions de toute une génération fantasmant l’insouciance des années 90, période pendant laquelle les deux protagonistes ont grandi. « Everything is darker / In the light of modern days », « The Golden years are over / Hang on to your lover » scandent les deux artistes.

Après avoir collaboré avec Mathieu Chedid en live, Max Sokolinski, frère de l’actrice et chanteuse Soko et auparavant membre du duo Hologram qu’il formait avec Clara Luciani, rencontre Adah Jungk l’été dernier. Avant de se rendre à une rave party, le guitariste, bassiste et pianiste invite la jeune femme austro-américaine à venir chez lui : il joue quelques notes au synthé, elle fredonne une mélodie, et leur collaboration prend naissance. Elle s’incarne désormais à travers « Beneath The Wave », un premier morceau qui marque les débuts de Bruises, qui signifie « ecchymoses » en français – métaphore des bleus à l’âme que peut causer notre époque, que le duo cherche à évoquer avec sa musique. En attendant septembre et la sortie d’un premier EP intitulé Tender Storm, le duo donnera dès ce soir et jusqu’au 22 mai une série de concerts à la Villa AH Forbes aux abords de la Croisette, en marge de la 72ème édition du festival de Cannes.

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

Albums posthumes : sacralisation des artistes ou cash machines ?

Prince, Bashung, DMX ou encore Nipsey Hussle : en 2021, de nombreux albums posthumes devraient voir le jour, prolongeant l’héritage laissé par ces artistes parti·e·s trop tôt. Mais que sait-on réellement de la fabrication des disques posthumes ? Qui décide de les sortir ? Selon quels dispositifs ? Et surtout, au bénéfice de qui ?

Lire la suite

D’Aya Nakamura à PNL : comment les artistes musicaux·les transforment la langue française

« Pookie », « Igo », « moula »… La popularité inédite du rap francophone donne lieu à un renouvellement linguistique abondant.

Lire la suite

Hervé : « Mon premier album, c’est la photographie d’un fantasme »

Après son premier album Hyper sorti le 19 juin dernier, qui orchestre les noces de la pop française avec la scène musicale de Madchester, Hervé a dévoilé une session live à l’Olympia lundi 16 novembre, le jour où devait initialement se tenir son premier concert (qui affichait complet) dans cette salle mythique, finalement reporté en raison du contexte sanitaire actuel. Rencontre.

Lire la suite

Comment Patrick Cowley a reinventé le disco en inventant la sulfureuse Hi-NRG

Entre les années 1970 et 1980, les premiers pas de la libération homosexuelle et l’arrivée de la pandémie du VIH, la Hi-NRG, un dérivé électronique du disco inventé de toutes pièces par le producteur Patrick Cowley, fait danser les gays dans d’immenses clubs entre San Francisco, New York, Londres et Paris. Histoire d’un courant musical aux effluves de poppers, qui n’aura duré qu’une poignée d’années mais a complètement transformé la pop et la dance music.

Lire la suite

Sound 83 : le nouvau mix de Vittos pour Antidote

L’artiste espagnol, dont le DJ set lors de la Desire Party d’Antidote a révélé tout le talent, est de retour avec un troisième mix exclusif pour MagazineAntidote.com. Listen to the beat.

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.