Canal + dédie une nouvelle chaîne aux créations LGBTQ+ baptisée « Hello »

Article publié le 27 novembre 2019

Photo : Wolfgang Tillmans.
27/11/2019

Disponible via la plateforme myCanal, elle offre un accès à une large sélection de longs métrages, de séries ou encore de documentaires liés aux communautés LGBTQI+.

Ce mardi 26 novembre, alors qu’elle célébrait le vingt-cinquième anniversaire de sa « Nuit Gay », un rendez-vous annuel créé en 1995 pour mettre en avant la création audiovisuelle LGBTQ+ et lutter contre la discrimination, la chaîne cryptée Canal+ lançait une nouvelle plateforme digitale entièrement « dédiée au meilleur des créations LGBTQ+ européennes et internationales ». Baptisée « Hello », cette dernière est disponible via la plateforme myCanal et propose une large sélection de films, de séries, de courts métrages et de documentaires, toujours en lien avec les communautés LGBTQ+.

Visant une « célébration permanente de la diversité », comme l’explique sur son site internet la chaîne du groupe appartenant à Vincent Bolloré, « Hello » s’adresse en particulier « à tous les passionnés de cinéma, de documentaires et de séries, au public LGBTQ+, qui y trouvera une sélection riche et de qualité, mais aussi à tous ceux qui ont soif de nouveaux talents et de nouvelles œuvres ». Outre celles programmées à l’occasion de cette dernière « Nuit Gay » organisée cette année atour du thème du coming out, telles que la série Pose de Ryan Murphy avec Billy Porter – premier afro-américain ouvertement gay à avoir reçu l’Emmy Award du meilleur acteur dans une série dramatique – , le documentaire Coming Out de Denis Parrot sorti le 1er mai dernier ou encore le long métrage de Xavier Dolan Ma vie avec John F. Donovan, on y retrouve ainsi certains des plus grands films abordant les thématiques liées aux communautés LGBTQ+ de ces dernières années.

Sur ce catalogue pointu voué à s’enrichir au fur et à mesure, à la manière d’un Netflix de la culture gay, le magistral Girl du belge Lukas Dhont qui narre les péripéties d’une apprentie danseuse étoile transgenre côtoie l’obsédant Call Me By Your Name de Luca Guadagnino avec Timothée Chalamet et Armie Hammer, Marvin ou la Belle Éducation d’Anne Fontaine ou encore le biopic de Bryan Singer sur Freddie Mercury Bohemian Rhapsody qui, en février, raflait pas moins de quatre Oscars. Moins connues du grand public, des créations telles que le film Week-end du britannique Andrew Haigh et avec Tom Cullen et Chris New sont également disponibles. Côté séries, « Hello » permettra aux anciens fans de la série gay mythique des années 2000 Queer as Folk de découvrir Cucumber, la dernière réalisation de Russell T. Davies, qui, toujours à Manchester, suit cette fois-ci l’implosion d’un couple de quadragénaires homosexuels.

À travers des productions comme « L’image originelle : Xavier Dolan » qui s’appuie sur une longue interview du cinéaste canadien à l’origine des chefs-d’œuvre queers Laurence Anyways (2012) et Matthias et Maxime (2019) ou le documentaire Homo ou hétéro, est-ce un choix ? de Thierry Berrod, « Hello » promet ainsi de célébrer avec fierté et 365 jours par an la culture LGBTQI+ et de donner une meilleure visibilité aux œuvres qui y sont liées, permettant à tout ceux qui sont abonnés à Canal+ de les découvrir ou de les redécouvrir.

À lire aussi :

Les plus lus

Miriam Gablier : « Plus d’un·e Occidental·e sur quatre croit en la réincarnation »

Ancienne psychothérapeute et présidente d’une association professionnelle de thérapie psycho-corporelle, l’auteure et conférencière Miriam Gablier est fascinée par les relations entre corps et esprit, au point de dédier son dernier ouvrage au thème de la conscience, qui continue de fasciner à travers les époques et constitue encore une large source de mystères. Dans cet entretien, elle revient sur le développement du champ d’étude de la para­psychologie (qui vise à comprendre les phénomènes hors normes de la conscience, quitte à être régulièrement décriéE par une large partie de la communauté scientifique), insiste sur la nécessaire alliance entre approches rationnelles et subjectives sur ces sujets, et revient sur l’ancrage historique de l’hypothèse de la réincarnation, à laquelle certain•e•s chercheurs•ses ont décidé de dédier leur vie.

Lire la suite

Nabilla Vergara : « Je ne pensais pas que j’allais réussir »

Alors que sort Nabilla : sans filtre, le premier docu-réalité dédié à l’ex-candidate de téléréalité, celle-ci se livre sur ses business, sa vie de famille à Dubaï et les épreuves qu’elle a dû traverser. Longtemps méprisée par l’intelligentsia parisienne, Nabilla Vergara est désormais détentrice d’un petit empire reposant sur ses près de 7 millions de followers sur Instagram et sa marque de cosmétique. Devenue l’une des plus puissantes influenceuses françaises, elle est parvenue à faire de ses rêves une réalité. 

Lire la suite

Les Radical Faeries : à la recherche du « Gay Spirit »

À la fin des seventies, deux militants gays lancent le mouvement Radical Faeries, mélange de paganisme, d’idéologie marxiste, des balbutiements de l’écologie, de New Age hippie, d’empowerment, de psychédélisme, de spiritualité et de sexe libre à gogo, qui s’exprime au travers de grands rassemblements et renoue avec une sorte de transcendantalisme homosexuel. Une idéologie hybride et foutraque conviant à explorer le spectre du genre par-delà le binarisme normatif, qui a essaimé tout autour du monde et reste encore vivace aujourd’hui.

Lire la suite

Radical Faeries: in search of the “Gay Spirit”

In the late seventies, two gay activists launched the Radical Faeries movement – a blend of paganism, Marxist ideology, early environmentalism, New Age hippydom, empowerment, psychedelia, spirituality and sexual liberation a-go-go taking the form of big gatherings – and renewed a sort of homosexual transcendentalism. A zany, hybrid ideology that urged us to explore the gender spectrum beyond cis-normativity, spread throughout the world and thrives to this day.

Lire la suite

Interview with Corine Sombrun, defender of the virtues of trance

In Mongolia in 2001, Corine Sombrun received the “shamanic spark” when she suddenly entered a trance state during a ritual ceremony. A totally unexpected revelation, followed by a long training process that she continues to this day, while collaborating with researchers in order to demonstrate that trance is a cognitive phenomenon. Beyond the quest for its therapeutic virtues, the author also questions its impact on our relationship to the living and the sacred.

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.