Canal + dédie une nouvelle chaîne aux créations LGBTQ+ baptisée « Hello »

Article publié le 27 novembre 2019

Photo : Wolfgang Tillmans.
27/11/2019

Disponible via la plateforme myCanal, elle offre un accès à une large sélection de longs métrages, de séries ou encore de documentaires liés aux communautés LGBTQI+.

Ce mardi 26 novembre, alors qu’elle célébrait le vingt-cinquième anniversaire de sa « Nuit Gay », un rendez-vous annuel créé en 1995 pour mettre en avant la création audiovisuelle LGBTQ+ et lutter contre la discrimination, la chaîne cryptée Canal+ lançait une nouvelle plateforme digitale entièrement « dédiée au meilleur des créations LGBTQ+ européennes et internationales ». Baptisée « Hello », cette dernière est disponible via la plateforme myCanal et propose une large sélection de films, de séries, de courts métrages et de documentaires, toujours en lien avec les communautés LGBTQ+.

Visant une « célébration permanente de la diversité », comme l’explique sur son site internet la chaîne du groupe appartenant à Vincent Bolloré, « Hello » s’adresse en particulier « à tous les passionnés de cinéma, de documentaires et de séries, au public LGBTQ+, qui y trouvera une sélection riche et de qualité, mais aussi à tous ceux qui ont soif de nouveaux talents et de nouvelles œuvres ». Outre celles programmées à l’occasion de cette dernière « Nuit Gay » organisée cette année atour du thème du coming out, telles que la série Pose de Ryan Murphy avec Billy Porter – premier afro-américain ouvertement gay à avoir reçu l’Emmy Award du meilleur acteur dans une série dramatique – , le documentaire Coming Out de Denis Parrot sorti le 1er mai dernier ou encore le long métrage de Xavier Dolan Ma vie avec John F. Donovan, on y retrouve ainsi certains des plus grands films abordant les thématiques liées aux communautés LGBTQ+ de ces dernières années.

Sur ce catalogue pointu voué à s’enrichir au fur et à mesure, à la manière d’un Netflix de la culture gay, le magistral Girl du belge Lukas Dhont qui narre les péripéties d’une apprentie danseuse étoile transgenre côtoie l’obsédant Call Me By Your Name de Luca Guadagnino avec Timothée Chalamet et Armie Hammer, Marvin ou la Belle Éducation d’Anne Fontaine ou encore le biopic de Bryan Singer sur Freddie Mercury Bohemian Rhapsody qui, en février, raflait pas moins de quatre Oscars. Moins connues du grand public, des créations telles que le film Week-end du britannique Andrew Haigh et avec Tom Cullen et Chris New sont également disponibles. Côté séries, « Hello » permettra aux anciens fans de la série gay mythique des années 2000 Queer as Folk de découvrir Cucumber, la dernière réalisation de Russell T. Davies, qui, toujours à Manchester, suit cette fois-ci l’implosion d’un couple de quadragénaires homosexuels.

À travers des productions comme « L’image originelle : Xavier Dolan » qui s’appuie sur une longue interview du cinéaste canadien à l’origine des chefs-d’œuvre queers Laurence Anyways (2012) et Matthias et Maxime (2019) ou le documentaire Homo ou hétéro, est-ce un choix ? de Thierry Berrod, « Hello » promet ainsi de célébrer avec fierté et 365 jours par an la culture LGBTQI+ et de donner une meilleure visibilité aux œuvres qui y sont liées, permettant à tout ceux qui sont abonnés à Canal+ de les découvrir ou de les redécouvrir.

À lire aussi :

Les plus lus

STEP’N ou comment gagner de l’argent en marchant

STEP’N est un crypto-game « move to earn » qui garantit un revenu quotidien à ses utilisateur·rice·s quand ils·elles marchent ou courent. Le projet est encore en phase bêta, mais il a déjà connu un engouement important dans la cryptosphère. Prémices d’une nouvelle économie qui permet de créer des jobs-loisirs ou modèle dystopique voué à disparaître ?

Lire la suite

Oulaya Amamra : « On chuchote beaucoup, et on ne hurle pas assez »

L’affiche de deux films à la rentrée (Fumer fait tousser, de Quentin Dupieux, et Citoyen d’honneur, de Mohamed Hamidi), dans des registres extrêmement différents qui révèlent toute l’étendue de sa polyvalence, Oulaya Amamra a achevé sa mue et s’impose comme l’une des actrices françaises phares de sa génération.

Lire la suite

Oulaya Amamra : « We whisper a lot, and we don’t yell enough. »

Starring in two films this fall (Smoking Causes Coughing by Quentin Dupieux, and Citoyen d’honneur by Mohamed Hamidi), in extremely different registers that reveal the full extent of her talent, Oulaya Amamra has completed her moult and established herself as one of the leading French actresses of her generation.

Lire la suite

Pourquoi le concept de « décroissance » est-il tabou ?

Alors que, sur fond de crise climatique et énergétique majeure, les décideur·se·s de tous bords nous encouragent à faire preuve de sobriété dans nos modes de consommation, un tabou demeure : celui d’une éventuelle décroissance. Dans un système dont croître est la raison d’être, comment s’autoriser à changer de paradigme ? Petit tour d’horizon de celles et ceux qui ont posé les jalons de ce courant de pensée et de leurs arguments.

Lire la suite

Why is the concept of « degrowth » taboo?

Against the backdrop of a major climate and energy crisis, decision-makers of all stripes are encouraging us to be tempered in our consumption patterns, yet one taboo remains: a potential degrowth. In a system in which growth has been the raison d’être, how we can enable ourselves to change the paradigm? A brief overview of those who have laid the groundwork for this line of thought and their arguments.

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.