Les Pussy Riot dénoncent la politique environnementale de Poutine avec un nouveau clip apocalyptique

Article publié le 10 juillet 2019

Texte : Naomi Clément.
10/07/2019

Le groupe d’activiste et féministes russes est de retour avec l’engagé « BLACK SNOW ».

Les Pussy Riot ont fait de la musique une arme politique. Depuis leur formation en 2011, le collectif militant, qui s’inspire tout à la fois du groupe de punk rock américain Bikini Kill et du mouvement riot grrrl, n’a cessé de dénoncer les travers de nos sociétés dans des performances et morceaux cinglants. Après « Straight Outta Vagina » (2016), dont les paroles et le clip présentaient le sexe de la femme comme « le sexe fort », après « Can’t Breathe » (2015), qui dénonçait la mort d’Eric Garner et les tueries policières aux États-Unis, les Russes s’attaquent aujourd’hui à la crise écologique avec « BLACK SNOW ».

Introduit par une version horrifique de la chanson pour enfants « London Bridge Is Falling Down », ce nouveau titre (en collaboration avec le rappeur saint-pétersbourgeois MARA 37) pointe du doigt les effets désastreux de la pollution qui détruisent peu à peu les campagnes russes – et le reste du monde. « Cette putain de pluie acide n’a pas cessé de pleuvoir depuis l’année dernière, mes yeux sont corrodés », y chantent-elles.

Pour appuyer leurs propos, leurs Pussy Riot ont partagé un clip à l’ambiance anxiogène et dystopique. Vêtues de masques à gaz et de combinaisons Hazmat, les artistes-activistes y apparaissent telles de véritables survivantes, des rescapées d’un monde perdu (faisant écho à Tchernobyl), désormais uniquement composé de rivières rouge sang, de centrales nucléaires fumantes et de neige fondante.

Un message pour le gouvernement russe

En parallèle de « BLACK SNOW », les Pussy Riot ont publié sur leur site une lettre ouverte adressée à « Poutine et ses copains », qui selon elles laissent prospérer des industries comme Nornickel, une société minière qui déverserait sans vergogne dans les airs et les rivières russes des produits composés de fer, de plomb, de pétrole.

Comme le rapporte Dazed, cette lettre s’accompagne d’images horrifiques témoignant des dommages environnementaux qui affectent notamment Norilsk, la ville natale de Nadya Tolokonnikova (l’une des membres des Pussy Riot). « Quand tu vis à Norilsk, tu ne peux pas sortir de chez toi sans t’emmitoufler dans une écharpe », y explique cette dernière. « Pas seulement à cause du blizzard, mais aussi à cause du dioxyde de soufre qui vient te brûler les yeux, le nez, la bouche et les poumons. »

Ce clip et la lettre qui l’accompagne s’inscrivent dans la continuité des actions politiques opérées en début d’année par les féministes, qui avaient pris d’assaut des forêts proches de Norilsk armées de fumigènes et brandissant des banderoles dénonçant les ravages écologiques subis par notre planète. Décidément de tous les combats, elles sont attendues ce jeudi 11 juillet à Birmingham (Alabama, États-Unis) pour un concert anti-lois avortement dont les recettes seront reversées à des organismes de planification familiale américains.

À lire aussi :

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

Les métamorphoses de Sevdaliza

Chanteuse avant-gardiste comptant trois albums à son actif, Sevdaliza explore désormais de nouveaux territoires esthétiques à travers des singles qu’elle sort au compte-gouttes, en multipliant les métamorphoses physiques au passage. À travers cet entretien, l’artiste d’origine iranienne de 36 ans, installée aux Pays-Bas, revient sur l’importance que la communauté queer a joué sur la construction de son identité, sur la difficile acceptation de sa singularité, sur sa fascination pour les nouvelles technologies ou encore sur l’influence de son expérience de la maternité sur sa vision du monde.

Lire la suite

La mélo de Gazo et Tiakola est gangx, et leur alchimie parfaite

Les deux rappeurs, parmi les plus populaires du moment en France, ont sorti un album commun qui fait des étincelles dans un monde froid : La Mélo est Gangx. Après plusieurs collaborations à succès et des carrières solo déjà bien remplies, Gazo et Tiako fusionnent leurs univers pour aboutir à une alchimie évidente mais innovante. De leurs premiers pas en studio au sommet des charts, on a discuté (et beaucoup rigolé) avec deux bosseurs passionnés, qui allient aujourd’hui leurs forces au profit de la culture… à travers la leur.

Lire la suite

Plus d’un milliard de streams sur Spotify : qui est D4vd, le nouveau prodige de l’indie pop ?

d4vd n’est pas un artiste comme les autres. On peut le situer entre un Frank Ocean et un Steve Lacy, mais sa musique est unique et hybride. À 18 ans seulement, le chanteur américain repéré et signé par le label de Billie Eilish a entièrement composé son premier projet, Petals to Thorns, sur son téléphone, depuis le placard de sa sœur. Et ses premiers succès ne tardent pas : « Here With Me » et « Romantic Homicide » parcourent désormais le monde, en streaming comme en tournée. Adoubé par SZA et rêvant de collaborer avec Drake – à qui il a envoyé un DM au cours de cette interview –, d4vd nous envoûte dès ses débuts. Si un bel avenir l’attend, il vit au présent ; un présent teinté de romantisme, de roses blanches dépourvues de sang, et de gaming : car si d4vd a débuté la musique pour habiller ses streams de ses propres bandes-son, il compte toujours devenir le meilleur joueur de Fortnite au monde, tout en chantant ses amours à plein temps.

Lire la suite

JT : « Je ne peux plus me permettre ni le chaos, ni les dramas »

Après avoir longtemps traîné une réputation de tête brûlée du rap US, JT veut à présent se montrer sous un nouveau jour. Apparue ces derniers mois aux côtés de Nicki Minaj et Kali Uchis, la jeune femme a sorti cet été son premier single solo en quatre ans, « No Bars », suscitant de folles rumeurs sur l’avenir des City Girls — le duo qu’elle forme avec son amie d’enfance Yung Miami depuis 2017. Placée en détention pour fraude en 2018, JT porte aujourd’hui un regard apaisé sur son parcours et aspire à mettre sa notoriété au service de causes utiles. Tout juste entrée dans la trentaine, elle accompagne désormais d’autres ex-détenues vers la réinsertion avec son projet No Bars Reform, file le parfait amour avec Lil Uzi Vert et se dit « plus passionnée que jamais » par sa carrière musicale.

Lire la suite

De Sensation K-pop à Icônes Mondiales : (G)I-DLE Dévoile Son EP ‘Heat’ Aujourd’hui

Fondé en 2018 et depuis devenu l’une des figures de proue de la K-pop, le groupe (G)I-DLE vient de révéler son nouvel EP, intitulé Heat, ce vendredi 6 octobre. Un projet très attendu, comprenant leur récent tube « I DO », qui sort en plein milieu de leur tournée internationale, dont le passage au Zénith de Paris, en septembre dernier, a marqué les esprits. 

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.