Sons Semaine Jai Paul Antidote

Les sons de la semaine : Jai Paul, PNL, Nekfeu, Kiana Ledé, Muddy Monk et Jimmy Whoo

Texte : Naomi Clément.
07/06/2019

Du retour surprise de Jai Paul à l’arrivée du troisième album de Nekfeu.

Jai Paul met fin à six longues années de silence

Il avait complètement disparu des radars. Révélé en 2011 avec son titre « BTSTU », qui lui avait valu d’être décrit par le Washington Post comme « le précurseur de l’entière carrière de James Blake », Jai Paul s’était muré dans le silence à la suite du leak de son premier album le 14 avril 2013. Un mutisme qu’il a rompu le 1er juin dernier en publiant deux nouveaux titres inédits, « Do You Love Her Now » et « He », ainsi que ce fameux premier opus, désormais disponible sur toutes les plateformes de streaming sous le titre ironique de Leak 04-13 (Bait Ones) (en référence à la date du 14 avril 2013, donc).

En parallèle ce ces sorties surprises, le chanteur et producteur britannique – aujourd’hui âgé de 30 ans – a pris le temps de revenir sur la fuite de son premier album, qu’il explique avoir vécu comme une véritable « catastrophe ». « C’était très difficile à gérer […] », a-t-il expliqué dans un communiqué. « Je me sentais seul, comme si personne ne comprenait qu’il s’agissait d’une catastrophe […] Je crois qu’il est important que les artistes, ceux qui créent, puissent avoir un semblant de contrôle sur la manière dont est présentée leur travail. »

Les deux nouveaux morceaux de Jai Paul forment ensemble un « double B Side » qui a été pressé sur 500 vinyles dont le stock est, évidemment, déjà épuisé. Preuve que les artistes n’ont pas nécessairement besoin de sortir un nouveau single toutes les deux semaines pour obtenir la fidélité de leurs fans.

Ademo s‘offre un solo sur « MOWGLI II », le dernier single de PNL

Deux mois jour pour jour après la sortie de son troisième album Deux Frères, certifié double disque de platine en seulement trente jours, PNL continue de créer la surprise. Ce mercredi 5 juin, le duo des Tarterêts a en effet mis en ligne « MOWGLI II », un nouveau titre en solo d’Ademo, l’aîné des deux frères. Annoncé quelques heures avant sa sortie par un mystérieux tweet, ce single planant et nostalgique fait suite à « Mowgli », un titre révélé en 2014.

Avec lui, Ademo livre une nouvelle introspection, confrontant différentes facettes de sa personnalité et abordant des thématiques régulièrement abordées par le groupe (la solitude, la mélancolie, la famille ou encore l’ascension sociale). « MOWGLI II » a été produit par BBP, qui se cachait déjà derrière de nombreux titres de PNL, dont « Naha », « 91’s » , « Autre monde » ou encore « Deux frères ».

Nekfeu signe son grand retour avec Les Étoiles vagabondes

« Tous les éléments composants l’univers, les galaxies, les amas de poussières, les astres, s’éloignent les uns des autres inexorablement, un peu comme nous. Et quand deux étoiles sont trop proches et que l’une d’entre elles explosent, il arrive qu’elle condamne l’autre étoile à errer sans trajectoire dans l’univers. On les appelle les étoiles vagabondes. » C’est avec ces mots que Nekfeu annonçait l’arrivée de son documentaire Les étoiles vagabondes, projeté ce jeudi 6 juin dans plus de 150 salles de cinéma à travers la France, le Canada, le Maroc et l’île de la Réunion.

Réalisé par Nekfeu et Syrine Boulanouar (à qui l’on devait le très bon Ballon sur bitume), ce long-métrage a dans la foulée donné vie à un album du même nom, rendu disponible à l’issue de la séance. Attendu au tournant par les fans du rappeur, cet opus succède ainsi à Feu (2015), écoulé à plus de 500 000 exemplaires et sacré Meilleur album de musique urbaine aux Victoires de la Musique, ainsi qu’à Cyborg (2016), qui bat le record de l’album français le plus streamé en 24 heures sur Spotify avant d’être certifié quadruple disque de platine.

Muddy Monk et Jimmy Whoo réunis dans l’énivrant single « Divine »

Il y a six mois, Muddy Monk délivrait Longue Ride, un lumineux premier album avec lequel ce chanteur et producteur suisse, remarqué pour ses collaborations avec Ichon et Myth Syzer, participait avec brio au renouveau de la chanson française. Fort de cette première aventure en solo, qui l’a mené jusque dans les studios berlinois de Colors, Guillaume Dietrich (de son vrai nom) revient aujourd’hui sous le feu des projecteurs avec « Divine », une ode à l’océan créée main dans la main avec le producteur français Jimmy Whoo. De quoi nous mettre en jambe avant le passage de Muddy Monk sur la scène du festival Days Off à Paris le 10 juillet prochain, et sur celle des Francofolies de La Rochelle quatre jours plus tard.

Kiana Ledé donne vie à Myself, un nouvel EP envoûtant

Si elle s’est fait connaître à travers le petit écran, en prenant part à la série Scream de MTV, Kiana Ledé est aujourd’hui davantage reconnue dans le domaine de la musique. Depuis 2015, cette native de Phoenix en Arizona a su se démarquer sur le devant de la scène américaine en proposant des chansons à la croisée des genres, entre pop et R&B, exposées à travers différents projets. Il y a d’abord eu Soulfood Sessions (2015), via lequel elle reprenait au piano quelques-uns des plus grands hits du hip-hop contemporain (de « White Aversion» de Post Malone à « Let Me Love You » de Mario). Un premier EP bientôt suivi de Christmas by Ledé (2016), et surtout Selfless (2018), un mini-album sur lequel on retrouvait notamment A$AP Ferg.

Porté par le single « EX », qui a récemment eu droit à un remix signé French Montana, Selfless avait offert davantage de visibilité à la jeune femme, désormais considérée comme l’une des nouvelles voix de la scène R&B. Elle revient aujourd’hui avec Myself, un quatrième projet marqué par une collaboration avec le rappeur Offset, qui confirme toute l’étendue de son talent.

À lire aussi :