Roxane II : Viviane Sassen et sa muse chez Colette

Article publié le 12 juin 2017

Share :

La photographe de mode néerlandaise Viviane Sassen investit les murs de Colette à l’occasion de la sortie de son livre Roxane II. Une troublante vision de la relation artiste-muse.

Auguste Rodin avait Camille Claudel, Picasso avait Dora Maar, Amanda Lear a tour à tour inspiré Salvador Dali ou David Bowie, Yves Saint Laurent créait pour Betty Catroux, Loulou de La Falaise ou encore Danielle Luquet de Saint Germain. Pour Vivianne Sassen, nulle autre muse que Roxane. Cinq années après la sortie du premier livre qu’elle lui avait déjà dédié, la photographe néerlandaise récidive avec un second volet baptisé Roxane II.

Ensemble, les deux femmes nous invitent à la lecture d’un journal visuel qui parcourt avec bienveillance et sensualité leur relation si particulière. Viviane Sassen, habituée des campagnes des plus grandes marques, joue pour ce portfolio personnel d’ombres et lumières, pour mieux marquer ses portraits de son indirecte présence.

Ainsi, elle se fait remarquer par l’empreinte peinturée de ses seins sur une feuille de papier, ou du creux de sa main sur une vitre transparente. Ce travail de composition est rejoint par l’utilisation de peinture colorée à même la peau, qui se substitue dès lors à la toile, et offre une vision chromatique et géométrique propre à l’artiste. Viviane Sassen et Roxane s’amusent à brouiller la perception de la relation muse-artiste et laissent l’une comme l’autre des traces sur elles-mêmes, jusqu’à ne plus distinguer clairement la photographe du modèle. Roxane II fait l’objet d’une publication tirée à 1000 exemplaires chez Odee Books.

L’exposition Viviane Sassen ‘Roxane II’ est à découvrir chez Colette jusqu’au 17 juin 2017.

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

> voir tout

Pourquoi les marques de mode se transforment en nouveaux ministères de la culture ?

Pour susciter toujours plus de désir autour de leurs collections, les marques de mode sont de plus en plus nombreuses à faire appel à des créatifs issus d’autres champs artistiques. Dans cette ère du tout culturel, elles se livrent une concurrence accrue pour capter notre attention et séduire notre intellect. Quitte parfois à s’éloigner du produit.

Les algorithmes ont-ils mauvais goût ?

Canal de diffusion essentiel pour les artistes contemporains, le réseau social Instagram est en quelque sorte devenu la première galerie virtuelle internationale. S’affranchissant des intermédiaires traditionnels du marché tels que les commissaires d’expositions ou encore les critiques, l’art 2.0 y prospère. Mais n’est-ce pas au risque de sa propre banalisation ?

Découvrez la cinquième série mode de Ferry van der Nat issue d’Antidote : DESIRE

Découvrez les pièces parmi les plus marquantes de l’été 2020 dans cette série mode inédite issue du nouveau numéro d’Antidote photographié par Ferry van der Nat, avec Chanel, Givenchy, Dries Van Noten, Versace, Ludovic de Saint Sernin, Y/Project, Ottolinger, C.P. Company, Marni ou encore Abra. Commandez dès maintenant Antidote : DESIRE sur notre eshop au prix de 15€.

Comment le Moyen Âge est-il redevenu cool ?

S’étendant sur une durée de mille ans, de la fin du Ve siècle à la fin du XVe siècle, le Moyen Âge demeure dans l’imaginaire collectif une période sombre, sale, voire violente, et souffre de son association à de nombreux clichés. Pourtant, si son nom contient en lui-même l’idée d’une certaine médiocrité, cette longue période historique a été traversée par de grandes évolutions tant dans les arts que dans la mode ou encore concernant l’organisation de la société. Redécouverte grâce au travail des médiévistes, elle nourrit aujourd’hui l’inspiration d’un grand nombre de designers qui participent, à leur manière, à sa réhabilitation.

Tahar Rahim : « On est en train de foutre en l’air la Terre »

Tahar Rahim a débarqué, il y a dix ans, avec la force et l’évidence d’un uppercut. C’est la révélation d’Un Prophète de Jacques Audiard, qui fait sensation à Cannes en 2009, repartant avec le Grand Prix du Jury, et qui décroche, l’année suivante, neuf Césars dont deux pour son jeune acteur (meilleur acteur et meilleur espoir masculin), ce qui n’était jamais arrivé jusqu’alors. Depuis, Tahar Rahim a multiplié les collaborations, en France comme à l’international. Il est aujourd’hui à l’affiche de The Eddy de Damien Chazelle, une série musicale signée Netflix, sortie le 8 mai 2020, où il joue au côté de sa compagne Leïla Bekhti. Retour sur le parcours, les désirs et les rêves d’un comédien exceptionnel.

Printemps.com : enfin un espace e-commerce inclusif dédié à la mode

Le grand magasin a lancé il y a quelques jours son nouveau site Printemps.com : un espace e-commerce agrémenté d’un magazine online conçu en collaboration exclusive avec la rédaction d’Antidote, qui défend des valeurs communes d’inclusivité, de diversité et d’éco-responsabilité.

lire la suite

> voir tout

Mode

Mode, sexe et nudité : analyse d’un threesome

inscription newsletter antidote

Inscription réussie.