L’édito de Yann Weber, directeur de la rédaction du nouveau numéro d’Antidote : Survival

Article publié le 14 février 2019

Photo : Davit Giorgadze.

Yann Weber, directeur de la rédaction et de la création d’Antidote, raconte pourquoi il a choisi de consacrer le nouveau numéro printemps-été 2019 à la notion de survie, explorée de manière transversale. Voici Antidote : Survival.

I WILL SURVIVE

La question cruciale de notre survie a traversé les époques, sans jamais être aussi récurrente et protéiforme qu’aujourd’hui. Une conjoncture qu’Antidote prend le parti d’interpréter comme une injonction au progrès. Les défis, toutes les périodes historiques en ont connu : ils sont faits pour être affrontés, surmontés et analysés afin de retenir les leçons du passé au profit de l’avenir.

Ce numéro Survival n’est donc pas axé sur les menaces qui pèsent sur notre planète ou l’humanité, mais sur les solutions s’offrant à nous pour lutter face aux injustices, résister aux épreuves que nos sociétés traversent et construire un futur durable. Il s’intéresse aux architectes et urbanistes s’évertuant à donner forme à leurs utopies urbaines capables de faire face au dérèglement climatique, tout en se penchant sur les nouveaux modes de vie qui célèbrent la slow life et les vertus salvatrices d’un ralentissement devenu nécessaire à l’ère de l’instantanéité.

Antidote : Survival dresse ainsi une série de points de repères, complétés par les parcours inspirants de personnalités comme le jeune rappeur londonien Octavian, qui s’est battu pour sortir de la rue avant de percer dans la musique, Beyoncé et son hymne « Survivor » louant sa propre résilience à l’heure où les Destiny’s Child étaient en pleine tourmente, ou encore l’artiste contemporaine Hessie, à l’origine du « Survival Art ».

La lutte pour la pérennité qu’ils célèbrent s’impose également au sein de la mode: du journaliste et documentariste Loïc Prigent dont l’ironie a servi la prolifique carrière, sur laquelle il revient dans une interview fleuve, à la maison Chanel s’engageant pour pré­server le savoir-faire des Métiers d’Art. Sans oublier le revival de célèbres maisons tombées en désuétude puis remises sur pieds et modernisées grâce aux visions créatives de nouveaux designers, alliées à un marketing audacieux. Car la survie est avant tout une histoire d’adaptation, de métamorphose et de renouveau.

Autant de dimensions illustrées dans ce numéro par Davit Giorgadze, photographe et artiste géorgien de 22 ans dont le talent précoce s’exprime à travers une remarquable poésie visuelle. Et si cristal­liser sa sensibilité dans une esthétique novatrice était finalement la meilleure façon de surnager par-dessus l’écume du temps, pour mieux viser un idéal d’éternité ?

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

> voir tout

Rencontre avec les photographes de la nouvelle campagne CK One

La campagne one future #ckone rassemble un casting de jeunes Américain·e·s aux profils variés, reflétant toute la diversité des États-Unis, immortalisé·e·s par sept étoiles montantes de la photographie. Antidote s’est entretenu avec deux d’entre elles, dont l’œuvre s’inscrit au croisement de la quête esthétique et de l’activisme : Elliot Ross et Shan Wallace.

Femmes politiques aux États-Unis : les nouveaux habits du pouvoir

Kamala Harris mais aussi Alexandria Ocasio-Cortez et les autres membres du Squad dont elle fait partie, rejointes par de nouvelles élues au Congrès, incarnent une nouvelle idée du soft power vestimentaire. Symboles d’une classe politique recomposée, qui n’a jamais autant compté de femmes afro-américaines et hispaniques dans ses rangs, elles prennent le contrôle sur leur apparence, dictant leurs propres critères de respectabilité et d’empowerment – tout en se distinguant de l’establishment, encore largement dominé par la culture masculine.

À quand un enseignement décolonial de la mode ?

Loin d’être universel, le concept de mode renvoie à une pluralité d’imaginaires, d’esthétiques et de vécus invisibilisés par une histoire coloniale qu’une nouvelle génération appelle aujourd’hui à déconstruire – notamment via l’enseignement.

Découvrez la nouvelle collection d’Antidote automne-hiver 2020/2021

Antidote présente sa nouvelle collection de vêtements, comme toujours genderfree et entièrement vegan.

Pourquoi la mode investit-elle dans l’agriculture régénérative ?

Déconnectée des enjeux de développement durable pendant des années, la mode est poussée à agir par un nombre croissant de consommateur·rice·s qui exigent transparence et responsabilité éthique. L’agriculture régénérative (ou régénératrice), qui permet de préserver la biodiversité des sols et de lutter contre le réchauffement climatique, s’inscrit dès lors de plus en plus au cœur des débats liés à la mode responsable.

Sinéad Burke : « On doit être à la table des décisions »

Activiste et écrivaine irlandaise de 1,05 mètre passionnée de mode et de design, Sinéad Burke milite en faveur d’un monde plus inclusif qui s’adapterait aux besoins de chacun·e. À travers cet entretien, elle revient sur l’importance d’offrir une voix à ceux·celles qui ne sont pas entendu·e·s dans l’espace public, explique pourquoi il est impératif d’intégrer les personnes issues des minorités à la table des décisions et raconte pourquoi sa petite taille fait sa force.

lire la suite

> voir tout

Mode

Intitulée « Gabrielle Chanel, Manifeste de Mode », la rétrospective du Palais Galliera consacrée à Gabrielle Chanel ouvre ses portes aujourd’hui et se tiendra jusqu’au 14 mars 2021

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.