Vidéo : L’oeuvre monumentale de Pokras Lampas sur le toit du Palazzo Fendi à Rome

Article publié le 14 juin 2017

Share :

Photo : courtesy of Fendi

Fendi lançait en début d’année F is For, une plateforme digitale vouée à donner la parole à une nouvelle génération de jeunes créatifs. La maison italienne a invité parmi eux l’artiste de calligraffiti Pokras Lampas à transformer l’espace de quelques heures le toit de ses quartiers généraux romains en phénoménale oeuvre d’art. Voici la vidéo de sa réalisation en exclusivité sur Antidote.

Si la liberté occupe un rôle central dans le projet F is For… de Fendi dédié aux millenials, elle le doit notamment à la détermination de ses ambassadeurs qui ont accepté de prêter leur talent et leurs idées à la marque. Parmi eux, Pokras Lampas fait figure d’exception.

Plus qu’un simple créatif, le jeune homme d’origine moscovite fait partie des leaders de sa discipline artistique, le calligraffiti (mélange de calligraphie et de graffiti), et a même développé sa propre esthétique appelée Calligrafuturism. Après avoir intégré une exposition collective qui l’a mené aux quatre coins de la planète, de la Russie aux Émirats Arabe Unis en passant par la France, l’Italie et l’Allemagne, c’est en solitaire qu’il présentait son travail en novembre 2015 lors d’une exposition événement à Séoul. Alors que la plupart de ses travaux originaux viennent souvent garnir les collections privées du monde entier, l’artiste a accepté pour Fendi de relever un challenge inédit.

C’est sur les toits du Palazzo della Civiltà Italiana à Rome où Fendi a installé ses quartiers généraux que Pokras Lampas a réalisé le plus grand calligraffiti jamais observé en Italie. Armé de son énorme brosse jaune, l’artiste russe réinterprète dans son style unique le manifeste de F is For... pour la liberté d’expression, l’art, la culture et l’optimisme. « C’est une question de déconstruction et de mise en lumière du vrai sens des mots et des lettres », tient-il à préciser, et à Fendi d’ajouter : « Le monde est sa palette de couleur, et le futur son tableau blanc (…) Il brouille les frontières avec sa grande brosse jaune et garde totalement les yeux ouverts ».

F IS FOR…FREEDOM OF EXPRESSION

Avec sa plateforme F is For…, la griffe italienne Fendi vise avec justesse cette génération de jeunes connectés, curieux et créatifs dont Pokras Lampas est l’un des chefs de file. Cinq espaces animent le site : Freaks parle aux jeunes via son manifesto, Fearless est destiné aux créateurs et artistes, Fulgore aux éditoriaux et shootings, Faces présente les visages qui incarnent cette jeunesse, en photo, en GIF et en interview, alors que Freedom décloisonne l’espace digital et invite à découvrir des lieux singuliers à travers le monde. F is For… se veut à la fois la voix et le journal d’une jeunesse dont il est si complexe et pourtant si primordial de capturer les aspirations.

Retrouvez l’intégralité des contenus et du projet sur FisFor.Fendi.com.

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

> voir tout

Comment les mythiques Blitz Kids ont réinventé la mode et la musique

En deux petites années, entre 1979 et 1980, du côté du quartier de Covent Garden à Londres, une soirée organisée tous les mardis soir au sein du minuscule Club Blitz a changé la face de Londres, de la mode, de la pop music, lancé la vague baroque et fière des Nouveaux Romantiques, et renvoyé définitivement l’uniforme des punks au rayon vintage. Retour vers le futur.

Neith Nyer reverse tous les bénéfices de sa nouvelle collection en faveur des trans noirs brésiliens

Fondé en 2015 par Francisco Terra, le label Neith Nyer fait son retour en grande pompe avec « Globe of Death ». Une collection inaugurant le projet « Neith Nyer Artisanal », né d’une collaboration entre le designer brésilien et une flopée de créatifs, dont la totalité des bénéfices sera reversée à Casa Chama, une association brésilienne qui lutte pour faire valoir les droits des personnes noires et transgenres.

Les algorithmes peuvent-ils prévoir la mode du futur ?

Avec le basculement vers le tout-digital, la data et les prédictions s’apprêtent à jouer un rôle décisif dans la relance des secteurs de la mode et du luxe. Comme dans chaque crise, les rapports de force évoluent et le recours aux algorithmes, bien qu’encore perçus comme opposés à la création, s’intensifie. D’abord pour rassurer, ensuite pour tenter de prévoir l’avenir.

Série mode : 2 Moncler 1952, Issue d’Antidote : DESIRE

Découvrez les pièces parmi les plus marquantes de l’été 2020 dans cette série mode inédite issue du nouveau numéro d’Antidote photographié par Ferry van der Nat, avec Chanel, Balenciaga, Versace, Lacoste, Ann Demeulemeester, Rombaut. Commandez dès maintenant Antidote : DESIRE sur notre eshop au prix de 15€.

Série mode : les looks de Richard Gallo reconstitués en exclusivité pour Antidote

Publiée dans le numéro printemps-été 2020 d’Antidote, cette fashion story dédiée à Richard Gallo mêle pièces d’archives issues de son vestiaire et looks reconstitués à partir de photographies, arborés par Tyrone Dylan.

Qui est Richard Gallo, pionnier de la performance artistique et sex symbol ?

Sex-symbol de l’underground new-yorkais dans les années 1970, le performeur Richard Gallo a fait de sa manière d’être une œuvre d’art à part entière. Au croisement de la mode, du bodybuilding et du théâtre, sa pratique subversive a transformé la rue en une scène expérimentale, où il exhibait sa musculature parfaite et son vestiaire licencieux mêlant esthétique camp, sado-masochisme et glamour hollywoodien.

lire la suite

> voir tout

Art

Jusqu’au 21 juin, le photographe Ilyes Griyeb vend ses clichés en ligne au profit du comité La Vérité pour Adama