Les « Yeezy Homes », ces habitations futuristes imaginées par Kanye West pour loger les SDF, ont été démolies

Article publié le 11 septembre 2019

Share :

Photo :  Prototypes de « Yeezy Homes ».
11/09/2019

Le rappeur ne disposant pas du permis de construire nécessaire, le comté de Los Angeles l’a obligé à détruire les premiers prototypes de ces habitations conceptuelles en forme de dômes.

À la tête d’une fortune de 240 millions de dollars selon le magazine Forbes, Kanye West se veut aussi philanthrope que sa femme Kim Kardashian, devenue spécialiste dans la libération de prisonniers. Déjà maître de cérémonie de son désormais très médiatique « Sunday Service » (une sorte de messe gospel 2.0 organisée le dimanche, lors de laquelle il chante et prêche la bonne parole devant une assemblée qui compte plusieurs célébrités), le rappeur s’est également donné pour mission de remédier à la crise du logement qui frappe Los Angeles. Tristement surnommée la « capitale mondiale des SDF », la cité californienne abriterait en effet 60 000 sans-abris. Une situation déplorable que la marque de Kanye West, Yeezy, s’apprêtait à améliorer en se lançant dans la construction de maisons en forme de dômes, destinées aux plus démunis.

Mais comme l’annonce le site américain TMZ, les premiers prototypes de ces logements sociaux baptisés « Yeezy Homes », construits cet été sur un terrain de plus de 200 hectares situé sur les collines de la très huppée ville de Calabasas (non loin de là où le chanteur vit avec sa famille, dans une immense villa), ont dû être démolis sur ordre du département des travaux publics de Los Angeles. Car aussi louable que soit ce projet, aucun permis de construire n’a en réalité été accordé pour le concrétiser. Une infraction au code du bâtiment local découverte lors de la visite d’un inspecteur dépêché sur place suite aux nombreuses plaintes émanant des voisins de la star, dérangés la nuit ou encore le dimanche par les bruits des travaux de construction qui auraient eu lieu dans l’illégalité.

Photo : Maisons sur la planète fictive de Tatooine, Star Wars.

Annoncée pour la première fois en mai 2018 sur le compte Twitter de Kanye West, cette volonté de construire des logements à loyers modérés s’ajoute à la liste des nombreuses initiatives lancées par des célébrités soucieuses d’aider les populations dans le besoin, là où les gouvernements échouent. Inspirés par les maisons en forme d’igloo à l’allure futuriste de la planète Tatooine où Luke Skywalker a grandi dans Star Wars, les dômes préfabriqués en bois et béton du rappeur devenu créateur de mode et désormais promoteur immobilier pourraient cependant voir le jour ailleurs. Plus précisément : dans le Wyoming, au nord-ouest des États-Unis, où Kanye West vient d’acquérir un immense ranch lacustre, pour la modique somme de 14 millions de dollars. Quoiqu’il en soit, si l’on ne sait pas encore si ce projet « Yeezy Home » verra finalement le jour, le nouvel album de Kanye West intitulé Jesus is King, dont la tracklist et la date de sortie avaient étées dévoilées précédemment par Kim Kardashian, devrait bel et bien sortir ce mois-ci. 

À lire aussi :

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

> voir tout

À quand une place, une rue, une statue commémorant le héros noir Saint-George à Lille ?

Suite à la mort de George Floyd, étouffé à Minneapolis lors d’une arrestation par des policiers blancs, la présence de statues et autres symboles de l’oppression raciste dans l’espace public est plus que jamais remise en cause à travers la planète. En parallèle, des étudiants en droit à Lille militent pour commémorer le chevalier de Saint-George, surnommé le « Mozart Noir », au sein de la capitale des Hauts-de-France.

Société

La persistance du white privilege

Vous en avez sûrement entendu parler, de ce white privilege, ou privilège blanc, à ne pas confondre avec le privilège du blanc cette tradition chrétienne autorisant les femmes de sang royal à se vêtir de blanc en présence du pape. Qu’est-il exactement ? Quand on parle de racisme systémique, le privilège blanc en est un des symptômes les plus insidieux. Avant d’expliquer comment il s’est niché si parfaitement dans les strates de nos sociétés occidentales, il nous faut établir une définition du phénomène.

Société

#indeed_sm_wrap_1361{}#indeed_sm_wrap_1361 .ism_item{}#indeed_sm_wrap_1361 .ism_item .fa-ism{float:none;}#indeed_sm_wrap_1361 .ism_item_wrapper{display: inline-block;}#indeed_sm_wrap_1361{display: block;text-align: center;} À lire aussi : Les algorithmes ont-ils mauvais goût ? Commandez le nouveau numéro d'Antidote : DESIRE au prix de 15€ Rencontre avec l'artiste Will Benedict, dont l'œuvre reflète l'absurdité du monde contemporain
Société

Mode, sexe et nudité : analyse d’un threesome

Parce qu’il dissimule le corps et notamment ses parties liées à la sexualité, le vêtement joue un rôle souvent déterminant dans la naissance du désir. Servant tant à camoufler qu’à suggérer et révéler, il est peu à peu devenu un outil de séduction privilégié. Quitte à braver certains interdits : dans notre société à la fois hypersexualisée et héritière de valeurs puritaines millénaires, les expérimentations érotiques perpétuées par nombre de créateurs continuent en effet de secouer l’ordre établi.

Société

Pamela Anderson : « On devrait tous aspirer à devenir vegan »

Activiste invétérée, engagée pour la défense des plus vulnérables et la protection de l’environnement, Pamela Anderson use de sa notoriété de sex-symbol pour soutenir les causes qui lui sont chères et œuvrer en faveur d’un monde meilleur. Elle revient dans cet entretien sur son parcours hors norme et les multiples luttes qu’elle mène, en parallèle de son rêve de (re)trouver le grand amour.

Société

#IAmNotAVirus : le concept store ENG lance une campagne contre la discrimination liée à l’épidémie de coronavirus

Basé à Shanghai, le concept store ENG vient de lancer une campagne d’affichage dans les rues de Paris pour lutter contre le racisme visant les populations asiatiques et notamment chinoises, en hausse depuis le début de l’épidémie de coronavirus. 

Société

lire la suite

> voir tout

Société

Pamela Anderson : « On devrait tous aspirer à devenir vegan »