King Princess annonce son premier album et dévoile son nouveau single « Prophet »

Article publié le 22 juillet 2019

Texte : Naomi Clément.
22/07/2019

Baptisé Cheap Queen, le disque devrait paraître d’ici la fin de l’année.

Nous vous la présentions à l’automne 2018. À l’époque, Mikaela Straus, alias King Princess, avait 19 ans, et elle venait tout juste de partager Make My Bed : un premier EP porté par les entêtants « 1950 » et « Talia », qui l’avaient propulsée au rang de jeune étoile de l’alt-pop américaine et de nouveau visage de la communauté LGBTQI+. « Cela me paraît essentiel d’être une voix active pour la communauté gay, parce que quand on regarde bien : combien y en a-t-il ? », nous expliquait-elle ce jour-là. Elle nous confiait aussi que son tout premier album, produit aux côtés de son mentor Mark Ronson (qui l’a signée sur son label Zelig Records), était d’ores et déjà terminé. La New-Yorkaise qualifiait ce long format de « spécial », de « vintage », affirmant au passage qu’il permettrait de présenter plus en détails sa musique intime et cathartique, et d’explorer plus en profondeur les thèmes abordés sur Make My Bed.

Ce premier opus, intitulé Cheap Queen, King Princess vient finalement de l’officialiser en dévoilant au passage « Prophet », une ballade pop-rock romantique que l’artiste a décrit sur Twitter comme « l’un de [ses] morceaux favoris ». Succédant aux singles « Cheap Queen » et « Useless Phrases », « Prophet » dépeint avec réalisme la façon dont King Princess s’est amourachée à ses dépens d’une autre personne. « I just want to be your pretty girl, when you want it / ‘Cause I can only think about you / And what it’s like to walk around you / And why they like to talk about you », chante-t-elle de sa voix suave. Comme le rappelle Genius, le titre a déjà été interprété par King Princess lors de sa tournée « The Pussy is God » en début d’année. Pour plusieurs critiques, il s’agit du meilleur morceau de sa discographie.

Pour accompagner l’arrivée de son premier album Cheap Queen, qui devrait paraître d’ici la fin de l’année, King Princess a annoncé une tournée nord-américaine qui débutera à Los Angeles le 20 septembre prochain et s’achèvera le 14 février à Kansas City :

4 octobre – Austin, TX @ Austin City Limits Festival
5 octobre – Dallas, TX @ House of Blues
8 octobre – Houston, TX @ White Oak Music Hall
9 octobre – Austin, TX @ Stubb’s
11 octobre – Austin, TX @ Austin City Limits Festival
28 octobre – Toronto, ON @ Rebel Complex
30 octobre – Boston, MA @ House of Blues
2 novembre – New York, NY @ Terminal 5
4 novembre – Philadelphia, PA @ The Fillmore
6 novembre – Washington, DC @ 9:30 Club
7 novembre – Washington, DC @ 9:30 Club
9 novembre – Asheville, NC @ The Orange Peel
10 novembre – Atlanta, GA @ Tabernacle
12 novembre – Orlando, FL @ The Plaza Live
13 novembre – Fort Lauderdale, FL @ Revolution
16 novembre – Mexico City, MX @ Corona Capital
16 janvier – Vancouver, BC @ Queen Elizabeth Theatre
18 janvier – Seattle, WA @ Showbox SoDo
19 janvier – Portland, OR @ Roseland Theater
21 janvier – Oakland, CA @ Fox Theater
24 janvier – Los Angeles, CA @ The Wiltern
28 janvier – San Diego, CA @ The Observatory
29 janvier – Phoenix, AZ @ The Van Buren
31 janvier – Salt Lake City, UT @ The Union Event Center
2 février – Denver, CO @ Ogden Theatre
4 février – Saint Paul, MN @ Palace Theatre
8 février – Pittsburgh, PA @ Stage AE
10 février – Columbus, OH @ Newport Music Hall
11 février – Nashville, TN @ Marathon Music Works
13 février – St. Louis, MO @ The Pageant
14 février – Kansas City, MO @ The Truman

À lire aussi :

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

Slipknot : « Puisque le monde a changé, le son de Slipknot se devait également d’évoluer »

Antidote a rencontré Jay Weinberg, le batteur du groupe américain depuis 2014 pour discuter des coulisses de The End, So Far, son dernier album sorti le 30 septembre, de sa quête d’indépendance, de la nécessité de se renouveler et de sa volonté de se diriger vers une forme d’art total, en arborant notamment des masques effrayant qui traduisent la frustration ressentie face au monde actuel.

Lire la suite

Redcar Upgrade

Alors que son prochain album « Redcar, les adorables étoiles » sortira le 11 novembre, le chanteur signe ici un texte intime et flamboyant. Rédigé après qu’il se soit luxé le genou au cours des répétitions, ce texte né durant le temps de repos imposé par cette blessure prend la forme d’une introspection poétique. Il reviendra en live au Cirque d’Hiver, les 9 et 10 novembre, à travers un spectacle qui s’annonce mémorable.

Lire la suite

Redcar Upgrade

In this intimate and flamboyant text, Redcar discusses his gender transition and the making of his third album, Redcar les adorables étoiles (Redcar the adorable stars), which he will perform live at the Cirque d’Hiver on November 9 and 10 as part of a new show that promises to be memorable. The Parisian singer wrote it after dislocating his knee in rehearsal, forcing him to take some time off which he used to indulge in a poetic introspection.

Lire la suite

Comment « Evergreen » est devenu le plus grand hit d’Omar Apollo grâce à TikTok

Issu de « Ivory », le tout premier album de l’artiste mexicano-américain, sorti le 8 avril dernier, le single « Evergreen » connaît un succès fulgurant depuis plusieurs semaines, notamment suite à sa percée sur le réseau social TikTok, où il a été utilisé sur près de 4 millions de posts, à l’heure où nous écrivons ces lignes. Retour sur l’ascension de ce morceau, présent depuis six semaines au sein du Billboard Hot 100.

Lire la suite

Pourquoi la musique 80’s s’impose dans la scène club berlinoise

Ils occupent de plus en plus de place dans les clubs techno berlinois depuis leur réouverture. Les genres musicaux des eighties, de l’italo-disco à la new wave, sont à nouveau sur le devant de la scène musicale, couplés à un come-back de looks vintage également inspirés par les années 80. Rencontre avec les acteurs de ce revival.

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.