Vidéo : L’oeuvre monumentale de Pokras Lampas sur le toit du Palazzo Fendi à Rome

Article publié le 14 juin 2017

Photo : courtesy of Fendi

Fendi lançait en début d’année F is For, une plateforme digitale vouée à donner la parole à une nouvelle génération de jeunes créatifs. La maison italienne a invité parmi eux l’artiste de calligraffiti Pokras Lampas à transformer l’espace de quelques heures le toit de ses quartiers généraux romains en phénoménale oeuvre d’art. Voici la vidéo de sa réalisation en exclusivité sur Antidote.

Si la liberté occupe un rôle central dans le projet F is For… de Fendi dédié aux millenials, elle le doit notamment à la détermination de ses ambassadeurs qui ont accepté de prêter leur talent et leurs idées à la marque. Parmi eux, Pokras Lampas fait figure d’exception.

Plus qu’un simple créatif, le jeune homme d’origine moscovite fait partie des leaders de sa discipline artistique, le calligraffiti (mélange de calligraphie et de graffiti), et a même développé sa propre esthétique appelée Calligrafuturism. Après avoir intégré une exposition collective qui l’a mené aux quatre coins de la planète, de la Russie aux Émirats Arabe Unis en passant par la France, l’Italie et l’Allemagne, c’est en solitaire qu’il présentait son travail en novembre 2015 lors d’une exposition événement à Séoul. Alors que la plupart de ses travaux originaux viennent souvent garnir les collections privées du monde entier, l’artiste a accepté pour Fendi de relever un challenge inédit.

C’est sur les toits du Palazzo della Civiltà Italiana à Rome où Fendi a installé ses quartiers généraux que Pokras Lampas a réalisé le plus grand calligraffiti jamais observé en Italie. Armé de son énorme brosse jaune, l’artiste russe réinterprète dans son style unique le manifeste de F is For... pour la liberté d’expression, l’art, la culture et l’optimisme. « C’est une question de déconstruction et de mise en lumière du vrai sens des mots et des lettres », tient-il à préciser, et à Fendi d’ajouter : « Le monde est sa palette de couleur, et le futur son tableau blanc (…) Il brouille les frontières avec sa grande brosse jaune et garde totalement les yeux ouverts ».

F IS FOR…FREEDOM OF EXPRESSION

Avec sa plateforme F is For…, la griffe italienne Fendi vise avec justesse cette génération de jeunes connectés, curieux et créatifs dont Pokras Lampas est l’un des chefs de file. Cinq espaces animent le site : Freaks parle aux jeunes via son manifesto, Fearless est destiné aux créateurs et artistes, Fulgore aux éditoriaux et shootings, Faces présente les visages qui incarnent cette jeunesse, en photo, en GIF et en interview, alors que Freedom décloisonne l’espace digital et invite à découvrir des lieux singuliers à travers le monde. F is For… se veut à la fois la voix et le journal d’une jeunesse dont il est si complexe et pourtant si primordial de capturer les aspirations.

Retrouvez l’intégralité des contenus et du projet sur FisFor.Fendi.com.

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

Les vêtements virtuels vont-ils hacker l’industrie de la mode ?

Dans le contexte pandémique actuel, la mode immatérielle est en pleine expansion. Des vêtements et des accessoires virtuels qu’on ne peut ni toucher, ni porter dans la vie réelle, s’échangent pour des montants allant de quelques dizaines d’euros à plusieurs milliers. Avec en ligne de mire une mode à la fois plus sustainable et plus inclusive.

Lire la suite

Le chanteur Ichon est le visage du Kiss Kiss, premier sac vegan et gender-free d’Antidote Studio.

Pour le printemps-été 2021, Antidote lance son premier sac vegan et gender-free. Baptisé Kiss Kiss, ses lignes graphiques et son allure minimaliste s’inspirent des BPM, ou battements par minute, l’unité de mesure qui exprime le rythme de la musique.

Lire la suite

De quoi les cultures « core » sont-elles le nom ?

Regencycore, cottagecore, gorpcore… Ces tendances 2.0, sitôt apparues, sitôt transformées en hashtags, défilent en nombre sur les réseaux sociaux. Quel rôle jouent-elles au sein de la mode contemporaine ?

Lire la suite

La (haute) couture : ultime refuge de la jeune création ?

Laboratoire d’expérimentation pour les un·e·s, medium pour casser les codes pour d’autres, la haute couture se renouvelle grâce à une jeune génération engagée et créative bien attachée à défendre son désir de liberté et de non-conformisme. Quitte à refuser les visions statiques et parisiano-centrées de la discipline.

Lire la suite

La lingerie féminine s’émancipe des diktats

Une nouvelle vague de designers remet en question les standards corporels de beauté à travers leurs pièces de lingerie avant-gardistes, défaites des impératifs patriarcaux liés au male gaze.

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.