Laylow frappe un grand coup avec le clip de « Megatron »

Article publié le 11 décembre 2019

Share :

Texte : Naomi Clément.
11/09/2019

Un nouveau titre sanguin, qui précise l’univers de son tout premier album.

Chose promise, chose due : comme annoncé sur Twitter en début de semaine, Laylow signe aujourd’hui son grand retour. Un an après son quatrième projet .RAW-Z, dans lequel il revenait avec lucidité sur son parcours, son quotidien d’artiste indépendant et son héritage culturel, le charismatique rappeur lève aujourd’hui le voile sur « Megatron ». Un nouveau titre à l’énergie vorace (dont le beat n’est d’ailleurs pas sans rappeler le « BLKKK SKKKN HEAD » de Kanye West) qui constitue « le premier single de [son] premier vrai album ».

Illustré par un clip signé TBMA, le collectif qui se cachait déjà entre autres derrière la vidéo de « Visa », « Megatron » ouvre toujours plus grand les portes du monde avant-gardiste que l’artiste de 25 ans cultive depuis ses débuts avec Mercy (« Mon rap est digital », affirmait-il au micro de Nova en début d’année). Tourné entre Kiev et Abidjan, le clip nous immerge en effet dans un univers futuriste truffé de références au cinéma de science-fiction, aux avancées technologiques contemporaines, ainsi qu’à son propre métissage.

Un mélange d’influences et de genres revendiqué par le natif de Toulouse. « Avec Internet, les flux d’inspirations bougent constamment, confiait-il dans les colonnes d’Hypebeast France l’an dernier. Je peux m’inspirer des États-Unis comme d’un flow asiatique et le mixer avec mes origines ivoiriennes. […] Les artistes qui percent viennent de partout désormais. »

À lire aussi :

Les plus lus

> voir tout

Hervé : « Mon premier album, c’est la photographie d’un fantasme »

Après son premier album Hyper sorti le 19 juin dernier, qui orchestre les noces de la pop française avec la scène musicale de Madchester, Hervé a dévoilé une session live à l’Olympia lundi 16 novembre, le jour où devait initialement se tenir son premier concert (qui affichait complet) dans cette salle mythique, finalement reporté en raison du contexte sanitaire actuel. Rencontre.

Musique

Comment Patrick Cowley a reinventé le disco en inventant la sulfureuse Hi-NRG

Entre les années 1970 et 1980, les premiers pas de la libération homosexuelle et l’arrivée de la pandémie du VIH, la Hi-NRG, un dérivé électronique du disco inventé de toutes pièces par le producteur Patrick Cowley, fait danser les gays dans d’immenses clubs entre San Francisco, New York, Londres et Paris. Histoire d’un courant musical aux effluves de poppers, qui n’aura duré qu’une poignée d’années mais a complètement transformé la pop et la dance music.

Musique

Sound 83 : le nouvau mix de Vittos pour Antidote

L’artiste espagnol, dont le DJ set lors de la Desire Party d’Antidote a révélé tout le talent, est de retour avec un troisième mix exclusif pour MagazineAntidote.com. Listen to the beat.

Musique

Sound 82 : le nouvau mix de Vittos pour Antidote

Après avoir livré un DJ set incandescent lors de la dernière soirée d’Antidote (célébrant la sortie du numéro Desire), et dévoilé un premier mix composé en exclusivité pour notre site la semaine dernière, le jeune virtuose des platines Vittos est de retour cette semaine avec un second mix électronique inédit. Enjoy.

Musique

Sound 81 : le premier mix de Vittos pour Antidote

Après avoir livré un DJ set magnétique lors de la Desire Party célébrant la sortie de notre numéro printemps-été 2020, l’artiste espagnol Vittos s’apprête à dévoiler quatre mixes exclusifs sur Antidote (au rythme d’un par semaine), dont voici le tout premier. À écouter sans modération.

Musique

Bamao Yendé et Le Diouck explosent les frontières avec l’EP « 55 Degrees »

Le patron de Boukan Records dévoile un premier EP enregistré aux côtés de son acolyte Le Diouck, et s’impose définitivement comme le fervent défenseur d’une musique électronique brute, énergique et fiévreuse.

Musique

lire la suite

> voir tout

Musique

Sound 81 : le premier mix de Vittos pour Antidote