Canal + dédie une nouvelle chaîne aux créations LGBTQ+ baptisée « Hello »

Article publié le 27 novembre 2019

Photo : Wolfgang Tillmans.
27/11/2019

Disponible via la plateforme myCanal, elle offre un accès à une large sélection de longs métrages, de séries ou encore de documentaires liés aux communautés LGBTQI+.

Ce mardi 26 novembre, alors qu’elle célébrait le vingt-cinquième anniversaire de sa « Nuit Gay », un rendez-vous annuel créé en 1995 pour mettre en avant la création audiovisuelle LGBTQ+ et lutter contre la discrimination, la chaîne cryptée Canal+ lançait une nouvelle plateforme digitale entièrement « dédiée au meilleur des créations LGBTQ+ européennes et internationales ». Baptisée « Hello », cette dernière est disponible via la plateforme myCanal et propose une large sélection de films, de séries, de courts métrages et de documentaires, toujours en lien avec les communautés LGBTQ+.

Visant une « célébration permanente de la diversité », comme l’explique sur son site internet la chaîne du groupe appartenant à Vincent Bolloré, « Hello » s’adresse en particulier « à tous les passionnés de cinéma, de documentaires et de séries, au public LGBTQ+, qui y trouvera une sélection riche et de qualité, mais aussi à tous ceux qui ont soif de nouveaux talents et de nouvelles œuvres ». Outre celles programmées à l’occasion de cette dernière « Nuit Gay » organisée cette année atour du thème du coming out, telles que la série Pose de Ryan Murphy avec Billy Porter – premier afro-américain ouvertement gay à avoir reçu l’Emmy Award du meilleur acteur dans une série dramatique – , le documentaire Coming Out de Denis Parrot sorti le 1er mai dernier ou encore le long métrage de Xavier Dolan Ma vie avec John F. Donovan, on y retrouve ainsi certains des plus grands films abordant les thématiques liées aux communautés LGBTQ+ de ces dernières années.

Sur ce catalogue pointu voué à s’enrichir au fur et à mesure, à la manière d’un Netflix de la culture gay, le magistral Girl du belge Lukas Dhont qui narre les péripéties d’une apprentie danseuse étoile transgenre côtoie l’obsédant Call Me By Your Name de Luca Guadagnino avec Timothée Chalamet et Armie Hammer, Marvin ou la Belle Éducation d’Anne Fontaine ou encore le biopic de Bryan Singer sur Freddie Mercury Bohemian Rhapsody qui, en février, raflait pas moins de quatre Oscars. Moins connues du grand public, des créations telles que le film Week-end du britannique Andrew Haigh et avec Tom Cullen et Chris New sont également disponibles. Côté séries, « Hello » permettra aux anciens fans de la série gay mythique des années 2000 Queer as Folk de découvrir Cucumber, la dernière réalisation de Russell T. Davies, qui, toujours à Manchester, suit cette fois-ci l’implosion d’un couple de quadragénaires homosexuels.

À travers des productions comme « L’image originelle : Xavier Dolan » qui s’appuie sur une longue interview du cinéaste canadien à l’origine des chefs-d’œuvre queers Laurence Anyways (2012) et Matthias et Maxime (2019) ou le documentaire Homo ou hétéro, est-ce un choix ? de Thierry Berrod, « Hello » promet ainsi de célébrer avec fierté et 365 jours par an la culture LGBTQI+ et de donner une meilleure visibilité aux œuvres qui y sont liées, permettant à tout ceux qui sont abonnés à Canal+ de les découvrir ou de les redécouvrir.

À lire aussi :

Les plus lus

Pollution digitale : un fléau environnemental encore trop invisibilisé ?

NFT, bitcoin, blockchain… La récente frénésie autour du crypto-art a mis en lumière l’impact environnemental du monde virtuel. Une pratique très énergivore qui questionne également notre propre usage du numérique à l’heure où on scrolle, streame et poste sans aucune limitation.

Lire la suite

Assumer son asexualité, un chemin de croix à l’ère de l’hypersexualisation

Coming out explosifs, stigmatisation, isolement… Pour certain·e·s asexuel·le·s, afficher leur orientation vire au calvaire dans une société où le sexe, suggéré à tout bout de champ, passe pour la condition sine qua non de l’épanouissement individuel.

Lire la suite

Les NFT, hype éphémère ou révolution ?

Apparus en 2017, les « Non-Fungible Tokens » (Jetons Non Fongibles) sont en passe de révolutionner l’économie numérique. Après avoir séduit le monde du sport, des jeux vidéos, de l’art puis de la mode – de la NBA à Gucci en passant par Beeple -, ces nouveaux objets virtuels attirent un nombre exponentiel d’artistes, d’initié·e·s et d’investisseur·euse·s. Au risque de créer une bulle spéculative prête à exploser à tout moment ?

Lire la suite

Pourquoi les masculinistes inondent certains comptes Instagram avec des émojis médaille ?

Une technique de cyberharcèlement qui cible des activistes et des personnalités, notamment féministes ou LGBTQ+, ou encore des médias – dont Antidote -, en s’attaquant à leurs réseaux sociaux.

Lire la suite

Quand le masculin cessera-t-il (enfin) de l’emporter ?

Qui de mieux placé·e pour parler de l’écriture inclusive qu’une personne directement concernée par ce sujet ? C’est partant de ce principe qu’Antidote a choisi de publier cette tribune en faveur du langage épicène, rédigée par une personne non-binaire l’employant au quotidien, ce qui lui permet notamment de retranscrire une conception non-binaire du genre lorsqu’elle parle d’elle-même. Iel y revient sur le débat houleux qui entoure cette réforme orthographique, encore largement perçue sous le prisme du féminisme et qui fait face à une menace d’interdiction au sein du service public – les projets de loi se succédant depuis plusieurs mois pour lui défendre l’usage de l’écriture inclusive, notamment dans les écoles.

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.