Leonardo DiCaprio fait un don colossal pour lutter contre les incendies en Amazonie

Article publié le 27 août 2019

Photo : Leonardo DiCaprio.
28/08/2019

Par le biais de sa nouvelle ONG Earth Alliance, l’acteur américain a fait un don de 5 millions de dollars et annoncé la création d’un fond d’urgence pour venir en aide à ceux qui luttent contre les incendies qui ravagent actuellement l’Amazonie.

Alors que les incendies qui prolifèrent depuis plusieurs semaines l’Amazonie continuent de progresser malgré les déclarations de l’armée brésilienne qui assure les contrôler, Leonardo DiCaprio a annoncé qu’il ferait don de 5 millions de dollars (soit près de 4,5 millions d’euros) pour aider à lutter contre les feux de forêts et préserver la richesse de la biodiversité amazonienne. En complément, l’acteur, célèbre pour son engagement en faveur de la préservation de l’environnement (il a créé sa propre fondation en 1998), et actuellement à l’affiche du dernier film de Quentin Tarantino Once Upon a Time… in Hollywood, a lancé un appel aux dons à travers la Earth Alliance, sa nouvelle fondation créée au mois de juillet dernier avec l’aide des philanthropes Laurene Powell Jobs et Brian Sheth.

Comme annoncé sur le site de l’ONG, les sommes récoltées seront reversées dans leur intégralité aux communautés autochtones et à cinq organisations locales « qui combattent les incendies, protègent les terres indigènes et portent secours aux communautés touchées », à savoir l’Instituto Associação Floresta Protegida (Kayapo), la Coordination des organisations autochtones de l’Amazonie brésilienne (COIAB), l’Instituto Kabu (Kayapo), l’Instituto Raoni (Kayapo) et l’Instituto Socioambiental (ISA).

Dans la foulée de l’élection du président d’extrême droite Jair Bolsonaro, les incendies se sont démultipliés au Brésil depuis le début de l’année. Selon l’Institut national de recherche spatiale (INPE), plus de 72 000 feux de forêts se sont déclarés depuis le 1er janvier 2019 – contre 40 000 l’année dernière. Le fond auquel profite le don de Leonardo DiCaprio – le Amazon Forest Fund –  devait compléter l’aide de 18 millions d’euros débloquée d’urgence par les pays du G7 – qui se sont réunis le week-end dernier à Biarritz -, notamment pour envoyer au Brésil des avions bombardiers d’eau, or Jair Bolsonaro et son chef de cabinet viennent de refuser cette dernière, ironisant sur la gestion par Emmanuel Macron de l’incendie survenu dans la cathédrale Notre-Dame en avril dernier. De son côté, le groupe LVMH, qui avait promis d’allouer 200 millions d’euros pour participer à la reconstruction de l’édifice, a également annoncé dans un communiqué publié ce lundi 26 août qu’il mobiliserait la somme de 10 millions d’euros pour aider à la sauvegarde du poumon vert de la planète. 

À lire aussi :

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

STEP’N ou comment gagner de l’argent en marchant

STEP’N est un crypto-game « move to earn » qui garantit un revenu quotidien à ses utilisateur·rice·s quand ils·elles marchent ou courent. Le projet est encore en phase bêta, mais il a déjà connu un engouement important dans la cryptosphère. Prémices d’une nouvelle économie qui permet de créer des jobs-loisirs ou modèle dystopique voué à disparaître ?

Lire la suite

Oulaya Amamra : « On chuchote beaucoup, et on ne hurle pas assez »

L’affiche de deux films à la rentrée (Fumer fait tousser, de Quentin Dupieux, et Citoyen d’honneur, de Mohamed Hamidi), dans des registres extrêmement différents qui révèlent toute l’étendue de sa polyvalence, Oulaya Amamra a achevé sa mue et s’impose comme l’une des actrices françaises phares de sa génération.

Lire la suite

Oulaya Amamra : « We whisper a lot, and we don’t yell enough. »

Starring in two films this fall (Smoking Causes Coughing by Quentin Dupieux, and Citoyen d’honneur by Mohamed Hamidi), in extremely different registers that reveal the full extent of her talent, Oulaya Amamra has completed her moult and established herself as one of the leading French actresses of her generation.

Lire la suite

Pourquoi le concept de « décroissance » est-il tabou ?

Alors que, sur fond de crise climatique et énergétique majeure, les décideur·se·s de tous bords nous encouragent à faire preuve de sobriété dans nos modes de consommation, un tabou demeure : celui d’une éventuelle décroissance. Dans un système dont croître est la raison d’être, comment s’autoriser à changer de paradigme ? Petit tour d’horizon de celles et ceux qui ont posé les jalons de ce courant de pensée et de leurs arguments.

Lire la suite

Why is the concept of « degrowth » taboo?

Against the backdrop of a major climate and energy crisis, decision-makers of all stripes are encouraging us to be tempered in our consumption patterns, yet one taboo remains: a potential degrowth. In a system in which growth has been the raison d’être, how we can enable ourselves to change the paradigm? A brief overview of those who have laid the groundwork for this line of thought and their arguments.

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.