ANTIDOTE HALLOWEEN PARTY DOUBLE9 RECAD

Qui était le plus terrifiant à la Antidote Halloween Party ?

Photos : Julien Bernard et Maxime Retailleau
Set Design : Olivia Aine et Julien Magalhaes
Texte : Edouard Risselet

Nonne de latex, momie ou centaure, les héros de la mythologie Antidote, morts ou vivants, sulfureux ou redoutables, se retrouvaient le 31 octobre 2017 pour notre déjà légendaire Halloween Party sur les plus infernaux BPM de Boston Bun, Louisahhh, Perez et Contrefaçon. Retour en images sur notre deuxième soirée ouverte au public.

C’est à peine remis de la Fantasy Party du 30 septembre qu’Antidote changeait de tenue pour le second événement de son nouveau calendrier de soirées ouvertes au public. Non plus aux abords de la Porte Maillot mais en plein coeur de Paris au numéro 142 de la rue Montmartre. C’est dans cet ancien Social Club – devenu Salò l’espace d’une année et bientôt métamorphosé en un nouveau concept – tapissé de portières de voitures vouées à la casse et éclairées de néons que se sont succédées figures horrifiques, ecclésiastiques ou fantasmagoriques.

Un casting infernal aux mouvements catalysés dès minuit par les hymnes disco et la house chaleureuse du DJ Boston Bun dont le dernier titre Missing You a clôturé le set. Rapidement suivi du jeune Perez, à la fois artiste, DJ et compositeur, qui fait l’actualité de la scène électronique française avec son EP Le Dernier Tube de l’Eté sorti le 20 octobre. C’était ensuite au tour de Louisahhh, habituée des lieux et des nuits parisiennes les plus explosives de prendre les commandes de la musique, les cheveux cachés derrière l’épais voile de latex, pierre angulaire de son costume de nonne techno. Enfin, le jeune crew de Contrefaçon a réveillé les quelques endormis et alimentés de ses beats agressifs les plus endurants invités. Portfolio.

C’est à peine remis de la Fantasy Party du 30 septembre qu’Antidote changeait de tenue pour le second événement de son nouveau calendrier de soirées ouvertes au public. Non plus aux abords de la Porte Maillot mais en plein coeur de Paris au numéro 142 de la rue Montmartre. C’est dans cet ancien Social Club – devenu Salò l’espace d’une année et bientôt métamorphosé en un nouveau concept – tapissé de portières de voitures vouées à la casse et éclairées de néons que se sont succédées figures horrifiques, ecclésiastiques ou fantasmagoriques.

Un casting infernal aux mouvements catalysés dès minuit par les hymnes disco et la house chaleureuse du DJ Boston Bun dont le dernier titre Missing You a clôturé le set. Rapidement suivi du jeune Perez, à la fois artiste, DJ et compositeur, qui fait l’actualité de la scène électronique française avec son EP Le Dernier Tube de l’Eté sorti le 20 octobre. C’était ensuite au tour de Louisahhh, habituée des lieux et des nuits parisiennes les plus explosives de prendre les commandes de la musique, les cheveux cachés derrière l’épais voile de latex, pierre angulaire de son costume de nonne techno. Enfin, le jeune crew de Contrefaçon a réveillé les quelques endormis et alimentés de ses beats agressifs les plus endurants invités. Portfolio.

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]