Exclu : Charli XCX enrôle Christine and the Queens pour le clip sensuel de « Gone »

Article publié le 17 juillet 2019

Texte : Naomi Clément.
Photos : Angela Steps .
17/07/2019

La Britannique précise l’arrivée de son troisième album Charli avec une nouvelle vidéo aux accents bondage.

Après le nostalgique « 1999 », qui nous replongeait à l’époque de Titanic et des TLC, puis de l’audacieux « Blame It On Your Love », qui mettait en scène les relations amoureuses d’individus queer dans un monde futuriste, la chanteuse britannique partage aujourd’hui le clip explosif de « Gone ». Un nouveau single en collaboration avec Christine and the Queens, que les deux artistes avaient d’ailleurs interprété sur la scène du Primavera Festival de Barcelone en mai dernier.

Réalisée par le Français Colin Solal Cardo, à qui l’on doit déjà « La Marcheuse », « 5 Dollars » et « Doesn’t Matter » de Chris, la vidéo de « Gone » capture avec force le sentiment d’isolement et le besoin de délivrance éprouvés par les deux pop-stars au cours de leur carrière. « Ce morceau parle de ces moments où, malgré le fait que tu sois entourée par une multitude de personnes, tu te sens complètement seule et isolée », décrypte Charli XCX sur Instagram. Elle ajoute :

« Je ressens cela très souvent, et je ne sais jamais quoi faire : je manque d’assurance, je ne me sens pas à ma place, j’ai l’impression d’être perdue… et je crois que beaucoup de gens que je connais éprouvent ça aussi. En général, soit j’essaie d’échapper à ce ressenti en faisant la fête, soit je suis complètement abattue. Dans les deux cas, je ressens une immense et paralysante anxiété. Ce morceau parle de ça, du fait de s’effondrer dans ce genre de situation, mais aussi de réussir à s’en échapper. »

On les découvre ainsi ligotées, façon bondage, à l’avant et à l’arrière d’une voiture blanche, isolées et prisonnières malgré le désir de fuite en avant qu’elles expriment. « I have to go, I’m so sorry, but it feels so cold in here », annonce Charli XCX dès les premières secondes du titre. Mais peu à peu, les deux artistes parviennent à se libérer de leurs chaînes et, triomphantes, se retrouvent au sommet du véhicule pour chanter avec puissance leur soif de liberté. « Don’t search me in here, I’m already gone baby », chantent-elles en chœur.

« Gone », que Charli XCX a décrit sur Twitter comme « son clip favori jusqu’ici », constitue le troisième extrait de Charli, le troisième album de Charli XCX attendu pour le 13 septembre prochain. Outre la présence de Christine and the Queens, on y retrouvera celle de nombreux autres artistes, parmi lesquels Sky Ferreira, Tommy Cash, Lizzo, Troye Sivan ou encore Yaeji. Dans un post Instagram partagé en juin dernier, la chanteuse anglaise décrivait ce nouveau long format en ces termes :

 « Il s’agit de mon album le plus personnel, c’est pour cela que j’ai décidé de l’appeler par mon prénom. Les 15 morceaux qui le composent capturent tellement d’émotions, de pensées, de sentiments, de relations… j’en suis réellement fière. Je sais que ceux qui me suivent depuis le début attendent depuis longtemps cet album. J’espère vraiment que Charli répondra à toutes vos attentes – et bien plus encore. »

En attendant la sortie du disque, voici quelques photos du tournage de « Gone », signées Angela Steps :

À lire aussi :

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

Antidote s’empare des nuits parisiennes

Antidote a le plaisir d’annoncer qu’à partir du 29 septembre, nous organiserons une soirée chaque jeudi soir au nouveau club underground Carbone. 

Lire la suite

Rencontre avec la rappeuse Rico Nasty : « Ma musique est une ode à l’affirmation de soi »

Rappeuse, queen cyberpunk, icône pop : Rico Nasty incarne tellement de personnages dans ses clips que l’on en vient à ne plus savoir qui elle est réellement. Éléments de réponse à l’occasion de la sortie de sa nouvelle mixtape, Las Ruinas, qu’elle considère volontiers comme son « projet le plus intime ».

Lire la suite

Nathy Peluso : « La musique, c’est de l’entertainment : il faut permettre aux gens de s’amuser »

Souvent comparée à Rosalía, la chanteuse et rappeuse argentine de 27 ans Nathy Peluso sort grandie de ce rapprochement avec l’interprète du tube « Malamente », avec laquelle elle partage sa langue maternelle et une liberté de ton mais dont elle parvient à se démarquer grâce à ses influences hip-hop, jazz ou salsa et sa faculté à incarner différents personnages. Jeune femme charismatique, enthousiaste, qui assume son corps et compose des morceaux festifs taillés pour surmonter la grisaille du quotidien, Nathy Peluso dispose d’une énergie communicative, que ce soit sur la scène du festival We Love Green sur laquelle se produisait récemment ou à travers ses clips à l’esthétique ultra-léchée. Sa musique, quant à elle, est aussi envoûtante que son regard vairon. Rencontre.

Lire la suite

Charli XCX : « Mon revirement actuel est sans doute le plus extrême que j’aie jamais fait »

À l’occasion de la sortie de son cinquième album, CRASH, en mars 2022, la chanteuse britannique Charli XCX a dévoilé une nouvelle persona à la fois sombre et sensuelle, réaffirmant sa capacité à se réinventer. Dans cette interview, elle revient sur son évolution artistique et son détachement du courant hyperpop, évoque sa relation contrastée avec ses fans et explique comment l’autodérision lui a permis de se protéger au cours de sa carrière.

Lire la suite

Yanis : « En tant que personne trans, on n’a peut-être jamais eu autant besoin d’être des porte-drapeaux »

À 33 ans et après cinq ans d’absence, YANIS fait son grand retour avec un EP, Solo, où iel évoque son coming-out trans non-binaire, la relation conflictuelle avec son père et le besoin presque vital de n’écouter que ses obsessions, artistiques et personnelles. Autant de thèmes sur lesquels iel revient le temps d’une interview guidée par la sincérité, menée à l’occasion de la sortie de son nouveau projet musical, ce vendredi 25 février. 

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.