Une exposition Prada ouvrira ses portes au Design Museum de Londres l’année prochaine

Article publié le 14 novembre 2019

Photo : Prada automne 2019.
14/11/2019

Entre passé et futur, « Prada. Front and Back » proposera une plongée inédite au sein de l’univers de la maison milanaise devenue un mastodonte incontournable de l’industrie de la mode.

Alors que la fin d’année approche à grands pas et que le Metropolitan Museum of Art de New York dévoilait la semaine dernière le thème de sa prochaine grande exposition dédiée à la mode – qui donnera lieu en mai au très médiatisé Met Gala -, c’est maintenant au tour du Design Museum de Londres de révéler le programme qu’il a concocté pour 2020. Outre une exposition retraçant l’évolution des sneakers, de leurs origines jusqu’au règne du streetwear, l’institution britannique a ainsi annoncé qu’elle présenterait également une grande exposition consacrée à la maison Prada. Baptisée « Prada. Front and Back », cette dernière ouvrira ses portes en septembre 2020 et se concentrera sur l’histoire de la marque milanaise ainsi que sur la personnalité de Miuccia Prada, pour offrir un aperçu inédit sur l’évolution de cette entreprise familiale devenue, en quelques décennies seulement, un empire incontournable du monde du luxe.

Imaginée par le co-directeur du musée, Deyan Sudjic, qui a eu le privilège de pouvoir explorer les archives de Prada, l’événement mettra en scène des pièces emblématiques dont des vêtements mais aussi des chaussures et accessoires, à l’instar de sacs à main issus des différentes collections de la marque depuis sa création en 1913. On peut donc s’attendre à (re)découvrir les premiers accessoires de voyages conçus par Mario Prada, les iconiques chaussures flammes de la collection printemps-été 2012 récemment réhabilitées ou encore les mythiques accessoires en Pocono, ce nylon soyeux lancé dans les années 80 sous l’impulsion de Miuccia Prada, petite-fille du fondateur.

Photo : Archives Prada.

Arrivée aux commandes de la firme à la fin des années 70 avec son mari Patrizio Bertelli – qui occupe encore aujourd’hui le poste de PDG – alors que celle-ci était en plein déclin, Miuccia Prada a su faire progressivement renaître l’enseigne d’abord spécialisée dans la confection d’articles de voyage en diversifiant ses activités, pour la faire rayonner à l’international. Devenue une icône de mode – en témoigne notamment le compte Instagram @whatmiuccia qui recense ses meilleurs looks -, la créatrice diplômée en sciences politiques et passionnée d’art contemporain ou encore d’architecture sera ainsi au cœur de l’exposition qui se penchera sur sa manière de travailler, ses différentes collaborations et révèlera au public certaines de ses inspirations flirtant souvent avec le mauvais goût.

« C’est pour moi un défi particulièrement personnel que de travailler sur l’exposition Prada, a confié Deyan Sudjic au journal britanniqueEvening Standard. Il y a tant de choses à explorer à propos de cette entreprise qui ne fait jamais ce qui est évident et qui est une véritable force culturelle ». Et alors que la maison qui annonçait ce mois-ci une prochaine collaboration avec le géant du sportswear Adidas voyait enfin son chiffre d’affaires repartir à la hausse en 2018, après quatre années consécutives de récession, cette nouvelle exposition promet d’ores et déjà que l’entrée de Prada dans la nouvelle décennie se fera sous les meilleurs auspices qui soient.

L’exposition « Prada. Front and Back » ouvrira au Design Museum de Londres en septembre 2020.

À lire aussi :

Les plus lus

L’horloger Jaeger-LeCoultre collabore avec le typographe star Alex Trochut dans le cadre de son projet de dialogues artistiques « Made of Makers »

Dans le cadre de son programme « Made of Makers », initié cette année, l’horloger a fait appel aux talents du graphiste catalan Alex Trochut. Célèbre pour son approche expérimentale de la typographie et créateur de textes-images, ce dernier a conçu un alphabet Art Déco pour la maison suisse qui vient compléter l’offre de personnalisation de la montre Reverso, modèle emblématique de Jaeger-LeCoultre dont le boîtier pivote et sur lequel il est possible de graver ses initiales.

Lire la suite

L’édito de Maxime Retailleau, rédacteur en chef du nouveau numéro d’Antidote

La révolution du Care

Lire la suite

Fecal Matter : « On espère pouvoir continuer à être nous-mêmes sans nous faire tuer »

Les designers, make-up artists et DJs Hannah Rose Dalton et Steven Raj Bhaskaran, plus connu·e·s sous le nom de leur duo pluridisciplinaire Fecal Matter, reviennent dans cet entretien sur les origines de l’esthétique « alien glamour » qu’il·elle·s arborent au quotidien – malgré les insultes, les menaces de mort et la violence physique auxquels il·elle·s se trouvent confronté·e·s –, racontent comment l’amour qu’il·elle·s se portent mutuellement leur a donné le courage de pleinement s’assumer, et expliquent pourquoi leurs looks provocateurs constituent un manifeste en faveur de la tolérance.

Lire la suite

Fecal Matter : « We hope we can continue to be ourselves without being killed »

The designers, make-up artists, and DJs Hannah Rose Dalton and Steven Raj Bhaskaran, better known as the multidisciplinary duo Fecal Matter, discuss the origins of the « alien glamour » aesthetic they sport daily despite the insults, death threats, and physical violence they face; talk about how their love for each other has given them the courage to be themselves; and explain why their provocative style constitutes a manifesto for tolerance.

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.