Le MoMA s’installe à la Fondation Louis Vuitton

Article publié le 25 novembre 2017

Art

Œuvre : Willem de Kooning, Woman, I.

200 pièces issues des collections du MoMA sont exposées dans la fondation privée du groupe LVMH, dont plusieurs chefs-d’œuvre rarement montrés en France.

C’est la première fois que le musée new-yorkais prête autant d’œuvres, allant du pop art de Warhol et Lichtenstein à l’expressionnisme abstrait de Pollock, Rothko ou encore De Kooning, en passant par l’art minimal et la photo. Permise par la proximité de Bernard Arnault avec le directeur du MoMA, Glenn D. Lowry, cette collaboration retrace l’histoire de l’art des XXème et XXIème siècles, et occupe tous les espaces d’exposition de la fondation conçue par Frank Gehry.

Œuvre : Roy Lichtenstein, Drowning Girl

Mécène notoire de l’institution américaine, LVMH avait déjà accueilli deux célèbres œuvres de Léger et Kandinsky issues de ses collections, l’année de l’inauguration de sa fondation, en 2014. Cette fois, le MoMA prête de manière inédite les Campbell’s Soup Cans de Warhol, et l’exposition comporte également des photos de Diane Arbus et Cindy Sherman, des sculptures de Brancusi, ou encore des objets de design célèbres comme la Fender Stratocaster Electric Guitar. Un panel qui fait écho à la vision pluridisciplinaire du musée ouvert en 1929 : « Nous voulons abolir toute hiérarchie entre ce qui serait un art considéré comme noble, tel la peinture, et un art plus populaire », explique Glenn Lowry.

Œuvre : Rirkrit Tiravaniva, Untitled

Le MoMA a longtemps constitué un modèle incontesté pour les musées d’art moderne, grâce à son positionnement avant-gardiste et sa capacité à repérer les grands artistes en devenir. Il a ainsi acquis The She-Wolf de Jackson Pollock en 1943, avant que sa renommée n’explose grâce à ses drippings ; une œuvre à retrouver dans l’exposition de la fondation Louis Vuitton, qui rend autant hommage aux grandes figures de l’histoire de l’art moderne qu’à l’un de ses principaux catalyseurs.

L’exposition « Être moderne : le MoMA à Paris » se tiendra jusqu’au 5 mars 2018 à la Fondation Louis Vuitton, 8 Avenue du Mahatma Gandhi, Paris 16.

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

Qui est la première artiste invitée par Antidote Curates, bientôt exposée à Paris ?

La première exposition Antidote Curates rassemblera des photographies de Mariette Pathy Allen du 27 janvier au 10 février 2022 (du mardi au dimanche, de 11h30 à 19h30), au 20 rue des Gravilliers, dans le 3ème arrondissement de Paris, avec le soutien de Gucci. Voici son interview, issue de la première édition d’Antidote Curates, parue en septembre dernier.

Lire la suite

Antidote organise la première exposition solo de la photographe Mariette Pathy Allen à Paris

Nous vous accueillerons du 27 janvier au 10 février 2022 (du mardi au dimanche, de 11h30 à 19h30) au 20 rue des Gravilliers, dans le troisième arrondissement de Paris, et espérons que vous serez nombreux·ses à venir découvrir l’œuvre de Mariette Pathy Allen à travers cette première exposition Antidote Curates, organisée avec le soutien de Gucci.

Lire la suite

Qui est Lev Khesin, l’artiste inspiré par la cosmologie qui a collaboré avec Berluti ?

Installé à Berlin depuis une vingtaine d’années, l’artiste russe Lev Khesin est le dernier à avoir été invité par la maison Berluti pour une collaboration. Dévoilée en avril 2021 à travers un film intitulé « Living Apart Together » et immortalisée par le photographe Lee Wei Swee dans notre dernier numéro, la collection automne-hiver 2021/2022 de la maison offrait une nouvelle dimension aux peintures abstraites de l’artiste russe, né en 1981, retranscrites par Kris Van Assche sur des chemises en soie, des pulls ou encore des costumes. 

Lire la suite

Antidote Box : la nouvelle formule éditoriale d’Antidote

Après avoir célébré les 10 ans d’Antidote, nous proposons désormais une nouvelle formule éditoriale contenue au sein de cette box eco-friendly et entièrement biodégradable.

Lire la suite

Pourquoi la figure du clown fascine le monde créatif ?

Des mèmes de Donald Trump déguisé aux blockbusters tels que Joker ou Ça, le personnage initialement comique du clown s’affirme désormais comme une figure dramatique, voire inquiétante. Une nouvelle stature qui inspire la mode, la musique et l’art contemporain, attirés par son aura sulfureuse.

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.