Comment Gosha Rubchinskiy a magnifié la jeunesse russe

Article publié le 9 mars 2017

Photo : extrait du documentaire Apart.

Dans le froid sibérien de la Russie, un mini-documentaire explore le parcours de trois jeunes modèles ayant traversé le pays pour défiler pour Gosha Rubchinskyi. Une onirique plongée au plus près de la jeune génération russe.

Le 12 janvier 2017, Gosha Rubchinskiy présentait sa collection automne-hiver 2017 dans les tréfonds de sa terre natale, à Kaliningrad en Russie. Au casting, ni nom grandiloquant ni visage familier. Les silhouettes défilent d’un pas parfois timide mais avec une détermination radicale qui les caractérise tant, non pas sur le son d’une rageuse electro mais sur celui de leurs récits narrés en live pour l’audience. Ces jeunes hommes incarnent le renouveau d’une génération russe souvent oubliée et qui ne demande qu’à s’exprimer. En un défilé, Gosha Rubchinskiy aura réussi le tour de force de propulser la jeunesse de son pays sur le devant de la scène.

Ils viennent des quatre coins de la Mère Patrie, des rues de Kaliningrad aux larges étendues de la toundra, de Divnogorsk à Krasnodar. Gosha a pris le pari d’ouvrir son casting aux juvéniles visages de la jeunesse russe.

Dans un documentaire de INRUSSIA intitulé Apart dirigé par Papaya Dog et shooté par Maxim Tomash, nous sommes plongés dans le quotidien de trois de ses kids que nous suivons jusqu’au jour du défilé. Ils y racontent leurs aspirations, leurs histoires et leurs vies dans un décor glacial sublimé par une réalisation contemplative et poétique ; une fenêtre ouverte sur la Russie à partir des coulisses d’un défilé.

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

Pourquoi il ne fallait pas rater le dernier défilé Haute Couture de la maison Valentino

Pierpaolo Piccioli a présenté sa nouvelle collection de Haute Couture pour la maison romaine lors d’un défilé sur la place d’Espagne, à Rome, le vendredi 8 juillet. Pensée comme un dialogue avec Valentino Garavani, la collection-fleuve baptisée « The Beginning » faisait office de trait d’union entre le passé et le présent de la maison dans sa ville de naissance. 

Lire la suite

Antidote Fanzine x Burberry : Comment Riccardo Tisci refaçonne l’ADN de Burberry ?

Ce n’était pas encore une Maison mais plutôt une Mansion. Une very British Mansion devenue le temple vestimentaire-mais-pas-que de la culture anglaise. Une sorte de monument dont la splendeur n’effraie plus tant on y est habitué. Puis soudain, en mars 2019, une arrivée a bousculé les traditions. Celle de Riccardo Tisci, nommé chief creative officer de Burberry, après 13 années passées à la direction artistique de Givenchy et un intermezzo de quelques mois au sein de sa famille, près du lac de Côme.

Lire la suite

Retrouvez les photos de la soirée Antidote organisée durant la Fashion Week homme printemps-été 2023

Samedi 25 juin, Antidote organisait une nouvelle soirée au Silencio, à l’occasion de la Fashion Week masculine de Paris printemps-été 2023. Retour sur un événement qu’il ne fallait pas manquer, marqué par une série de DJ sets de Panteros666, Jeune Pouce et Housewife 9, entrecoupée d’une performance live du rappeur Michel.

Lire la suite

Rencontre avec le fondateur du label A-Cold-Wall* Samuel Ross, à l’occasion de la sortie de sa nouvelle sneaker

À l’occasion du lancement chez 3537 de la nouvelle Converse Sponge Crater, née de la collaboration entre le fondateur du label britannique A-Cold-Wall*, Samuel Ross, et la marque de chaussures américaine Converse, Antidote a rencontré le designer, en pleine Fashion Week masculine de Paris. À travers cet entretien, il revient sur son ambition pour le futur de Converse et de A-Cold-Wall*, évoque sa volonté d’être le plus sincère possible dans son travail quasi autobiographique et dépeint son désir d’allier approche utilitaire et esthétique conceptuelle.

Lire la suite

Mode, ego & psycho : quand l’habit fait le mood

Si l’intérêt de l’anthropologie, de la sociologie ou de la philosophie pour la mode et ses productions est documenté et relayé depuis de nombreuses années, celui que lui portent la psychologie, la psychanalyse ou encore la psychiatrie demeure étrangement dans l’ombre. Pourtant, pour peu que l’on s’y penche, force est de constater que la mode et les objets qu’elle produit pour permettre à chacun de composer sa propre « parure » – selon le terme d’usage en anthropologie – intéressent depuis plusieurs décennies les acteur·rice·s de ces disciplines. Entre la publication d’ouvrages sur les liens unissant mode et inconscient, la mise en place d’expérimentations analysant l’impact des vêtements sur nos capacités cognitives, l’intégration de vestiaires spécifiques dans le cadre de certaines thérapies, voire l’appropriation par les marques de luxe elles-mêmes de discours ayant recours au champ lexical de la psychologie, retour sur l’intérêt mutuel que se portent mode et sciences cognitives.

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.