Vidéo : L’oeuvre monumentale de Pokras Lampas sur le toit du Palazzo Fendi à Rome

Article publié le 14 juin 2017

Share :

Photo : courtesy of Fendi

Fendi lançait en début d’année F is For, une plateforme digitale vouée à donner la parole à une nouvelle génération de jeunes créatifs. La maison italienne a invité parmi eux l’artiste de calligraffiti Pokras Lampas à transformer l’espace de quelques heures le toit de ses quartiers généraux romains en phénoménale oeuvre d’art. Voici la vidéo de sa réalisation en exclusivité sur Antidote.

Si la liberté occupe un rôle central dans le projet F is For… de Fendi dédié aux millenials, elle le doit notamment à la détermination de ses ambassadeurs qui ont accepté de prêter leur talent et leurs idées à la marque. Parmi eux, Pokras Lampas fait figure d’exception.

Plus qu’un simple créatif, le jeune homme d’origine moscovite fait partie des leaders de sa discipline artistique, le calligraffiti (mélange de calligraphie et de graffiti), et a même développé sa propre esthétique appelée Calligrafuturism. Après avoir intégré une exposition collective qui l’a mené aux quatre coins de la planète, de la Russie aux Émirats Arabe Unis en passant par la France, l’Italie et l’Allemagne, c’est en solitaire qu’il présentait son travail en novembre 2015 lors d’une exposition événement à Séoul. Alors que la plupart de ses travaux originaux viennent souvent garnir les collections privées du monde entier, l’artiste a accepté pour Fendi de relever un challenge inédit.

C’est sur les toits du Palazzo della Civiltà Italiana à Rome où Fendi a installé ses quartiers généraux que Pokras Lampas a réalisé le plus grand calligraffiti jamais observé en Italie. Armé de son énorme brosse jaune, l’artiste russe réinterprète dans son style unique le manifeste de F is For... pour la liberté d’expression, l’art, la culture et l’optimisme. « C’est une question de déconstruction et de mise en lumière du vrai sens des mots et des lettres », tient-il à préciser, et à Fendi d’ajouter : « Le monde est sa palette de couleur, et le futur son tableau blanc (…) Il brouille les frontières avec sa grande brosse jaune et garde totalement les yeux ouverts ».

F IS FOR…FREEDOM OF EXPRESSION

Avec sa plateforme F is For…, la griffe italienne Fendi vise avec justesse cette génération de jeunes connectés, curieux et créatifs dont Pokras Lampas est l’un des chefs de file. Cinq espaces animent le site : Freaks parle aux jeunes via son manifesto, Fearless est destiné aux créateurs et artistes, Fulgore aux éditoriaux et shootings, Faces présente les visages qui incarnent cette jeunesse, en photo, en GIF et en interview, alors que Freedom décloisonne l’espace digital et invite à découvrir des lieux singuliers à travers le monde. F is For… se veut à la fois la voix et le journal d’une jeunesse dont il est si complexe et pourtant si primordial de capturer les aspirations.

Retrouvez l’intégralité des contenus et du projet sur FisFor.Fendi.com.

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

> voir tout

Pourquoi les marques de mode se transforment en nouveaux ministères de la culture ?

Pour susciter toujours plus de désir autour de leurs collections, les marques de mode sont de plus en plus nombreuses à faire appel à des créatifs issus d’autres champs artistiques. Dans cette ère du tout culturel, elles se livrent une concurrence accrue pour capter notre attention et séduire notre intellect. Quitte parfois à s’éloigner du produit.

Les algorithmes ont-ils mauvais goût ?

Canal de diffusion essentiel pour les artistes contemporains, le réseau social Instagram est en quelque sorte devenu la première galerie virtuelle internationale. S’affranchissant des intermédiaires traditionnels du marché tels que les commissaires d’expositions ou encore les critiques, l’art 2.0 y prospère. Mais n’est-ce pas au risque de sa propre banalisation ?

Découvrez la cinquième série mode de Ferry van der Nat issue d’Antidote : DESIRE

Découvrez les pièces parmi les plus marquantes de l’été 2020 dans cette série mode inédite issue du nouveau numéro d’Antidote photographié par Ferry van der Nat, avec Chanel, Givenchy, Dries Van Noten, Versace, Ludovic de Saint Sernin, Y/Project, Ottolinger, C.P. Company, Marni ou encore Abra. Commandez dès maintenant Antidote : DESIRE sur notre eshop au prix de 15€.

Comment le Moyen Âge est-il redevenu cool ?

S’étendant sur une durée de mille ans, de la fin du Ve siècle à la fin du XVe siècle, le Moyen Âge demeure dans l’imaginaire collectif une période sombre, sale, voire violente, et souffre de son association à de nombreux clichés. Pourtant, si son nom contient en lui-même l’idée d’une certaine médiocrité, cette longue période historique a été traversée par de grandes évolutions tant dans les arts que dans la mode ou encore concernant l’organisation de la société. Redécouverte grâce au travail des médiévistes, elle nourrit aujourd’hui l’inspiration d’un grand nombre de designers qui participent, à leur manière, à sa réhabilitation.

Tahar Rahim : « On est en train de foutre en l’air la Terre »

Tahar Rahim a débarqué, il y a dix ans, avec la force et l’évidence d’un uppercut. C’est la révélation d’Un Prophète de Jacques Audiard, qui fait sensation à Cannes en 2009, repartant avec le Grand Prix du Jury, et qui décroche, l’année suivante, neuf Césars dont deux pour son jeune acteur (meilleur acteur et meilleur espoir masculin), ce qui n’était jamais arrivé jusqu’alors. Depuis, Tahar Rahim a multiplié les collaborations, en France comme à l’international. Il est aujourd’hui à l’affiche de The Eddy de Damien Chazelle, une série musicale signée Netflix, sortie le 8 mai 2020, où il joue au côté de sa compagne Leïla Bekhti. Retour sur le parcours, les désirs et les rêves d’un comédien exceptionnel.

Printemps.com : enfin un espace e-commerce inclusif dédié à la mode

Le grand magasin a lancé il y a quelques jours son nouveau site Printemps.com : un espace e-commerce agrémenté d’un magazine online conçu en collaboration exclusive avec la rédaction d’Antidote, qui défend des valeurs communes d’inclusivité, de diversité et d’éco-responsabilité.

lire la suite

> voir tout

Mode

Mode, sexe et nudité : analyse d’un threesome

inscription newsletter antidote

Inscription réussie.