Les Pussy Riot dénoncent la politique environnementale de Poutine avec un nouveau clip apocalyptique

Article publié le 10 juillet 2019

Texte : Naomi Clément.
10/07/2019

Le groupe d’activiste et féministes russes est de retour avec l’engagé « BLACK SNOW ».

Les Pussy Riot ont fait de la musique une arme politique. Depuis leur formation en 2011, le collectif militant, qui s’inspire tout à la fois du groupe de punk rock américain Bikini Kill et du mouvement riot grrrl, n’a cessé de dénoncer les travers de nos sociétés dans des performances et morceaux cinglants. Après « Straight Outta Vagina » (2016), dont les paroles et le clip présentaient le sexe de la femme comme « le sexe fort », après « Can’t Breathe » (2015), qui dénonçait la mort d’Eric Garner et les tueries policières aux États-Unis, les Russes s’attaquent aujourd’hui à la crise écologique avec « BLACK SNOW ».

Introduit par une version horrifique de la chanson pour enfants « London Bridge Is Falling Down », ce nouveau titre (en collaboration avec le rappeur saint-pétersbourgeois MARA 37) pointe du doigt les effets désastreux de la pollution qui détruisent peu à peu les campagnes russes – et le reste du monde. « Cette putain de pluie acide n’a pas cessé de pleuvoir depuis l’année dernière, mes yeux sont corrodés », y chantent-elles.

Pour appuyer leurs propos, leurs Pussy Riot ont partagé un clip à l’ambiance anxiogène et dystopique. Vêtues de masques à gaz et de combinaisons Hazmat, les artistes-activistes y apparaissent telles de véritables survivantes, des rescapées d’un monde perdu (faisant écho à Tchernobyl), désormais uniquement composé de rivières rouge sang, de centrales nucléaires fumantes et de neige fondante.

Un message pour le gouvernement russe

En parallèle de « BLACK SNOW », les Pussy Riot ont publié sur leur site une lettre ouverte adressée à « Poutine et ses copains », qui selon elles laissent prospérer des industries comme Nornickel, une société minière qui déverserait sans vergogne dans les airs et les rivières russes des produits composés de fer, de plomb, de pétrole.

Comme le rapporte Dazed, cette lettre s’accompagne d’images horrifiques témoignant des dommages environnementaux qui affectent notamment Norilsk, la ville natale de Nadya Tolokonnikova (l’une des membres des Pussy Riot). « Quand tu vis à Norilsk, tu ne peux pas sortir de chez toi sans t’emmitoufler dans une écharpe », y explique cette dernière. « Pas seulement à cause du blizzard, mais aussi à cause du dioxyde de soufre qui vient te brûler les yeux, le nez, la bouche et les poumons. »

Ce clip et la lettre qui l’accompagne s’inscrivent dans la continuité des actions politiques opérées en début d’année par les féministes, qui avaient pris d’assaut des forêts proches de Norilsk armées de fumigènes et brandissant des banderoles dénonçant les ravages écologiques subis par notre planète. Décidément de tous les combats, elles sont attendues ce jeudi 11 juillet à Birmingham (Alabama, États-Unis) pour un concert anti-lois avortement dont les recettes seront reversées à des organismes de planification familiale américains.

À lire aussi :

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

Slipknot : « Puisque le monde a changé, le son de Slipknot se devait également d’évoluer »

Antidote a rencontré Jay Weinberg, le batteur du groupe américain depuis 2014 pour discuter des coulisses de The End, So Far, son dernier album sorti le 30 septembre, de sa quête d’indépendance, de la nécessité de se renouveler et de sa volonté de se diriger vers une forme d’art total, en arborant notamment des masques effrayant qui traduisent la frustration ressentie face au monde actuel.

Lire la suite

Redcar Upgrade

Alors que son prochain album « Redcar, les adorables étoiles » sortira le 11 novembre, le chanteur signe ici un texte intime et flamboyant. Rédigé après qu’il se soit luxé le genou au cours des répétitions, ce texte né durant le temps de repos imposé par cette blessure prend la forme d’une introspection poétique. Il reviendra en live au Cirque d’Hiver, les 9 et 10 novembre, à travers un spectacle qui s’annonce mémorable.

Lire la suite

Redcar Upgrade

In this intimate and flamboyant text, Redcar discusses his gender transition and the making of his third album, Redcar les adorables étoiles (Redcar the adorable stars), which he will perform live at the Cirque d’Hiver on November 9 and 10 as part of a new show that promises to be memorable. The Parisian singer wrote it after dislocating his knee in rehearsal, forcing him to take some time off which he used to indulge in a poetic introspection.

Lire la suite

Comment « Evergreen » est devenu le plus grand hit d’Omar Apollo grâce à TikTok

Issu de « Ivory », le tout premier album de l’artiste mexicano-américain, sorti le 8 avril dernier, le single « Evergreen » connaît un succès fulgurant depuis plusieurs semaines, notamment suite à sa percée sur le réseau social TikTok, où il a été utilisé sur près de 4 millions de posts, à l’heure où nous écrivons ces lignes. Retour sur l’ascension de ce morceau, présent depuis six semaines au sein du Billboard Hot 100.

Lire la suite

Pourquoi la musique 80’s s’impose dans la scène club berlinoise

Ils occupent de plus en plus de place dans les clubs techno berlinois depuis leur réouverture. Les genres musicaux des eighties, de l’italo-disco à la new wave, sont à nouveau sur le devant de la scène musicale, couplés à un come-back de looks vintage également inspirés par les années 80. Rencontre avec les acteurs de ce revival.

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.