Versace’s Sporty Seduction  

Article publié le 25 janvier 2016

Share :

Texte : Jessica Michault

Somehow it seemed apt that it would be Donatella Versace who brought the sports universe into the realm of haute couture. After all, the toned and tiny designer knows first hand what it takes to maintain a fit figure and the gear needed to help pull it off.

Crédit : Versace

The idea of bringing in all the fixtures and fittings of, say, mountain climbing rigging to create the fastenings and straps on dresses instantly made this couture show feel current. As did the color palette that went for the neon hues favored in exercise clothing. The construction of the gowns was also sporty at the core. Tops, jackets and dresses came with curving « razorback » cut out designs. And an impressive webbing effect on an undulating short skirt and sleeveless vest hinted at what high tech materials might look like at microscopic level.

Versace also proved she is very up to speed on what is working well right now on the red carpet. Actresses are looking to find new ways to show off their hard-earned bodies with gowns that reveal skin in unexpected places. With the Oscars just a month away, many of the gowns in Sunday’s show fit the « new erogenous zone » bill.  There were apertures just below the bosom, sexy sectional gowns held together by Swarovski-covered ties that left a swath of the torso exposed, and perforated skirts and jackets that made the model’s skin an integral part of design.

It’s true that couture is all about made-to-measure designs. But with this show, Versace is saying it’s not enough to be able to afford her creations, you also have to earn them with hard work and healthy living.

[ess_grid alias= »antidote »]

Les plus lus

> voir tout

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Paris été 2020 ?

Des cols oversized aux hommes en talon en passant par le premier défilé du label sud-coréen Kimhékim au sein du calendrier officiel, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Paris printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Milan été 2020 ?

De la première collection femme de Silvia Venturini Fendi, en solo depuis la disparition de Karl Lagerfeld, au final historique du défilé Versace avec Jennifer Lopez, en passant par l’avalanche de motifs naïfs et le retour à une certaine sobriété, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Milan printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Londres été 2020 ?

Ouverture au grand public, trenchs retravaillés, poitrines soulignées ou silhouettes asymétriques, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Londres printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Paris été 2019 ?

La diversité des inspirations continue de faire la force de Paris. La femme est élégante, mystique, goth, rock, et surtout, elle regarde vers le futur et refuse la binarité des genres.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Milan été 2019 ?

Malgré le départ exceptionnel de Gucci et l’absence de Bottega Veneta, Milan a maintenu sa place grâce à ses poids lourds qui, entre l’athleisure et les années 90, ont aussi prôné le retour d’une silhouette ultra-sexy.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Londres été 2019 ?

Alors que Riccardo Tisci y a présenté sa vision pour Burberry, Londres a encore prouvé qu’elle était l’un des épicentres d’une jeune création bouillonnante d’idées.

DéfilésMode

lire la suite

> voir tout

DéfilésMode

Les sons de la semaine : Christine and the Queens, Jorja Smith, Lolo Zouaï, Mahalia et JMSN