Série mode : la collection printemps-été 2020 de Louis Vuitton vue par Antidote

Article publié le 12 mars 2020

Photos : Ferry van der Nat. Cette série mode est extraite d’Antidote : Desire printemps-été 2020.
Stylisme : Yann Weber. Casting : Bert Martirosyan. Coiffure : Quentin Guyen. Maquillage : Sabu SuzukiManicure : Chloé Desmarchelier.

Photographiée par Ferry van der Nat, cette série mode dont est issue l’une des couvertures de notre nouveau numéro DESIRE met en scène la collection été 2020 de Louis Vuitton par Nicolas Ghesquière, mêlant esthétiques Belle Époque et seventies.

Pour la saison printemps-été 2020, Nicolas Ghesquière continue de mêler ses inspirations futuristes au passé de la maison à l’héritage conséquent en utilisant sa machine à remonter le temps. S’appuyant sur le thème du voyage cher au malletier, le designer propose avec sa collection été 2020 non pas une échappée dans des contrées lointaines mais un voyage à travers les époques façon Retour vers le futur, dans une joyeuse symphonie de couleurs vives et d’imprimés variés.

Oudey Egone. Chemisier, jupe, sac et bijoux, Louis Vuitton.
Reliques des années 70, les cols pelle à tarte, les lunettes de soleil à verres colorés et autres pulls sans manches ici entièrement rebrodés de sequins rencontrent des silhouettes inspirées de la Belle Époque, période de développement pour la maison Louis Vuitton, fondée en 1854. Inspirés des vitraux de la demeure familiale des Vuitton à Asnières, dans les Hauts-de-Seine, les motifs végétaux de l’Art Nouveau fusionnent avec des imprimés façon papier peint qui s’invitent ailleurs sur des manteaux à double boutonnage, des costumes trois pièces ou des robes et des blouses à manches bouffantes et cols Claudine ou montant. Un art du sampling et du rembobinage matérialisé par les minaudières en formes de VHS, ou les sacs en toile monogramme revisitant les titres d’œuvres célèbres du septième art telles que Thelma et Louise ou encore Full Metal Jacket.

À gauche : Oudey Egone. Chemisier, jupe, bottes, sac et bijoux, Louis Vuitton. À droite : Kristin Drab. Chemisier et sac, Louis Vuitton.
Organisé en septembre dernier dans la Cour Carrée du Louvre, avec en toile de fond une performance de la chanteuse transgenre SOPHIE projetée sur un écran géant, le défilé été 2020 de Louis Vuitton prenait place dans un décor en bois issu de forêts gérées de manière durable. En plus de s’inspirer du futur, Nicolas Ghesquière semble s’attacher à le préserver. 

Kristin Drab. Chemise, pull brodé, jupe, sac et bijoux, Louis Vuitton.

Oudey Egone. Robe, sac et bijoux, Louis Vuitton.

Kristin Drab. Veste, jupe, sac, lunettes de soleil, broche et boucles d’oreille, Louis Vuitton.

À gauche : Oudey Egone. Robe, pantalon, ceinture, chaussures, sac, broche et bijoux, Louis Vuitton. À droite : Kristin Drab. Robe, pantalon, ceinture, chaussures, sac, broche et bijoux, Louis Vuitton.

Les plus lus

> voir tout

Mode

La lingerie féminine s’émancipe des diktats

Une nouvelle vague de designers remet en question les standards corporels de beauté à travers leurs pièces de lingerie avant-gardistes, défaites des impératifs patriarcaux liés au male gaze.

Mode

Rencontre avec les photographes de la nouvelle campagne CK One

La campagne one future #ckone rassemble un casting de jeunes Américain·e·s aux profils variés, reflétant toute la diversité des États-Unis, immortalisé·e·s par sept étoiles montantes de la photographie. Antidote s’est entretenu avec deux d’entre elles, dont l’œuvre s’inscrit au croisement de la quête esthétique et de l’activisme : Elliot Ross et Shan Wallace.

Mode

Femmes politiques aux États-Unis : les nouveaux habits du pouvoir

Kamala Harris mais aussi Alexandria Ocasio-Cortez et les autres membres du Squad dont elle fait partie, rejointes par de nouvelles élues au Congrès, incarnent une nouvelle idée du soft power vestimentaire. Symboles d’une classe politique recomposée, qui n’a jamais autant compté de femmes afro-américaines et hispaniques dans ses rangs, elles prennent le contrôle sur leur apparence, dictant leurs propres critères de respectabilité et d’empowerment – tout en se distinguant de l’establishment, encore largement dominé par la culture masculine.

Mode

À quand un enseignement décolonial de la mode ?

Loin d’être universel, le concept de mode renvoie à une pluralité d’imaginaires, d’esthétiques et de vécus invisibilisés par une histoire coloniale qu’une nouvelle génération appelle aujourd’hui à déconstruire – notamment via l’enseignement.

Mode

Découvrez la nouvelle collection d’Antidote automne-hiver 2020/2021

Antidote présente sa nouvelle collection de vêtements, comme toujours genderfree et entièrement vegan.

Mode

Pourquoi la mode investit-elle dans l’agriculture régénérative ?

Déconnectée des enjeux de développement durable pendant des années, la mode est poussée à agir par un nombre croissant de consommateur·rice·s qui exigent transparence et responsabilité éthique. L’agriculture régénérative (ou régénératrice), qui permet de préserver la biodiversité des sols et de lutter contre le réchauffement climatique, s’inscrit dès lors de plus en plus au cœur des débats liés à la mode responsable.

lire la suite

> voir tout

Mode

Réclamant un arrêt du décompte des votes à mesure que les chances de Donald Trump d’être réélu s’amenuisent, des républicain·e·s parfois armé·e·s ont essayé de s’introduire dans des centres de dépouillement

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.