Comment Aitor Throup a réveillé G-Star Raw

Article publié le 12 février 2017

Photo : Raw Research printemps-été 2017

Le créateur londonien, passé chez Umbro et Stone Island avant d’être nommé directeur artistique de G-Star, imagine pour la marque néerlandaise une capsule expérimentale en denim brut. En quête de l’essentiel.

G-Star n’a longtemps évoqué que l’image d’un jean trop délavé, d’une campagne avec Clémence Poésy et des trois énigmatiques capitales « RAW ». C’était sans compter sur l’entrée majoritaire de Pharrell Williams dans le capital de l’entreprise et la nomination du créateur londonien Aitor Throup au poste de directeur artistique de la marque en 2016.

La marque naît sous le nom de Gapstar à Amsterdam en 1989. Son fondateur, un homme d’affaires néerlandais, est vite rejoint du designer Français Pierre Morisset, spécialiste du denim, sur qui il compte pour développer le label à l’international. Ils inventent G-Star Raw et misent, pour la première fois de l’histoire du jean, sur une toile totalement brute. Elle fera le succès de la marque qui dépasse les frontières du Royaume.

La force de la griffe, c’est d’avoir très tôt su s’entourer. Dès 2004, G-Star invite le designer australien Marc Newson, alors plus familier des cabines d’avion et du design d’intérieur futuriste à imaginer sa propre ligne de vêtements. G-Star Raw by Marc Newson ne s’est jamais arrêtée, lui a depuis façonné l’Apple Watch, inventé une valise ainsi qu’un flacon pour les parfums Louis Vuitton et des centaines d’autres objets qui font notre quotidien.

Aitor Throup a rejoint G-Star Raw en 2014 en tant que consultant, avant d’être nommé en octobre 2016 directeur artistique de la marque. Il présentait à Paris en janvier sa capsule expérimentale Raw Research II automne-hiver 2017.

Le dernier talent à avoir rejoint les quartiers généraux du label à Amsterdam s’appelle Aitor Throup. Ce designer britannique né en Argentine, arrivé chez G-Star en 2014 en tant que consultant, a été officiellement adoubé directeur artistique de la marque à la fin de l’année dernière. Diplômé du prestigieux Royal College of Art et propriétaire de son label éponyme, Aitor Throup fait partie de cette génération de designers londoniens dont l’approche sportive, technique et artistique a modifié en profondeur la mode masculine.

« Quand jai été nommé, les rôles ont naturellement changé mais tout sest fait de façon organique. La marque ma fait confiance et ma laissé le temps de comprendre sa nature intrinsèque. Je nai pas seulement apposé ma signature sur leurs pièces. G-Star a toujours pris des risques et je veux continuer dans cette voie », raconte Aitor Throup.

Sa vision avant-gardiste, qui avait su servir Umbro ou l’Italien Stone Island lors de projets spéciaux, s’est manifestée publiquement avec G-Star Raw pour la première fois quand la marque a présenté en juin à Paris, pendant la Fashion Week homme printemps-été 2017, Raw Research, une collection capsule expérimentale de 20 pièces en denim.

« Nous utilisons Raw Research au sein de la marque comme une plateforme de prise de risques pour débuter la saison, dit le créateur. Ce qui est intéressant avec cette capsule, cest quelle nétait pas du tout vouée à lorigine à devenir une ligne en soi. Nous voulions simplement quun pourcentage de la collection générale ne soit pas dicté par laspect commercial, mais au contraire totalement indépendant dun point de vue créatif. »

RAW RESEARCH PRINTEMPS-ÉTÉ 2017

Ce vestiaire laboratoire, conçu à partir d’une unique et même toile, incarne le renouveau créatif de la marque dont le chanteur et producteur Pharrell Williams est désormais co-propriétaire et « directeur de l’imagination ». Reconduit à l’automne-hiver 2017, Raw Research II est un concentré de prototypes imaginés d’abord dans l’optique d’intégrer la ligne principale de G-Star, sur laquelle Aitor Throup exerce également son autorité.

« Nous nessayons pas vraiment dinnover, nous ne sommes pas en train dessayer de faire quelque chose de mieux, mais quelque chose dunique, dit le créateur. Nous ne diffusons pas, nous distillons. »

La collection Raw Research de G-Star est disponible en boutique et sur le site internet de la marque.

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

Les vêtements virtuels vont-ils hacker l’industrie de la mode ?

Dans le contexte pandémique actuel, la mode immatérielle est en pleine expansion. Des vêtements et des accessoires virtuels qu’on ne peut ni toucher, ni porter dans la vie réelle, s’échangent pour des montants allant de quelques dizaines d’euros à plusieurs milliers. Avec en ligne de mire une mode à la fois plus sustainable et plus inclusive.

Lire la suite

Le chanteur Ichon est le visage du Kiss Kiss, premier sac vegan et gender-free d’Antidote Studio.

Pour le printemps-été 2021, Antidote lance son premier sac vegan et gender-free. Baptisé Kiss Kiss, ses lignes graphiques et son allure minimaliste s’inspirent des BPM, ou battements par minute, l’unité de mesure qui exprime le rythme de la musique.

Lire la suite

De quoi les cultures « core » sont-elles le nom ?

Regencycore, cottagecore, gorpcore… Ces tendances 2.0, sitôt apparues, sitôt transformées en hashtags, défilent en nombre sur les réseaux sociaux. Quel rôle jouent-elles au sein de la mode contemporaine ?

Lire la suite

La (haute) couture : ultime refuge de la jeune création ?

Laboratoire d’expérimentation pour les un·e·s, medium pour casser les codes pour d’autres, la haute couture se renouvelle grâce à une jeune génération engagée et créative bien attachée à défendre son désir de liberté et de non-conformisme. Quitte à refuser les visions statiques et parisiano-centrées de la discipline.

Lire la suite

La lingerie féminine s’émancipe des diktats

Une nouvelle vague de designers remet en question les standards corporels de beauté à travers leurs pièces de lingerie avant-gardistes, défaites des impératifs patriarcaux liés au male gaze.

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.