« Invisible Men » : une vaste exposition dédiée à la mode masculine ouvrira à Londres cet automne

Article publié le 26 août 2019

Photo : Invisible Men.
26/08/2019

Elle présentera plus de 170 pièces signées des créateurs de mode masculine parmi les plus reconnus, aux côtés des vêtements fonctionnels à usage industriel, technique ou militaire qui les ont inspirés.

Alors que les musées sont de plus en plus nombreux à s’intéresser à la mode féminine et que les expositions qui lui sont consacrées connaissent un grand succès, poussant de plus en plus d’institutions comme le Centre Pompidou à s’y intéresser (au début de l’été, le musée d’art moderne annonçait qu’il présenterait désormais ses propres expositions de mode), la mode masculine reste souvent marginalisée et demeure sous-représentée. Cet automne, pour pallier ce manque, l’Université de Westminster présentera « Invisible Men », la plus grande exposition de vêtements masculin jamais tenue au Royaume-Uni.

Pendant quatre semaines, du 25 octobre au 24 novembre, elle mettra en scène plus de 170 pièces masculines créées au cours de ces 120 dernières années, signées de marques et designers tels que Craig Green, Burberry, Prada, Comme des Garçons, Junya Watanabe, Vivienne Westwood, Mackintosh, Calvin Klein, Jean-Paul Gaultier, Stone Island ou encore A-Cold-Wall*. Organisée en douze sections, dont une sera entièrement consacrée aux premières pièces masculines imaginées par Alexander McQueen entre 1997 et 1999, tandis qu’une autre mettra en valeur la ligne C.P. Company Urban Protection lancée en 1998 et qui a exercé une grande influence sur toute une génération de designers de vêtements pour hommes, « Invisible Men » reviendra sur la manière dont certains archétypes du vestiaire masculin – en particulier ceux revêtant une dimension hautement utilitaire et fonctionnelle – ont nourri l’inventivité et la création.

Voir cette publication sur Instagram

⠀ ⠀ Invisible Men: An anthology from the Westminster Menswear Archive⠀ The largest exhibition of menswear to have been staged in the UK.⠀ www.invisiblemenexhibition.com ⠀ ⠀ Section six: ARMOUR LEATHER ARMOUR JACKET⠀ Vivienne Westwood⠀ 1988 The Westminster Menswear Archive announces the most extensive exhibition devoted to menswear to be staged in the UK. Drawing exclusively from the Westminster Menswear Archive, Invisible Men covers the last 120 years of predominately British menswear through the display of over 170 garments, the majority of which have never been seen on public display. ⠀ ⠀ DESIGNERS IN THE EXHIBITION INCLUDE:⠀ A Cold Wall*, Adidas, Aitor Throup, Alexander McQueen, Austin Reed , Belstaff, Bernhard Willhelm , Blades, BodyMap, Burberry, Burton, C.P. Company, Calvin Klein, Carol Christian Poell, Christian Dior, Comme Des Garcons, Craig Green, Dege & Skinner, Gieves, H&M, Harrods, Helmut Lang, Irvine Sellars, Issey Miyake, Jean-Paul Gaultier, Jeremy Scott, John Stephen, Junior Gaultier, Junya Watanabe, Left Hand, Levi’s, Lewis Leathers, Liam Hodges, Mackintosh, Martin Margiela, Massimo Osti, Meadham Kirchhoff, Michiko Koshino, Mr Fish, Nigel Cabourn, Palace, Paul Smith, Peter Saville, Prada, Sibling, Stella McCartney, Stone Island, Umbro, Undercover, Vexed Generation, Vivienne Westwood , Vollebak, Zegna Sport.⠀ ⠀ Invisible Men is curated by Prof Andrew Groves and Dr Danielle Sprecher.⠀ 25 October – 24 November 2019⠀ Wed-Sun 11am-7pm⠀ Free admission⠀ Ambika P3, University of Westminster, London, NW1 5LS⠀ www.invisiblemenexhibition.com ⠀ .⠀ .⠀ .⠀ #fashion #mensfashion #menstyle #mensstyle #streetstyle #mensfashionpost #instafashion #menfashion #streetfashion #streetwear #dapper #fashionformen #menswear #mensweardaily #menswearblogger #menswears #menswearblog #menswearfashion #menswearstyle #menswearclothing #vintagemenswear #beautifulmenswear #classicmenswear #fashionmenswear #menswearhouse #menswearclass

Une publication partagée par Westminster Menswear Archive (@menswear_archive) le

Vêtements des marins, de soldats, d’athlètes, de pompiers, d’explorateurs ou de scientifiques : « la mode masculine a développé une appréciation presque fétichiste du travailleur dans toutes ses itérations héroïques », peut-on lire dans le communiqué. Entièrement extraites du Westminster Menswear Archive, constitué de plus 1 700 pièces et fondé en 2016 sous l’impulsion de Andrew Groves, professeur en design de mode à l’Université de Westminster et co-curateur de l’exposition avec Danielle Sprecher, les créations seront exposées aux côtés de ces « vêtements source », des uniformes empruntés à l’armée britannique, la Royal Air Force, l’United States Air Force, la police de Manchester, la Poste ou encore à la Her Majesty’s Prison Service, une organisation gouvernementale chargée de la gestion des prisons.

Ainsi, ces vêtements d’origine côtoieront diverses interprétations de designers pour souligner la manière dont ces derniers les réinterprètent et explorent l’univers du vêtement fonctionnel à l’origine destiné à un usage industriel, technique ou militaire spécifique. Une vaste exploration dont le rôle sera aussi d’asseoir la légitimité de la mode masculine au sein des musées alors que cette dernière est de plus en plus regardée sur les podiums. « J’espère que d’autres institutions et musées s’intéresseront à l’histoire de la mode masculine d’une manière plus significative pour lui donner la place qu’elle mérité dans leurs expositions », a déclaré Andrew Groves.

À lire aussi :

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

Pourquoi il ne fallait pas rater le dernier défilé Haute Couture de la maison Valentino

Pierpaolo Piccioli a présenté sa nouvelle collection de Haute Couture pour la maison romaine lors d’un défilé sur la place d’Espagne, à Rome, le vendredi 8 juillet. Pensée comme un dialogue avec Valentino Garavani, la collection-fleuve baptisée « The Beginning » faisait office de trait d’union entre le passé et le présent de la maison dans sa ville de naissance. 

Lire la suite

Antidote Fanzine x Burberry : Comment Riccardo Tisci refaçonne l’ADN de Burberry ?

Ce n’était pas encore une Maison mais plutôt une Mansion. Une very British Mansion devenue le temple vestimentaire-mais-pas-que de la culture anglaise. Une sorte de monument dont la splendeur n’effraie plus tant on y est habitué. Puis soudain, en mars 2019, une arrivée a bousculé les traditions. Celle de Riccardo Tisci, nommé chief creative officer de Burberry, après 13 années passées à la direction artistique de Givenchy et un intermezzo de quelques mois au sein de sa famille, près du lac de Côme.

Lire la suite

Retrouvez les photos de la soirée Antidote organisée durant la Fashion Week homme printemps-été 2023

Samedi 25 juin, Antidote organisait une nouvelle soirée au Silencio, à l’occasion de la Fashion Week masculine de Paris printemps-été 2023. Retour sur un événement qu’il ne fallait pas manquer, marqué par une série de DJ sets de Panteros666, Jeune Pouce et Housewife 9, entrecoupée d’une performance live du rappeur Michel.

Lire la suite

Rencontre avec le fondateur du label A-Cold-Wall* Samuel Ross, à l’occasion de la sortie de sa nouvelle sneaker

À l’occasion du lancement chez 3537 de la nouvelle Converse Sponge Crater, née de la collaboration entre le fondateur du label britannique A-Cold-Wall*, Samuel Ross, et la marque de chaussures américaine Converse, Antidote a rencontré le designer, en pleine Fashion Week masculine de Paris. À travers cet entretien, il revient sur son ambition pour le futur de Converse et de A-Cold-Wall*, évoque sa volonté d’être le plus sincère possible dans son travail quasi autobiographique et dépeint son désir d’allier approche utilitaire et esthétique conceptuelle.

Lire la suite

Mode, ego & psycho : quand l’habit fait le mood

Si l’intérêt de l’anthropologie, de la sociologie ou de la philosophie pour la mode et ses productions est documenté et relayé depuis de nombreuses années, celui que lui portent la psychologie, la psychanalyse ou encore la psychiatrie demeure étrangement dans l’ombre. Pourtant, pour peu que l’on s’y penche, force est de constater que la mode et les objets qu’elle produit pour permettre à chacun de composer sa propre « parure » – selon le terme d’usage en anthropologie – intéressent depuis plusieurs décennies les acteur·rice·s de ces disciplines. Entre la publication d’ouvrages sur les liens unissant mode et inconscient, la mise en place d’expérimentations analysant l’impact des vêtements sur nos capacités cognitives, l’intégration de vestiaires spécifiques dans le cadre de certaines thérapies, voire l’appropriation par les marques de luxe elles-mêmes de discours ayant recours au champ lexical de la psychologie, retour sur l’intérêt mutuel que se portent mode et sciences cognitives.

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.