Série mode : la nouvelle collection subversive de Prada photographiée par Antidote

Article publié le 1 juillet 2019

Photos : Davit Giorgadze pour Magazine Antidote : SURVIVAL été 2019. Modèle : Jing Wen. Stylisme : Yann Weber. Casting : Bert Martirosyan. Coiffure : Dushan Petrovich. Maquillage : Patrick Glatthaar.

Photographiée par l’artiste géorgien Davit Giorgadze, cette série mode issue du  numéro Antidote : SURVIVAL met en scène la collection printemps-été 2019 de Prada.

Présentée dans le nouvel espace de la fondation d’art contemporain de la maison dessiné par l’architecte néerlandais Rem Koolhaas à Milan, la collection printemps-été 2019 de Prada célèbre une nouvelle fois le mélange des genres et la dichotomie, à l’image des bâtiments de cette ancienne distillerie. Adepte des juxtapositions d’imprimés hétéroclites, Miuccia Prada propose cette saison une nouvelle confrontation : celle entre conservatisme et rébellion. « Je voulais discuter de cette dualité entre un souhait de liberté et de fantaisie, et, de l’autre côté, du conservatisme extrême qui ressurgit », expliquait en coulisse la créatrice italienne diplômée en sciences politiques, qui analyse régulièrement la mode par le prisme de la sociologie.

À gauche : top et serre-tête, Prada.

À droite : top, short, chaussettes, sandales et sac, Prada.

Présentée dans le nouvel espace de la fondation d’art contemporain de la maison dessiné par l’architecte néerlandais Rem Koolhaas à Milan, la collection printemps-été 2019 de Prada célèbre une nouvelle fois le mélange des genres et la dichotomie, à l’image des bâtiments de cette ancienne distillerie. Adepte des juxtapositions d’imprimés hétéroclites, Miuccia Prada propose cette saison une nouvelle confrontation : celle entre conservatisme et rébellion. « Je voulais discuter de cette dualité entre un souhait de liberté et de fantaisie, et, de l’autre côté, du conservatisme extrême qui ressurgit », expliquait en coulisse la créatrice italienne diplômée en sciences politiques, qui analyse régulièrement la mode par le prisme de la sociologie.

Top et serre-tête, Prada.

Top, short, chaussettes, sandales et sac, Prada.

Évoquant l’allure de la célèbre mannequin anglaise Twiggy, les tops et robes trapèze en satin duchesse rose poudré ou à motifs psychédéliques inspirés des sixties – une décennie chère à la créatrice – complètent une série de bodys à l’imprimé rétro et au décolleté plongeant. Parachevée par des manteaux à doubles boutonnages et cols d’écolières, l’esthétique de jeune fille sage s’atténue ça et là par des jeux de transparence et des découpes juste au dessus de la poitrine. Accompagnant chacune des cinquante silhouettes de la collection, le serre-tête voit son image policée subvertie par des volumes outranciers, recouverts de satin ou de cuir clouté.

À gauche : manteau, chaussettes et sandales, Prada.

À droite : body, Prada.

Évoquant l’allure de la célèbre mannequin anglaise Twiggy, les tops et robes trapèze en satin duchesse rose poudré ou à motifs psychédéliques inspirés des sixties – une décennie chère à la créatrice – complètent une série de bodys à l’imprimé rétro et au décolleté plongeant. Parachevée par des manteaux à doubles boutonnages et cols d’écolières, l’esthétique de jeune fille sage s’atténue ça et là par des jeux de transparence et des découpes juste au dessus de la poitrine. Accompagnant chacune des cinquante silhouettes de la collection, le serre-tête voit son image policée subvertie par des volumes outranciers, recouverts de satin ou de cuir clouté.

Manteau, chaussettes et sandales, Prada.

Body, Prada.

Férue d’art, Miuccia Prada invitait également cette saison trois femmes à créer des accessoires en nylon, la matière emblématique de la maison. Ainsi, dans le cadre du projet Prada Invites, les architectes Kazuyo Sejima, Elizabeth Diller et Cini Boeri ont proposé des sacs modulables agrémentés de plusieurs pochettes zippées ou d’excroissances colorées.

À gauche : manteau, jupe, chaussettes et sandales, Prada.

À droite : pull, chemise, jupe, chaussettes et sandales, Prada.

Férue d’art, Miuccia Prada invitait également cette saison trois femmes à créer des accessoires en nylon, la matière emblématique de la maison. Ainsi, dans le cadre du projet Prada Invites, les architectes Kazuyo Sejima, Elizabeth Diller et Cini Boeri ont proposé des sacs modulables agrémentés de plusieurs pochettes zippées ou d’excroissances colorées.

Manteau, jupe, chaussettes et sandales, Prada.

Pull, chemise, jupe, chaussettes et sandales, Prada.

À gauche : manteau, Prada.

À droite : serre-tête, Prada.

Manteau, Prada.

Serre-tête, Prada.

À gauche : short, chaussettes et sandales, Prada.

À droite : top, short, chaussettes, sandales et serre-tête, Prada.

Short, chaussettes et sandales, Prada.

Top, short, chaussettes, sandales, serre-tête, Prada.

À gauche : manteau, chaussettes et sandales, Prada.

À droite : manteau et serre-tête, Prada.

Manteau, chaussettes et sandales, Prada.

Manteau et serre-tête, Prada.

Cette série mode est extraite d’Antidote : SURVIVAL printemps-été 2019 photographié par Davit Giorgadze.

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

H&M Innovation Metaverse Design Story, une collection inspirée par le métavers

La marque suédoise dévoile aujourd’hui sa collection H&M Innovation Metaverse Design Story, mettant en lumière des techniques et matériaux innovants, développés grâce aux nouvelles technologies et à des processus de production plus responsables. Pour ce huitième drop depuis le lancement de la série de collections H&M Innovation Stories, en avril 2021, ses créateur·rice·s opèrent cette fois-ci une collision entre esthétique cyberpunk et imprimés représentant la nature, via des images satellites de la planète Terre ou de cellules observées au microscope.

Lire la suite

La nouvelle collection 8 Moncler Palm Angels racontée par le designer Francesco Ragazzi

Pour sa nouvelle collection pour la maison Moncler, le designer milanais et fondateur du label Palm Angels, Francesco Ragazzi, continue de puiser son inspiration dans sa fascination pour la culture américaine. Lui-même directeur artistique de Moncler jusqu’en 2019, il se tourne cette saison vers le Miami hédoniste des années 90 pour lui faire rencontrer le lifestyle et l’artisanat italiens. Une collection qui prend forme à travers des pièces mêlant le vestiaire sportif américain à celui de la maison spécialiste de la doudoune, tout en s’accompagnant d’une collaboration avec le chausseur Tod’s.

Lire la suite

À découvrir : la collection 7 Moncler FRGMT, entre technicité et streetwear

Issue du nouveau numéro d’Antidote, dont le thème est « Care », cette série mode signée par le photographe Anthony Arquier met en scène les pièces issues de la collaboration entre la maison Moncler et le label Fragment, du designer japonais Hiroshi Fujiwara, pour l’automne-hiver 2022/2023.

Lire la suite

L’horloger Jaeger-LeCoultre collabore avec le typographe star Alex Trochut dans le cadre de son projet de dialogues artistiques « Made of Makers »

Dans le cadre de son programme « Made of Makers », initié cette année, l’horloger a fait appel aux talents du graphiste catalan Alex Trochut. Célèbre pour son approche expérimentale de la typographie et créateur de textes-images, ce dernier a conçu un alphabet Art Déco pour la maison suisse qui vient compléter l’offre de personnalisation de la montre Reverso, modèle emblématique de Jaeger-LeCoultre dont le boîtier pivote et sur lequel il est possible de graver ses initiales.

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.