Qui était le plus terrifiant à la Antidote Halloween Party ?

Article publié le 7 novembre 2017

Share :

Photos : Julien Bernard et Maxime Retailleau
Set Design : Olivia Aine et Julien Magalhaes
Texte : Edouard Risselet

Nonne de latex, momie ou centaure, les héros de la mythologie Antidote, morts ou vivants, sulfureux ou redoutables, se retrouvaient le 31 octobre 2017 pour notre déjà légendaire Halloween Party sur les plus infernaux BPM de Boston Bun, Louisahhh, Perez et Contrefaçon. Retour en images sur notre deuxième soirée ouverte au public.

C’est à peine remis de la Fantasy Party du 30 septembre qu’Antidote changeait de tenue pour le second événement de son nouveau calendrier de soirées ouvertes au public. Non plus aux abords de la Porte Maillot mais en plein coeur de Paris au numéro 142 de la rue Montmartre. C’est dans cet ancien Social Club – devenu Salò l’espace d’une année et bientôt métamorphosé en un nouveau concept – tapissé de portières de voitures vouées à la casse et éclairées de néons que se sont succédées figures horrifiques, ecclésiastiques ou fantasmagoriques.

Un casting infernal aux mouvements catalysés dès minuit par les hymnes disco et la house chaleureuse du DJ Boston Bun dont le dernier titre Missing You a clôturé le set. Rapidement suivi du jeune Perez, à la fois artiste, DJ et compositeur, qui fait l’actualité de la scène électronique française avec son EP Le Dernier Tube de l’Eté sorti le 20 octobre. C’était ensuite au tour de Louisahhh, habituée des lieux et des nuits parisiennes les plus explosives de prendre les commandes de la musique, les cheveux cachés derrière l’épais voile de latex, pierre angulaire de son costume de nonne techno. Enfin, le jeune crew de Contrefaçon a réveillé les quelques endormis et alimentés de ses beats agressifs les plus endurants invités. Portfolio.

C’est à peine remis de la Fantasy Party du 30 septembre qu’Antidote changeait de tenue pour le second événement de son nouveau calendrier de soirées ouvertes au public. Non plus aux abords de la Porte Maillot mais en plein coeur de Paris au numéro 142 de la rue Montmartre. C’est dans cet ancien Social Club – devenu Salò l’espace d’une année et bientôt métamorphosé en un nouveau concept – tapissé de portières de voitures vouées à la casse et éclairées de néons que se sont succédées figures horrifiques, ecclésiastiques ou fantasmagoriques.

Un casting infernal aux mouvements catalysés dès minuit par les hymnes disco et la house chaleureuse du DJ Boston Bun dont le dernier titre Missing You a clôturé le set. Rapidement suivi du jeune Perez, à la fois artiste, DJ et compositeur, qui fait l’actualité de la scène électronique française avec son EP Le Dernier Tube de l’Eté sorti le 20 octobre. C’était ensuite au tour de Louisahhh, habituée des lieux et des nuits parisiennes les plus explosives de prendre les commandes de la musique, les cheveux cachés derrière l’épais voile de latex, pierre angulaire de son costume de nonne techno. Enfin, le jeune crew de Contrefaçon a réveillé les quelques endormis et alimentés de ses beats agressifs les plus endurants invités. Portfolio.

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

> voir plus

Pourquoi il ne fallait pas rater la Desire Party d’Antidote

Un showcase surprise du rappeur Laylow, une toute nouvelle salle à Paris, trois DJ sets corrosifs signés Dustin Muchuvitz, Lukas Heerich et Vittos… Le programme de la DESIRE PARTY d’Antidote était intense. Retour en images sur cette soirée effrénée, qui fêtait le sortie du nouveau numéro du magazine : DESIRE.

Le calendrier des soirées Paris Fashion Week femme AW20

Voici notre guide des soirées où il fera bon voir et être vu, arriver tard et partir plus tôt que prévu.

La dernière interview de Michou, légende de la nuit parisienne

Décédé dimanche 26 janvier dans un hôpital parisien, l’homme à la tête de l’un des plus célèbres cabarets de la capitale accueillait Antidote chez lui quelques mois plus tôt, un verre de champagne à la main et le sourire aux lèvres. L’occasion de revenir une dernière fois sur son extraordinaire parcours.

Les 1001 nuits d’Allanah Starr

Née de sexe masculin à Cuba lors d’un chaud mois de juillet 19?? (on ne révèle jamais l’âge d’une Lady), Allanah Starr et sa famille migrent vers Miami pour fuir la dictature de Fidel Castro et la persécution que subit son père anticommuniste. Après une enfance pauvre et difficile, elle s’est tracé un destin hors du commun : successivement gogo-danseuse, escort girl, star du X puis meneuse de revue dans un célèbre cabaret parisien, l’enfant timide d’autrefois est aujourd’hui devenue une reine de l’entertainment. Rencontre.

Qui était le plus effrayant à la Antidote Halloween Party ?

Antidote était de retour avec une nouvelle édition de sa Halloween Party le 31 octobre dernier, où dominatrices, Pierrots sanglants et morts-vivants se sont livrés à une danse infernale sous les auspices de DJ Poison, Dustina et Bamao Yendé accompagné sur scène par Le Diouck.

Le calendrier des soirées Paris Fashion Week femme SS20

Voici notre guide des soirées où il fera bon voir et être vu, arriver tard et partir plus tôt que prévu.

ModeNuit

lire la suite

> voir plus

ModeNuit

Rencontre avec Leyna Bloom, l’atrice trans à l’affiche de Port Authority qui compte changer le monde

inscription newsletter antidote

Inscription réussie.