L’édito de Yann Weber, photographe du nouveau numéro d’Antidote : Fantasy

Article publié le 1 septembre 2017

Yann Weber, directeur de la rédaction et de la création, raconte pourquoi il a décidé de photographier ce numéro d’Antidote hiver 2017-2018 et en quoi le fantasme est essentiel à tout renouveau. Voici Fantasy.

Ils ont été douze avant moi. C’est avec fierté, joie et une once d’appréhension que je vous présente le nouveau numéro d’Antidote dont je suis cette saison le photographe.

Il est dédié au fantasme. Le mien était de prendre l’appareil photo. Je le réalise ici. J’ai longuement réfléchi et hésité avant de me lancer. Par doute de ma capacité à réaliser autant d’images dans un temps si court, par crainte de voir ma démarche taxée de projet mégalomane et certainement par humilité face à ceux qui m’ont précédé. Je ne pouvais toutefois me défaire de cette devenue irrépressible envie de photographier moi-même cette quinzième stimulante édition du magazine.

Après Borders, l’envie politique de défier frontières et conventions, Fantasy incarne la vision d’un monde aux réalités multiples, évolutives et subjectives, un besoin de voir et de se voir à travers un prisme davantage personnel qu’imposé. Afin de mieux se comprendre et se respecter aussi. Si les désirs des uns ne font pas toujours le plaisir des autres, le fantasme demeure un moteur aussi puissant qu’inépuisable de changement, de renouveau et d’acceptation de soi ainsi que de ceux qui nous entourent.

Catherine Millet en a fait le guide de sa sexualité, Alexandre de Betak celui de sa créativité, Jorja Smith sa ligne de conduite, François Sagat son fonds de commerce, Manfred Thierry Mugler son quotidien. Chacun vit, nourrit, interprète, personnifie ou transforme ses fantasmes de mille façons, ni belles ni étranges mais sublimement authentiques. L’illustre et énigmatique Zahia, un jour objet du fantasme, le lendemain du scandale, défend ici le droit à disposer de son corps. La jeune comédienne et activiste Rowan Blanchard remet en question le regard normé que porte la société sur les genres, les couleurs et le rôle que chacun se doit de jouer dans le grand théâtre du monde, selon les mots d’Alexandre Chavouet qui livre pour Fantasy le récit intime de la quête d’un soi pur et spirituel. Dalí a dit : « Aucun désir n’est coupable. Il y a faute uniquement dans leur refoulement. » Cet Antidote, j’en ai rêvé et le voici.

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

> voir tout

Mode

La lingerie féminine s’émancipe des diktats

Une nouvelle vague de designers remet en question les standards corporels de beauté à travers leurs pièces de lingerie avant-gardistes, défaites des impératifs patriarcaux liés au male gaze.

Mode

Rencontre avec les photographes de la nouvelle campagne CK One

La campagne one future #ckone rassemble un casting de jeunes Américain·e·s aux profils variés, reflétant toute la diversité des États-Unis, immortalisé·e·s par sept étoiles montantes de la photographie. Antidote s’est entretenu avec deux d’entre elles, dont l’œuvre s’inscrit au croisement de la quête esthétique et de l’activisme : Elliot Ross et Shan Wallace.

Mode

Femmes politiques aux États-Unis : les nouveaux habits du pouvoir

Kamala Harris mais aussi Alexandria Ocasio-Cortez et les autres membres du Squad dont elle fait partie, rejointes par de nouvelles élues au Congrès, incarnent une nouvelle idée du soft power vestimentaire. Symboles d’une classe politique recomposée, qui n’a jamais autant compté de femmes afro-américaines et hispaniques dans ses rangs, elles prennent le contrôle sur leur apparence, dictant leurs propres critères de respectabilité et d’empowerment – tout en se distinguant de l’establishment, encore largement dominé par la culture masculine.

Mode

À quand un enseignement décolonial de la mode ?

Loin d’être universel, le concept de mode renvoie à une pluralité d’imaginaires, d’esthétiques et de vécus invisibilisés par une histoire coloniale qu’une nouvelle génération appelle aujourd’hui à déconstruire – notamment via l’enseignement.

Mode

Découvrez la nouvelle collection d’Antidote automne-hiver 2020/2021

Antidote présente sa nouvelle collection de vêtements, comme toujours genderfree et entièrement vegan.

Mode

Pourquoi la mode investit-elle dans l’agriculture régénérative ?

Déconnectée des enjeux de développement durable pendant des années, la mode est poussée à agir par un nombre croissant de consommateur·rice·s qui exigent transparence et responsabilité éthique. L’agriculture régénérative (ou régénératrice), qui permet de préserver la biodiversité des sols et de lutter contre le réchauffement climatique, s’inscrit dès lors de plus en plus au cœur des débats liés à la mode responsable.

lire la suite

> voir tout

Mode

Réclamant un arrêt du décompte des votes à mesure que les chances de Donald Trump d’être réélu s’amenuisent, des républicain·e·s parfois armé·e·s ont essayé de s’introduire dans des centres de dépouillement

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.