Contrefaçon met en scène un braquage dans son nouveau clip « Deter »

Article publié le 15 mai 2019

Share :

Photo : Contrefaçon.
15/05/2019

Le quatuor qui secoue la techno française a encore frappé.

Après l’hypnotique « Halo » en mars dernier, Contrefaçon (aka CTRFÇN) revient avec « DETER », un nouveau single déchaîné dont le clip vient tout juste d’être dévoilé. Évoquant le gabber, les beats agressif du titre suivent et accompagnent le rythme effréné d’une course-poursuite scabreuse avec des agents de sécurité, lors d’une scène de braquage. 

Composé de quatre jeunes hommes installés dans la banlieue nord de Paris, répondant aux surnoms de Mike Doe, MandelBoy, Antipop et Junk8, le groupe Contrefaçon, formé en 2016, s’est fait connaître la même année avec un premier EP intitulé 4, porté par autant de titres que de clips à l’esthétique très travaillée, narrant l’errance d’un dealer dans le métro parisien. Autant nourris par leur passion pour la musique que pour la vidéo, Contrefaçon s’est également illustré sur scène à l’occasion des Trans Musicales de Rennes, aux Eurockéennes de Belfort ou encore au festival Garorock, en parallèle de DJ sets abrasifs, comme celui donné par le crew à l’occasion de la Halloween Party organisée par Antidote l’année dernière. Ce mercredi 15 mai à 20h, c’est la scène du Point Éphémère qu’ils enflammeront cette fois avec leur musique électronique fiévreuse, parfois teintée d’acid house et de synthwave.

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

> voir tout

Comment Patrick Cowley a reinventé le disco en inventant la sulfureuse Hi-NRG

Entre les années 1970 et 1980, les premiers pas de la libération homosexuelle et l’arrivée de la pandémie du VIH, la Hi-NRG, un dérivé électronique du disco inventé de toutes pièces par le producteur Patrick Cowley, fait danser les gays dans d’immenses clubs entre San Francisco, New York, Londres et Paris. Histoire d’un courant musical aux effluves de poppers, qui n’aura duré qu’une poignée d’années mais a complètement transformé la pop et la dance music.

Musique

Sound 83 : le nouvau mix de Vittos pour Antidote

L’artiste espagnol, dont le DJ set lors de la Desire Party d’Antidote a révélé tout le talent, est de retour avec un troisième mix exclusif pour MagazineAntidote.com. Listen to the beat.

Musique

Sound 82 : le nouvau mix de Vittos pour Antidote

Après avoir livré un DJ set incandescent lors de la dernière soirée d’Antidote (célébrant la sortie du numéro Desire), et dévoilé un premier mix composé en exclusivité pour notre site la semaine dernière, le jeune virtuose des platines Vittos est de retour cette semaine avec un second mix électronique inédit. Enjoy.

Musique

Sound 81 : le premier mix de Vittos pour Antidote

Après avoir livré un DJ set magnétique lors de la Desire Party célébrant la sortie de notre numéro printemps-été 2020, l’artiste espagnol Vittos s’apprête à dévoiler quatre mixes exclusifs sur Antidote (au rythme d’un par semaine), dont voici le tout premier. À écouter sans modération.

Musique

Bamao Yendé et Le Diouck explosent les frontières avec l’EP « 55 Degrees »

Le patron de Boukan Records dévoile un premier EP enregistré aux côtés de son acolyte Le Diouck, et s’impose définitivement comme le fervent défenseur d’une musique électronique brute, énergique et fiévreuse.

Musique

Interview : le rappeur emo-futuriste Laylow sort un album sur une intelligence artificielle

Persuadé à raison d’évoluer en marge d’un rap français obsédé par les streams, Laylow fait de son premier véritable album, « Trinity », une œuvre radicale où son verbe se fait économe, au service d’un univers extrêmement visuel. L’opus tire son nom d’une intelligence artificielle inventée, conseillant le rappeur dans sa vie émotionnelle. Rencontre.

Musique

lire la suite

> voir tout

Musique

Pourquoi il ne fallait pas rater la Desire Party d’Antidote