Gucci s’engage contre le mariage forcé avec sa nouvelle campagne #LetGirlsDream

Article publié le 14 octobre 2019

Share :

Photo : Gucci.
14/10/2019

En mettant à disposition un court-métrage engagé réalisé par Sharmeen Obaid-Chinoy, la maison italienne continue de promouvoir l’égalité entre les sexes au travers de son initiative Chime for Change.

À l’occasion de la journée internationale de la fille qui se tenait vendredi 11 octobre, et dans le cadre de son programme féministe Chime for Change initié en 2013, la maison Gucci s’est associée à la réalisatrice pakistanaise Sharmeen Obaid-Chinoy (récompensée de deux Oscars et trois Emmy Awards pour ses documentaires engagés dénonçant les violences faites aux femmes) pour lutter contre les mariages précoces et forcés. Ainsi, sur une plateforme baptisée « Let Girls Dream » (« Laissez les filles rêver ») et au travers d’une campagne du même nom, la marque propriété du groupe Kering invite les femmes du monde entier à partager leurs rêves et à découvrir un extrait de Sitara, un court-métrage d’animation réalisé par Sharmeen Obaid-Chinoy et co-produit par Gucci qui conte l’histoire de Pari, une jeune pakistanaise de 14 ans vivant à Lahore dans les années 1970 et contrainte de renoncer à son rêve de devenir pilote d’avion pour épouser un homme.

Soutenue par Girls Not Brides, un groupe qui rassemble près de 1200 organisations internationales luttant contre le mariage d’enfants, et par l’association Equality Now qui, depuis 1995, défend les droits des femmes en incitant notamment les gouvernements de certains pays à adopter des lois pour interdire le mariage aux individus de moins de 18 ans, l’initiative #LetGirlsDream a pour but de sensibiliser les publics sur la question du mariage forcé. Une pratique sexiste en baisse, mais qui reste courante dans certaines régions du globe comme en Asie du Sud, et qui concerne encore douze millions de jeunes filles chaque année. Dans le monde, on estime ainsi que le nombre de femmes vivantes mariées alors qu’elles n’avaient pas 18 ans s’élève à 650 millions.

Considéré comme une atteinte aux droits de l’homme par les Nations Unies, le recourt au mariage précoce et forcé peut être motivé par des raisons économiques et reste souvent lié à la pression sociale, ainsi qu’aux poids de certaines traditions religieuses et culturelles. Mariées contre leur gré à des hommes souvent plus âgés, les jeunes filles n’ont alors plus aucune liberté concernant leur avenir et sont la plupart du temps contraintes de renoncer à leurs objectifs personnels pour embrasser le rôle de mère et de gérante du foyer. Si plusieurs pays ont par ailleurs déjà élevé l’âge légal du mariage à 18 ans sous la pression de la communauté internationale, les lois ne sont pas appliquées avec la même vigueur partout dans le monde, et les traditions sexistes restent parfois encore très enracinées. 

C’est pour déconstruire cette pratique archaïque et encourager les adolescentes à réaliser leurs rêves tout en dénonçant les obstacles auxquels elles doivent encore faire face pour atteindre leurs objectifs que Gucci a mis en place sa plateforme Let Girls Dream. Sur cette dernière, les enseignants du monde entier peuvent ainsi demander à organiser une projection de Sitara pour éduquer leur public, et encourager l’activisme en faveur d’un monde plus égalitaire. 

À lire aussi :

Les plus lus

> voir tout

Comment les mythiques Blitz Kids ont réinventé la mode et la musique

En deux petites années, entre 1979 et 1980, du côté du quartier de Covent Garden à Londres, une soirée organisée tous les mardis soir au sein du minuscule Club Blitz a changé la face de Londres, de la mode, de la pop music, lancé la vague baroque et fière des Nouveaux Romantiques, et renvoyé définitivement l’uniforme des punks au rayon vintage. Retour vers le futur.

Neith Nyer reverse tous les bénéfices de sa nouvelle collection en faveur des trans noirs brésiliens

Fondé en 2015 par Francisco Terra, le label Neith Nyer fait son retour en grande pompe avec « Globe of Death ». Une collection inaugurant le projet « Neith Nyer Artisanal », né d’une collaboration entre le designer brésilien et une flopée de créatifs, dont la totalité des bénéfices sera reversée à Casa Chama, une association brésilienne qui lutte pour faire valoir les droits des personnes noires et transgenres.

Les algorithmes peuvent-ils prévoir la mode du futur ?

Avec le basculement vers le tout-digital, la data et les prédictions s’apprêtent à jouer un rôle décisif dans la relance des secteurs de la mode et du luxe. Comme dans chaque crise, les rapports de force évoluent et le recours aux algorithmes, bien qu’encore perçus comme opposés à la création, s’intensifie. D’abord pour rassurer, ensuite pour tenter de prévoir l’avenir.

Série mode : 2 Moncler 1952, Issue d’Antidote : DESIRE

Découvrez les pièces parmi les plus marquantes de l’été 2020 dans cette série mode inédite issue du nouveau numéro d’Antidote photographié par Ferry van der Nat, avec Chanel, Balenciaga, Versace, Lacoste, Ann Demeulemeester, Rombaut. Commandez dès maintenant Antidote : DESIRE sur notre eshop au prix de 15€.

Série mode : les looks de Richard Gallo reconstitués en exclusivité pour Antidote

Publiée dans le numéro printemps-été 2020 d’Antidote, cette fashion story dédiée à Richard Gallo mêle pièces d’archives issues de son vestiaire et looks reconstitués à partir de photographies, arborés par Tyrone Dylan.

À quand une place, une rue, une statue commémorant le héros noir Saint-George à Lille ?

Suite à la mort de George Floyd, étouffé à Minneapolis lors d’une arrestation par des policiers blancs, la présence de statues et autres symboles de l’oppression raciste dans l’espace public est plus que jamais remise en cause à travers la planète. En parallèle, des étudiants en droit à Lille militent pour commémorer le chevalier de Saint-George, surnommé le « Mozart Noir », au sein de la capitale des Hauts-de-France.

Société

lire la suite

> voir tout

Société

Provoquée par un policier blanc, la mort de Rayshard Brooks, un homme noir d’Atlanta, a relancé les manifestations aux USA