La banlieue est-elle victime d’appropriation culturelle ?

Article publié le 23 janvier 2017

Photo : Yann Weber

Dans le cadre de l’European Lab Winter Forum, l’équipe Antidote convie les créateurs d’AVOC, une danseuse de voguing engagée ou encore un journaliste spécialiste des cultures métissées à débattre autour de l’appropriation culturelle de la banlieue. Réponse le 26 janvier 2017 lors de notre conférence.

Cela fait des mois que l’on s’interroge sur l’étrange appropriation culturelle de la banlieue par la mode, sur ses défilés de survet’ haute couture, ces photoshoots devant des barres d’immeubles, ces vrais faux logos cyniques, destinés à titiller les bobos en mal d’exotisme.

Ce 26 janvier, nous avons été invité à organiser un débat sur ce thème au sein du European Lab Winter Forum. Cette organisation soutenue par l’Union Européenne vise à rassembler une génération d’acteurs et penseurs actuels autour de réflexions et engagement communs, cette saison autour du thème « Des subcultures à l’engagement citoyen : alternatives et resistances ».

Photo : Yann Weber

Nous avons convié à cette discussion : Bastien Laurent et Laura Do, co-fondateurs de la marque AVOC, travaillant autour de références streetwear et gender-neutral. Ari de B (House of Mizrahi), danseuse engagée dans diverses problématiques racisées et queer. Edem Dossou, styliste photo dont le travail soulève des questions urbaines et genrées ; Thomas Carrié, journaliste à l’origine du magazine Cry dédié aux cultures métissées ; Regina Demina, artiste plasticienne explorant la construction et la culture de la banlieue ; Rafaëlle Emery, consultante de mode spécialisée dans le streetwear et ancienne rédactrice en chef adjointe de Shoes Up.

Nous discuterons de la façon dont le luxe a toujours fonctionné en lorgnant et exotifiant un ailleurs distant et momentanément fascinant. A l’heure de la globalisation et de la crise en Occident, ces pays fantasmés sont devenus les principaux clients. On cherche donc l’Autre très près. Juste en dehors du périphérique. Que penser de cette appropriation ? Quelles solutions ? Il y a-t-il un potentiel d’évolution social ou est-ce condamné à ne demeurer qu’un safari de proximité ?

Avoc automne-hiver 2016 « Natural Born Pirates ».

COMMENT SUIVRE LE DÉBAT ?

Cette rencontre aura lieu le 26 janvier 2017 de 22h15 à 23h15 au Bar à Bulles de la Machine du Moulin Rouge, 4 bis Cité Veron, Paris 18. Réservez votre place gratuitement en vous inscrivant à l’événement via ce formulaire. La carte blanche accordée à Antidote sera également filmée et retranscrite en live sur le site du European Lab ainsi que celui de la Nuit des Idées.

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

Pourquoi les masculinistes inondent certains comptes Instagram avec des émojis médaille ?

Une technique de cyberharcèlement qui cible des activistes et des personnalités, notamment féministes ou LGBTQ+, ou encore des médias – dont Antidote -, en s’attaquant à leurs réseaux sociaux.

Lire la suite

Quand le masculin cessera-t-il (enfin) de l’emporter ?

Qui de mieux placé·e pour parler de l’écriture inclusive qu’une personne directement concernée par ce sujet ? C’est partant de ce principe qu’Antidote a choisi de publier cette tribune en faveur du langage épicène, rédigée par une personne non-binaire l’employant au quotidien, ce qui lui permet notamment de retranscrire une conception non-binaire du genre lorsqu’elle parle d’elle-même. Iel y revient sur le débat houleux qui entoure cette réforme orthographique, encore largement perçue sous le prisme du féminisme et qui fait face à une menace d’interdiction au sein du service public – les projets de loi se succédant depuis plusieurs mois pour lui défendre l’usage de l’écriture inclusive, notamment dans les écoles.

Lire la suite

Les vêtements virtuels vont-ils hacker l’industrie de la mode ?

Dans le contexte pandémique actuel, la mode immatérielle est en pleine expansion. Des vêtements et des accessoires virtuels qu’on ne peut ni toucher, ni porter dans la vie réelle, s’échangent pour des montants allant de quelques dizaines d’euros à plusieurs milliers. Avec en ligne de mire une mode à la fois plus sustainable et plus inclusive.

Lire la suite

Le chanteur Ichon est le visage du Kiss Kiss, premier sac vegan et gender-free d’Antidote Studio.

Pour le printemps-été 2021, Antidote lance son premier sac vegan et gender-free. Baptisé Kiss Kiss, ses lignes graphiques et son allure minimaliste s’inspirent des BPM, ou battements par minute, l’unité de mesure qui exprime le rythme de la musique.

Lire la suite

De quoi les cultures « core » sont-elles le nom ?

Regencycore, cottagecore, gorpcore… Ces tendances 2.0, sitôt apparues, sitôt transformées en hashtags, défilent en nombre sur les réseaux sociaux. Quel rôle jouent-elles au sein de la mode contemporaine ?

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.