Série mode : la collection printemps-été 2020 de Louis Vuitton vue par Antidote

Article publié le 12 mars 2020

Photos : Ferry van der Nat. Cette série mode est extraite d’Antidote : Desire printemps-été 2020.
Stylisme : Yann Weber. Casting : Bert Martirosyan. Coiffure : Quentin Guyen. Maquillage : Sabu SuzukiManicure : Chloé Desmarchelier.

Photographiée par Ferry van der Nat, cette série mode dont est issue l’une des couvertures de notre nouveau numéro DESIRE met en scène la collection été 2020 de Louis Vuitton par Nicolas Ghesquière, mêlant esthétiques Belle Époque et seventies.

Pour la saison printemps-été 2020, Nicolas Ghesquière continue de mêler ses inspirations futuristes au passé de la maison à l’héritage conséquent en utilisant sa machine à remonter le temps. S’appuyant sur le thème du voyage cher au malletier, le designer propose avec sa collection été 2020 non pas une échappée dans des contrées lointaines mais un voyage à travers les époques façon Retour vers le futur, dans une joyeuse symphonie de couleurs vives et d’imprimés variés.

Oudey Egone. Chemisier, jupe, sac et bijoux, Louis Vuitton.
Reliques des années 70, les cols pelle à tarte, les lunettes de soleil à verres colorés et autres pulls sans manches ici entièrement rebrodés de sequins rencontrent des silhouettes inspirées de la Belle Époque, période de développement pour la maison Louis Vuitton, fondée en 1854. Inspirés des vitraux de la demeure familiale des Vuitton à Asnières, dans les Hauts-de-Seine, les motifs végétaux de l’Art Nouveau fusionnent avec des imprimés façon papier peint qui s’invitent ailleurs sur des manteaux à double boutonnage, des costumes trois pièces ou des robes et des blouses à manches bouffantes et cols Claudine ou montant. Un art du sampling et du rembobinage matérialisé par les minaudières en formes de VHS, ou les sacs en toile monogramme revisitant les titres d’œuvres célèbres du septième art telles que Thelma et Louise ou encore Full Metal Jacket.

À gauche : Oudey Egone. Chemisier, jupe, bottes, sac et bijoux, Louis Vuitton. À droite : Kristin Drab. Chemisier et sac, Louis Vuitton.
Organisé en septembre dernier dans la Cour Carrée du Louvre, avec en toile de fond une performance de la chanteuse transgenre SOPHIE projetée sur un écran géant, le défilé été 2020 de Louis Vuitton prenait place dans un décor en bois issu de forêts gérées de manière durable. En plus de s’inspirer du futur, Nicolas Ghesquière semble s’attacher à le préserver. 

Kristin Drab. Chemise, pull brodé, jupe, sac et bijoux, Louis Vuitton.

Oudey Egone. Robe, sac et bijoux, Louis Vuitton.

Kristin Drab. Veste, jupe, sac, lunettes de soleil, broche et boucles d’oreille, Louis Vuitton.

À gauche : Oudey Egone. Robe, pantalon, ceinture, chaussures, sac, broche et bijoux, Louis Vuitton. À droite : Kristin Drab. Robe, pantalon, ceinture, chaussures, sac, broche et bijoux, Louis Vuitton.

Les plus lus

Mode, ego & psycho : quand l’habit fait le mood

Si l’intérêt de l’anthropologie, de la sociologie ou de la philosophie pour la mode et ses productions est documenté et relayé depuis de nombreuses années, celui que lui portent la psychologie, la psychanalyse ou encore la psychiatrie demeure étrangement dans l’ombre. Pourtant, pour peu que l’on s’y penche, force est de constater que la mode et les objets qu’elle produit pour permettre à chacun de composer sa propre « parure » – selon le terme d’usage en anthropologie – intéressent depuis plusieurs décennies les acteur·rice·s de ces disciplines. Entre la publication d’ouvrages sur les liens unissant mode et inconscient, la mise en place d’expérimentations analysant l’impact des vêtements sur nos capacités cognitives, l’intégration de vestiaires spécifiques dans le cadre de certaines thérapies, voire l’appropriation par les marques de luxe elles-mêmes de discours ayant recours au champ lexical de la psychologie, retour sur l’intérêt mutuel que se portent mode et sciences cognitives.

Lire la suite

Fashion, ego & psyche: when clothes make the mood

While anthropological, sociological, and philosophical interest in fashion and its output has been well documented and conveyed for many years, psychology, psychoanalysis, and even psychiatry have remained strangely in the shadows. However, after careful consideration, one can’t help but notice that fashion and the objects it produces in order to enable people to compose their own “ornamentation” – as it is referred to in anthropology – have long been of interest to researchers in these disciplines. From the publication of works detailing the connections between fashion and the unconscious, to experiments analyzing the impact of clothing on our cognitive capacities, the incorporation of specific wardrobes in certain therapeutic treatments, and even the appropriation of the lexical field of psychology in statements made by luxury brands, let’s take a look at fashion and the cognitive sciences’ mutual attraction.

Lire la suite

Le calendrier des soirées de la Paris Fashion Week homme SS23

Voici notre guide des soirées où il fera bon voir et être vu, arriver tard et partir plus tôt que prévu.

Lire la suite

Série mode : la collection Acne Studios printemps-été 2022 vue par Antidote

Issue du nouveau numéro d’Antidote, dont le thème est « Persona », cette série mode signée par la photographe britannique Betsy Johnson met en scène la collection Acne Studios printemps-été 2022 conçue par Johnny Johansson et dévoilée en septembre 2021 à la Fashion Week de Paris sur la danseuse de l’Opéra de Paris Letizia Galloni.

Lire la suite

La collection pre-fall 2022 de Valentino, incarnée par Violet Chachki et Gottmik pour Antidote

Duo de drag-queens iconique, Violet Chachki et Gottmik se glissent dans les pièces de la collection pre-fall 2022 de Valentino conçue par Pierpaolo Piccioli pour cette série mode dichotomique, issue du dernier numéro d’Antidote, dont le thème est « Persona ».

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.