Vidéo : L’oeuvre monumentale de Pokras Lampas sur le toit du Palazzo Fendi à Rome

Article publié le 14 juin 2017

Photo : courtesy of Fendi

Fendi lançait en début d’année F is For, une plateforme digitale vouée à donner la parole à une nouvelle génération de jeunes créatifs. La maison italienne a invité parmi eux l’artiste de calligraffiti Pokras Lampas à transformer l’espace de quelques heures le toit de ses quartiers généraux romains en phénoménale oeuvre d’art. Voici la vidéo de sa réalisation en exclusivité sur Antidote.

Si la liberté occupe un rôle central dans le projet F is For… de Fendi dédié aux millenials, elle le doit notamment à la détermination de ses ambassadeurs qui ont accepté de prêter leur talent et leurs idées à la marque. Parmi eux, Pokras Lampas fait figure d’exception.

Plus qu’un simple créatif, le jeune homme d’origine moscovite fait partie des leaders de sa discipline artistique, le calligraffiti (mélange de calligraphie et de graffiti), et a même développé sa propre esthétique appelée Calligrafuturism. Après avoir intégré une exposition collective qui l’a mené aux quatre coins de la planète, de la Russie aux Émirats Arabe Unis en passant par la France, l’Italie et l’Allemagne, c’est en solitaire qu’il présentait son travail en novembre 2015 lors d’une exposition événement à Séoul. Alors que la plupart de ses travaux originaux viennent souvent garnir les collections privées du monde entier, l’artiste a accepté pour Fendi de relever un challenge inédit.

C’est sur les toits du Palazzo della Civiltà Italiana à Rome où Fendi a installé ses quartiers généraux que Pokras Lampas a réalisé le plus grand calligraffiti jamais observé en Italie. Armé de son énorme brosse jaune, l’artiste russe réinterprète dans son style unique le manifeste de F is For... pour la liberté d’expression, l’art, la culture et l’optimisme. « C’est une question de déconstruction et de mise en lumière du vrai sens des mots et des lettres », tient-il à préciser, et à Fendi d’ajouter : « Le monde est sa palette de couleur, et le futur son tableau blanc (…) Il brouille les frontières avec sa grande brosse jaune et garde totalement les yeux ouverts ».

F IS FOR…FREEDOM OF EXPRESSION

Avec sa plateforme F is For…, la griffe italienne Fendi vise avec justesse cette génération de jeunes connectés, curieux et créatifs dont Pokras Lampas est l’un des chefs de file. Cinq espaces animent le site : Freaks parle aux jeunes via son manifesto, Fearless est destiné aux créateurs et artistes, Fulgore aux éditoriaux et shootings, Faces présente les visages qui incarnent cette jeunesse, en photo, en GIF et en interview, alors que Freedom décloisonne l’espace digital et invite à découvrir des lieux singuliers à travers le monde. F is For… se veut à la fois la voix et le journal d’une jeunesse dont il est si complexe et pourtant si primordial de capturer les aspirations.

Retrouvez l’intégralité des contenus et du projet sur FisFor.Fendi.com.

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

> voir tout

La lingerie féminine s’émancipe des diktats

Une nouvelle vague de designers remet en question les standards corporels de beauté à travers leurs pièces de lingerie avant-gardistes, défaites des impératifs patriarcaux liés au male gaze.

Rencontre avec les photographes de la nouvelle campagne CK One

La campagne one future #ckone rassemble un casting de jeunes Américain·e·s aux profils variés, reflétant toute la diversité des États-Unis, immortalisé·e·s par sept étoiles montantes de la photographie. Antidote s’est entretenu avec deux d’entre elles, dont l’œuvre s’inscrit au croisement de la quête esthétique et de l’activisme : Elliot Ross et Shan Wallace.

Pourquoi la figure du clown fascine le monde créatif ?

Des mèmes de Donald Trump déguisé aux blockbusters tels que Joker ou Ça, le personnage initialement comique du clown s’affirme désormais comme une figure dramatique, voire inquiétante. Une nouvelle stature qui inspire la mode, la musique et l’art contemporain, attirés par son aura sulfureuse.

ArtCulture

Femmes politiques aux États-Unis : les nouveaux habits du pouvoir

Kamala Harris mais aussi Alexandria Ocasio-Cortez et les autres membres du Squad dont elle fait partie, rejointes par de nouvelles élues au Congrès, incarnent une nouvelle idée du soft power vestimentaire. Symboles d’une classe politique recomposée, qui n’a jamais autant compté de femmes afro-américaines et hispaniques dans ses rangs, elles prennent le contrôle sur leur apparence, dictant leurs propres critères de respectabilité et d’empowerment – tout en se distinguant de l’establishment, encore largement dominé par la culture masculine.

À quand un enseignement décolonial de la mode ?

Loin d’être universel, le concept de mode renvoie à une pluralité d’imaginaires, d’esthétiques et de vécus invisibilisés par une histoire coloniale qu’une nouvelle génération appelle aujourd’hui à déconstruire – notamment via l’enseignement.

Découvrez la nouvelle collection d’Antidote automne-hiver 2020/2021

Antidote présente sa nouvelle collection de vêtements, comme toujours genderfree et entièrement vegan.

lire la suite

> voir tout

Mode

La maison Balenciaga dévoilera sa collection automne-hiver 2020/2021 le 6 décembre via un jeu vidéo futuriste conçu spécialement pour l’occasion, baptisé « Afterworld: The Age of Tomorrow »

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.