Les sons de la semaine : Steve Lacy, Shay Lia, Flavien Berger, roseboy666 et Flying Lotus

Article publié le 24 mai 2019

Texte : Naomi Clément.
24/05/2019

Au programme cette semaine ? Le premier EP de la Française Shay Lia, l’album tant attendu de Steve Lacy, et le chapitre final du nouveau projet de roseboy666.

Steve Lacy délivre son premier album : Apollo XXI

Après Syd, qui nous avait ensorcelés avec Fin en 2017, c’est au tour d’un autre membre du groupe The Internet de se lancer en solo : Steve Lacy. Ce vendredi 24 mai, ce chanteur, producteur et multi-instrumentiste de 21 ans, connu pour ses collaborations avec des noms comme Solange Knowles, Blood Orange, Vampire Weekend ou Kendrick Lamar, sort en effet son tout premier long format : Apollo XXI.

Succédant à l’EP Steve Lacy’s Demo (2017), cet album tout en émotions nous immerge dans un monde à la fois nostalgique et moderne, entre funk et R’n’B, dans lequel le jeune Californien nous parle d’amour et de tendresse, se livrant intimement.

Shay Lia dévoile toutes ses facettes sur son premier EP Dangerous

Elle poursuit sa conquête du monde. Après avoir envoûté quelques-uns des producteurs les plus talentueux du continent américain, de Sango à BADBADNOTGOOD en passant par Kaytranada (aux côtés duquel elle nous avait fait danser sur le single « Leave Me Alone » en 2014), Shay Lia présente aujourd’hui son tout premier projet en solo : Dangerous.

Disponible ce vendredi 24 mai, cet EP de sept titres expose toute la versatilité de la chanteuse, qui flirte autant avec la funk (« Voodoo ») que la soul (« Blue ») ou la house (« Dangerous »). Un premier opus riche en styles, qui confirme tout le talent de la jeune Française.

Flavien Berger replonge dans la création de son album avec le clip de « Deadline »

Le 28 septembre dernier, Flavien Berger revenait avec Contre-Temps, un troisième album avec lequel il explorait notre peur face aux minutes qui s’écoulent et cette envie, irrépressible et universelle, de lutter contre le temps qui passe. Il offre aujourd’hui le clip de « Deadline », l’un des singles phares de ce disque, dans lequel il parle avec poésie de l’angoisse d’être attendu au tournant – qui se traduit par le sentiment d’être déjà en route avant d’avoir pu réfléchir à la destination.

Réalisé par Alexandre Attal et Pilou Guetta, le clip de « Deadline » a ainsi des allures de voyage, et nous fait revivre toutes les étapes émotionnelles et créatives par lesquelles Flavien Berger et ceux qui l’entourent sont passés pour donner vie à Contre-Temps. « Je vais pas vous faire un album en deux jours » y chante l’artiste, endormi sur le siège passager d’une voiture.

Continuellement en mouvement, Flavien Berger s’apprête à prendre la route des festivals. Il passera notamment par les Nuits Sonores (1er juin) avant de se produire sur la scène de We Love Green (2 juin), des Francofolies (14 juillet), des Vieilles Charrues (18 juillet) ou encore de Biarritz en Été (20 juillet).

Entre ombre et lumière, l’univers de roseboy666 se précise avec 404 Augmented

Deux ans après son premier EP Soleil Noir, qui laissait entrevoir un univers musical à la fois terriblement obscur et empli d’espoir, roseboy666 signait son retour en début de semaine avec le clip de « Hier (La guerre pt.2) », en featuring avec k$38. Réalisée par Antoine Besse, cette vidéo à l’atmosphère inquiétante constituait le deuxième volet d’un triptyque visuel et musical introduit le 8 mai dernier par 404, un court-métrage qui interroge notre condition, entre monde virtuel et réalité.

Porte-voix du rap underground français, le producteur clôt aujourd’hui cette ambitieuse trilogie en livrant 404 Augmented. Un nouvel EP qui se compose des chansons extraites de la BO de 404, mais aussi de plusieurs skits assurés par Théo Christine, l’acteur principal du film, contribuant ainsi à dessiner avec toujours plus de détails les contours du monde façonné par ce surprenant projet.

« On a voulu créer un univers complet, on a donc décidé de disséminer la narration sur différents média », soulignait roseboy666 pour Antidote. « Ainsi, le clip d’ « Hier (La guerre pt.2) » est une sorte de spin-off de 404, et sur 404 Augmented, les trois skits racontent de petites scènes de vie qui nous permettent d’en apprendre davantage sur Gregory, le personnage principal du film. ». Et d’ajouter, au sujet de sa musique : « La violence a toujours été un de mes thèmes préférés. La société dans laquelle nous vivons est ultra-violente, il est donc normal que ma musique reflète cet aspect. J’aime aussi faire cohabiter la nostalgie et la mélancolie avec une sorte d’espoir. En fait, je déteste le manichéisme, quand c’est simplement tout noir ou tout blanc. Dans ma musique, il y aura toujours de la poésie dans la violence, de l’espoir dans la mélancolie et de la beauté dans la laideur. »

Anderson .Paak, Solange et David Lynch réunis sur le nouvel album de Flying Lotus

Flying Lotus aime visiblement bien s’entourer. Cinq ans après la sortie de You’re Dead!, sur lequel on retrouvait déjà Kendrick Lamar, Snoop Dogg ou encore Thundercat, le producteur californien partage aujourd’hui Flamagra, un sixième album sur lequel on retrouve des collaborateurs de prestige, aux profils toujours plus variés.

Précédemment annoncé par les singles « Fire is Coming » et « Black Balloons Reprise », ce disque imposant (27 titres au total) rassemble aussi bien Solange que David Lynch, Toro y Moi que George Clinton, sans oublier Little Dragon et Tierra Whack. De quoi clôturer la semaine en beauté.

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

Albums posthumes : sacralisation des artistes ou cash machines ?

Prince, Bashung, DMX ou encore Nipsey Hussle : en 2021, de nombreux albums posthumes devraient voir le jour, prolongeant l’héritage laissé par ces artistes parti·e·s trop tôt. Mais que sait-on réellement de la fabrication des disques posthumes ? Qui décide de les sortir ? Selon quels dispositifs ? Et surtout, au bénéfice de qui ?

Lire la suite

D’Aya Nakamura à PNL : comment les artistes musicaux·les transforment la langue française

« Pookie », « Igo », « moula »… La popularité inédite du rap francophone donne lieu à un renouvellement linguistique abondant.

Lire la suite

Hervé : « Mon premier album, c’est la photographie d’un fantasme »

Après son premier album Hyper sorti le 19 juin dernier, qui orchestre les noces de la pop française avec la scène musicale de Madchester, Hervé a dévoilé une session live à l’Olympia lundi 16 novembre, le jour où devait initialement se tenir son premier concert (qui affichait complet) dans cette salle mythique, finalement reporté en raison du contexte sanitaire actuel. Rencontre.

Lire la suite

Comment Patrick Cowley a reinventé le disco en inventant la sulfureuse Hi-NRG

Entre les années 1970 et 1980, les premiers pas de la libération homosexuelle et l’arrivée de la pandémie du VIH, la Hi-NRG, un dérivé électronique du disco inventé de toutes pièces par le producteur Patrick Cowley, fait danser les gays dans d’immenses clubs entre San Francisco, New York, Londres et Paris. Histoire d’un courant musical aux effluves de poppers, qui n’aura duré qu’une poignée d’années mais a complètement transformé la pop et la dance music.

Lire la suite

Sound 83 : le nouvau mix de Vittos pour Antidote

L’artiste espagnol, dont le DJ set lors de la Desire Party d’Antidote a révélé tout le talent, est de retour avec un troisième mix exclusif pour MagazineAntidote.com. Listen to the beat.

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.