Bastien Laurent du label AVOC initie les jeunes de banlieue au design de mode avec 0-93. Lab

Article publié le 19 octobre 2019

Photo : Campagne 0-93. Lab.
18/10/2019

Organisé jusqu’au mois de juin 2020, ce programme d’initiation divisé en vingt-quatre workshops s’adresse aux jeunes âgés de 14 à 24 ans et habitant Aulnay-sous-Bois ou Sevran.

Lauréat du prix du label créatif de l’ANDAM en 2017 avec le label AVOC (acronyme de « Architecture Vestimentaire et Ornement Corporel ») qu’il a fondé avec sa partenaire Laura Do, Bastien Laurent se lance désormais en parallèle de son activité dans un nouveau projet baptisé 0-93. Lab : un programme destiné à initier aux fondamentaux du design de mode et aux arts visuels les jeunes de banlieue âgés entre 14 et 24 ans et habitant dans les villes d’Aulnay-sous-Bois ou de Sevran. Organisé en vingt-quatre workshops d’une durée de 2 à 4h, programmés les samedis ou les mercredis jusqu’au mois de juin 2020 dans le quartier de la Rose des Vents à Aulnay-sous-Bois, 0-93. Lab permettra dans un premier temps à la jeunesse du Grand Paris de découvrir les bases du stylisme et du modélisme tandis que les douze derniers ateliers auront pour but de les initier à la photographie et à la scénographie.

Photo : Campagne 0-93. Lab.

« J’avais envie de transmettre mon enthousiasme pour le design de mode à des jeunes déterminés, créatifs, mais souvent éloignés de toute pratique artistique et peu conscients des opportunités qui existent dans l’industrie de la mode », explique Bastien Laurent, qui a lui-même appris les bases du modélisme, du moulage, de la coupe et de la couture de manière « non-académique » grâce à sa collaboratrice. L’idée du projet – qui sera mixte, extra-scolaire et gratuit – a commencé à germer dans sa tête en 2016, « avec des proches également originaires d’Aulnay ». « Il a fallu deux ans pour le concevoir, trouver des partenaires, le financer et lui donner une identité, poursuit-il. J’ai d’abord eu le soutien du ministère de la Culture et de la direction artistique et culturelle du Grand Paris Express menée par José-Manuel Gonçalvès. Ensuite, j’ai obtenu des financements de la DRAC Ile-de-France et de la préfecture de Seine-Saint-Denis ». 

Ouvert jusqu’au dimanche 20 octobre sur le site de 0-93. Lab, l’appel à candidatures donnera lieu à une pré-sélection de profils, après que leurs dossiers aient été étudiés. Sur entretiens individuels, douze d’entre eux seront ensuite retenu pour participer à cette première édition. « Je superviserai la partie design de mode avec l’ensemble de l’équipe d’AVOC tandis que les workshops d’initiation aux arts visuels seront conduits par des photographes et des scénographes », explique Bastien Laurent. À terme, ces différentes initiations également animées par plusieurs intervenants travaillant dans les industries créatives donneront lieu à la création d’une collection et d’une série photo collective. En juin 2020, une installation artistique résultant de cette formation sera par ailleurs exposée sur le site de l’actuel chantier de la future gare Grand Paris Express à Aulnay-sous-Bois.

Conçu comme « un espace de co-création » inscrit dans un territoire précis où le monde de la mode et du design restent parfois inatteignables, 0-93. Lab entend ainsi susciter des vocations et attiser l’intérêt des jeunes de banlieue pour les industries créatives en brisant le plafond de verre qui peut parfois subsister et les empêcher de réaliser leurs rêves. « Je pense que la mode est une industrie un peu mystérieuse, souvent opaque », estime Bastien Laurent. « L’idée est d’expérimenter, créer, fabriquer, produire, réaliser, […] de permettre aux participants de se constituer un portfolio créatif afin de pouvoir s’orienter vers des écoles de mode par la suite. Nous travaillons avec la Fondation Culture & Diversité et son programme “égalité des chances” dont l’objectif est d’informer les jeunes de milieux modestes sur les études supérieures culturelles et artistiques et de les aider à préparer les concours d’entrée aux “grandes écoles de la Culture”». Après cette première édition, le designer lui-même originaire d’Aulnay-sous-Bois souhaiterait ouvrir les candidatures à d’autres villes du département de Seine-Saint-Denis et organiser des workshops plus courts pour un public plus large vivant sur l’ensemble du territoire francilien. « C’est un projet territorial », conclu celui qui est diplômé de Science Po. Au fil de son déroulement, 0-93. Lab s’appuiera d’ailleurs sur l’expertise de différents partenaires, que ce soit le Musée des Arts Décoratifs, le Centquatre-Paris ou encore l’Institut Français de la Mode (IFM).

À lire aussi :

Les plus lus

Pourquoi il ne fallait pas rater le dernier défilé Haute Couture de la maison Valentino

Pierpaolo Piccioli a présenté sa nouvelle collection de Haute Couture pour la maison romaine lors d’un défilé sur la place d’Espagne, à Rome, le vendredi 8 juillet. Pensée comme un dialogue avec Valentino Garavani, la collection-fleuve baptisée « The Beginning » faisait office de trait d’union entre le passé et le présent de la maison dans sa ville de naissance. 

Lire la suite

Antidote Fanzine x Burberry : Comment Riccardo Tisci refaçonne l’ADN de Burberry ?

Ce n’était pas encore une Maison mais plutôt une Mansion. Une very British Mansion devenue le temple vestimentaire-mais-pas-que de la culture anglaise. Une sorte de monument dont la splendeur n’effraie plus tant on y est habitué. Puis soudain, en mars 2019, une arrivée a bousculé les traditions. Celle de Riccardo Tisci, nommé chief creative officer de Burberry, après 13 années passées à la direction artistique de Givenchy et un intermezzo de quelques mois au sein de sa famille, près du lac de Côme.

Lire la suite

Retrouvez les photos de la soirée Antidote organisée durant la Fashion Week homme printemps-été 2023

Samedi 25 juin, Antidote organisait une nouvelle soirée au Silencio, à l’occasion de la Fashion Week masculine de Paris printemps-été 2023. Retour sur un événement qu’il ne fallait pas manquer, marqué par une série de DJ sets de Panteros666, Jeune Pouce et Housewife 9, entrecoupée d’une performance live du rappeur Michel.

Lire la suite

Rencontre avec le fondateur du label A-Cold-Wall* Samuel Ross, à l’occasion de la sortie de sa nouvelle sneaker

À l’occasion du lancement chez 3537 de la nouvelle Converse Sponge Crater, née de la collaboration entre le fondateur du label britannique A-Cold-Wall*, Samuel Ross, et la marque de chaussures américaine Converse, Antidote a rencontré le designer, en pleine Fashion Week masculine de Paris. À travers cet entretien, il revient sur son ambition pour le futur de Converse et de A-Cold-Wall*, évoque sa volonté d’être le plus sincère possible dans son travail quasi autobiographique et dépeint son désir d’allier approche utilitaire et esthétique conceptuelle.

Lire la suite

Mode, ego & psycho : quand l’habit fait le mood

Si l’intérêt de l’anthropologie, de la sociologie ou de la philosophie pour la mode et ses productions est documenté et relayé depuis de nombreuses années, celui que lui portent la psychologie, la psychanalyse ou encore la psychiatrie demeure étrangement dans l’ombre. Pourtant, pour peu que l’on s’y penche, force est de constater que la mode et les objets qu’elle produit pour permettre à chacun de composer sa propre « parure » – selon le terme d’usage en anthropologie – intéressent depuis plusieurs décennies les acteur·rice·s de ces disciplines. Entre la publication d’ouvrages sur les liens unissant mode et inconscient, la mise en place d’expérimentations analysant l’impact des vêtements sur nos capacités cognitives, l’intégration de vestiaires spécifiques dans le cadre de certaines thérapies, voire l’appropriation par les marques de luxe elles-mêmes de discours ayant recours au champ lexical de la psychologie, retour sur l’intérêt mutuel que se portent mode et sciences cognitives.

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.