Qui est Alice et Moi, nouvelle jeune figure de la chanson française ?

Article publié le 20 mars 2019

Photo : Alice Vanor par Randolph Lungela
Texte : Maxime Retailleau
25/10/2017

L’artiste parisienne sortira son premier EP Filme Moi le 27 octobre, rassemblant des morceaux enivrants, poétiques, et plein de promesses.

Au début du mois d’octobre, Alice Vanor révélait le clip du titre phare du premier EP Filme Moi de son groupe Alice et Moi. L’épais grain de l’image rappelle parfois les vidéos de vacances tournées au caméscope à cassettes dans les années 2000 : une esthétique vintage qui fait écho au style du morceau cotonneux, rêveur et mélancolique.

Dès son plus jeune âge, Alice baigne dans la musique, entraînée par son père (ancien membre d’un groupe punk), qui la fait chanter sur « un peu tout, des Rolling Stones au Livre de la Jungle», se rappelle l’artiste. Alors qu’elle est étudiante, elle sort plusieurs morceaux en tant qu’Alice Vanor, composés en duo avec le musicien Ivan Sjoberg et dont certains sont écrits en anglais. Puis, la parisienne se lance dans son nouveau projet Alice et Moi en 2016. Pour composer son premier EP, la chanteuse recrute un nouveau membre versé en musique électronique, Jean-Baptiste Beurier, et s’y dédie complètement après avoir terminé un master en journalisme à Sciences Po. « J’ai décidé de ne plus faire que ça, et j’ai dû investir mon propre argent car c’est autoproduit, explique-t-elle. Cet EP est le projet le plus effrayant que j’ai mené de ma vie, mais il n’y a rien d’autre qui me plairait, rien d’autre qui me rendrait plus heureuse que de faire de la musique. »

Le nom du projet, Alice et Moi, fait d’ailleurs référence à sa personnalité duelle, entre timidité et ivresse créative. « Il y a deux “moidifférentes : celle qui a fait Sciences Po,  tout le temps angoissée, et il y a celle que j’ai envie d’être, que je parviens parfois à devenir quand je suis sur scène, analyse-t-elle. J’ai envie d’oublier tout le stress que je ressens dans la vie de tous les jours, contre lequel je lutte, et d’être cette autre Alice, cette personne sur scène qui se sent super bien et vit dans une sorte de monde parallèle. »

Photo : Alice Vanor par Randolph Lungela

Son univers rêveur est symbolisé par le dessin d’un œil, que l’on retrouve dans certains de ses clips, sur la page Facebook du groupe et sur ses photos. « J’ai passée mon enfance à me filmer et faire des petits montages, et quand j’ai eu 14-15 ans je me suis dessiné cet œil sur ma main puis j’ai regardé la caméra pendant très longtemps, avec une expression un peu étrange, se souvient l’artiste. Dessiner cet œil dans ma main, c’était comme entrer dans un autre monde où on n’est plus dans sa vie normale et chiante, mais on est quelqu’un de fort, de puissant, d’un peu magique. »

Alice et Moi sera en concert à La Boule Noire le 8 novembre 2017, au 120 boulevard de Rochechouart, Paris 18.

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

Rencontre avec la rappeuse Rico Nasty : « Ma musique est une ode à l’affirmation de soi »

Rappeuse, queen cyberpunk, icône pop : Rico Nasty incarne tellement de personnages dans ses clips que l’on en vient à ne plus savoir qui elle est réellement. Éléments de réponse à l’occasion de la sortie de sa nouvelle mixtape, Las Ruinas, qu’elle considère volontiers comme son « projet le plus intime ».

Lire la suite

Nathy Peluso : « La musique, c’est de l’entertainment : il faut permettre aux gens de s’amuser »

Souvent comparée à Rosalía, la chanteuse et rappeuse argentine de 27 ans Nathy Peluso sort grandie de ce rapprochement avec l’interprète du tube « Malamente », avec laquelle elle partage sa langue maternelle et une liberté de ton mais dont elle parvient à se démarquer grâce à ses influences hip-hop, jazz ou salsa et sa faculté à incarner différents personnages. Jeune femme charismatique, enthousiaste, qui assume son corps et compose des morceaux festifs taillés pour surmonter la grisaille du quotidien, Nathy Peluso dispose d’une énergie communicative, que ce soit sur la scène du festival We Love Green sur laquelle se produisait récemment ou à travers ses clips à l’esthétique ultra-léchée. Sa musique, quant à elle, est aussi envoûtante que son regard vairon. Rencontre.

Lire la suite

Charli XCX : « Mon revirement actuel est sans doute le plus extrême que j’aie jamais fait »

À l’occasion de la sortie de son cinquième album, CRASH, en mars 2022, la chanteuse britannique Charli XCX a dévoilé une nouvelle persona à la fois sombre et sensuelle, réaffirmant sa capacité à se réinventer. Dans cette interview, elle revient sur son évolution artistique et son détachement du courant hyperpop, évoque sa relation contrastée avec ses fans et explique comment l’autodérision lui a permis de se protéger au cours de sa carrière.

Lire la suite

Yanis : « En tant que personne trans, on n’a peut-être jamais eu autant besoin d’être des porte-drapeaux »

À 33 ans et après cinq ans d’absence, YANIS fait son grand retour avec un EP, Solo, où iel évoque son coming-out trans non-binaire, la relation conflictuelle avec son père et le besoin presque vital de n’écouter que ses obsessions, artistiques et personnelles. Autant de thèmes sur lesquels iel revient le temps d’une interview guidée par la sincérité, menée à l’occasion de la sortie de son nouveau projet musical, ce vendredi 25 février. 

Lire la suite

Interview avec Kali Uchis, queen du R’n’B latino-américain

En une poignée d’années, l’Américano-Colombienne Kali Uchis s’est imposée comme l’une des artistes les plus fascinantes de sa génération. En cause ? Une musique ensorcelante qui conjugue héritage et modernité à la perfection, tout en transcendant les barrières culturelles.

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.