Leonardo DiCaprio fait un don colossal pour lutter contre les incendies en Amazonie

Article publié le 27 août 2019

Photo : Leonardo DiCaprio.
28/08/2019

Par le biais de sa nouvelle ONG Earth Alliance, l’acteur américain a fait un don de 5 millions de dollars et annoncé la création d’un fond d’urgence pour venir en aide à ceux qui luttent contre les incendies qui ravagent actuellement l’Amazonie.

Alors que les incendies qui prolifèrent depuis plusieurs semaines l’Amazonie continuent de progresser malgré les déclarations de l’armée brésilienne qui assure les contrôler, Leonardo DiCaprio a annoncé qu’il ferait don de 5 millions de dollars (soit près de 4,5 millions d’euros) pour aider à lutter contre les feux de forêts et préserver la richesse de la biodiversité amazonienne. En complément, l’acteur, célèbre pour son engagement en faveur de la préservation de l’environnement (il a créé sa propre fondation en 1998), et actuellement à l’affiche du dernier film de Quentin Tarantino Once Upon a Time… in Hollywood, a lancé un appel aux dons à travers la Earth Alliance, sa nouvelle fondation créée au mois de juillet dernier avec l’aide des philanthropes Laurene Powell Jobs et Brian Sheth.

Comme annoncé sur le site de l’ONG, les sommes récoltées seront reversées dans leur intégralité aux communautés autochtones et à cinq organisations locales « qui combattent les incendies, protègent les terres indigènes et portent secours aux communautés touchées », à savoir l’Instituto Associação Floresta Protegida (Kayapo), la Coordination des organisations autochtones de l’Amazonie brésilienne (COIAB), l’Instituto Kabu (Kayapo), l’Instituto Raoni (Kayapo) et l’Instituto Socioambiental (ISA).

Dans la foulée de l’élection du président d’extrême droite Jair Bolsonaro, les incendies se sont démultipliés au Brésil depuis le début de l’année. Selon l’Institut national de recherche spatiale (INPE), plus de 72 000 feux de forêts se sont déclarés depuis le 1er janvier 2019 – contre 40 000 l’année dernière. Le fond auquel profite le don de Leonardo DiCaprio – le Amazon Forest Fund –  devait compléter l’aide de 18 millions d’euros débloquée d’urgence par les pays du G7 – qui se sont réunis le week-end dernier à Biarritz -, notamment pour envoyer au Brésil des avions bombardiers d’eau, or Jair Bolsonaro et son chef de cabinet viennent de refuser cette dernière, ironisant sur la gestion par Emmanuel Macron de l’incendie survenu dans la cathédrale Notre-Dame en avril dernier. De son côté, le groupe LVMH, qui avait promis d’allouer 200 millions d’euros pour participer à la reconstruction de l’édifice, a également annoncé dans un communiqué publié ce lundi 26 août qu’il mobiliserait la somme de 10 millions d’euros pour aider à la sauvegarde du poumon vert de la planète. 

À lire aussi :

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

Pourquoi les masculinistes inondent certains comptes Instagram avec des émojis médaille ?

Une technique de cyberharcèlement qui cible des activistes et des personnalités, notamment féministes ou LGBTQ+, ou encore des médias – dont Antidote -, en s’attaquant à leurs réseaux sociaux.

Lire la suite

Quand le masculin cessera-t-il (enfin) de l’emporter ?

Qui de mieux placé·e pour parler de l’écriture inclusive qu’une personne directement concernée par ce sujet ? C’est partant de ce principe qu’Antidote a choisi de publier cette tribune en faveur du langage épicène, rédigée par une personne non-binaire l’employant au quotidien, ce qui lui permet notamment de retranscrire une conception non-binaire du genre lorsqu’elle parle d’elle-même. Iel y revient sur le débat houleux qui entoure cette réforme orthographique, encore largement perçue sous le prisme du féminisme et qui fait face à une menace d’interdiction au sein du service public – les projets de loi se succédant depuis plusieurs mois pour lui défendre l’usage de l’écriture inclusive, notamment dans les écoles.

Lire la suite

Joan Tronto, philosophe du care : « Réparer et maintenir en vie les êtres vivants devraient être notre priorité »

Signifiant tout à la fois « soigner », « faire attention à » ou encore « se soucier de », le terme anglais « care » est aujourd’hui le fil rouge d’un courant intellectuel né dans les années 80 pour promouvoir une société plus juste et équitable où la question du bien-être de tous·tes est la préoccupation centrale. Grande penseuse de cette « éthique du care », l’universitaire féministe Joan Tronto prône également un monde plus égalitaire marqué par une meilleure répartition du « caring work », ce travail souvent dévalorisé par notre société capitaliste qui consiste à prendre soin les un·e·s des autres, mais aussi de l’environnement.

Lire la suite

Pas d’égalité sans les putes

Longtemps réduit∙e∙s au silence et minorisé∙e∙s, les travailleur∙se∙s du sexe ont trouvé dans les grands courants d’émancipation actuels de nouveaux alliés. Nous leur avons donné la parole afin de comprendre leur vécu, mais aussi leurs arguments contre la politique répressive de notre pays. Nul doute que leur lutte constitue l’un des grands combats égalitaires du temps présent.

Lire la suite

Faudrait-il décriminaliser toutes les drogues ?

Portugal, Canada, Oregon… À travers le monde, les politiques pénales en matière de drogues changent et la légalisation ainsi que la dépénalisation progressent. Une voie à imiter en France ?

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.