L’interview de Leïla Slimani : « Mon arme, c’est la plume »

Article publié le 12 janvier 2017

Share :

Photo : Leïla Slimani
Podcast : Épisode 4 de La Poudre par Lauren Bastide produit par Nouvelles Écoutes

Pour le 4e épisode de son podcast féministe La Poudre, la journaliste Lauren Bastide a rencontré Leïla Slimani, prix Goncourt 2016. L’écrivaine franco-marocaine raconte lors de cet entretien inédit en quoi la littérature est un espace de liberté absolue, comment elle est devenue femme et pourquoi les bobos sont essentiels à la société.

Entre la publication de son second roman Chanson Douce mi-août et cette rentrée 2017, le destin littéraire de Leïla Slimani a pris un tournant décisif et extraordinaire avec sa victoire du prix Goncourt 2016 à la fin de l’année dernière.

À 35 ans, cette ancienne journaliste, née dans un Maroc autoritaire au sein d’une famille progressiste et passée par l’hebdomadaire panafricain Jeune Afrique – après des études de Sciences Politiques, s’est lancée en 2012 dans l’écriture de son premier ouvrage Dans le jardin de l’ogre. Déjà salué par la critique, ce roman au sujet polémique – l’addiction sexuelle féminine – signe et conforte la reconversion professionnelle de Leïla Slimani. Chanson Douce publié deux ans plus tard aux éditions Gallimard raconte, lui, l’histoire d’un infanticide.

« Quand j’écris, je ne pense pas à la transgression. La transgression, je m’en rends compte après par lecture que les gens en font. […] Au moment où je me mets à ma table de travail, déjà toutes les limites sont tombées. […] La littérature, c’est un espace d’absolu liberté », explique l’écrivaine franco-marocaine à la journaliste Lauren Bastide qui la reçoit en ce début d’année.

Leïla Slimani se confie dans un entretien de près d’une heure à la journaliste Lauren Bastide au micro de son podcast féministe La Poudre.

Après Rebecca Zlotowski, réalisatrice de Grand Central, la chanteuse Inna Modja et dernièrement la blogueuse Garance Doré, l’ex-rédactrice du féminin Elle s’est assise avec Leïla Slimani autour du micro de La Poudre. Voici le nom du podcast féministe bimensuel qu’elle décrit depuis son lancement en novembre tel « une conversation intime, profonde avec des femmes artistes, activistes, politiques, de toute génération et de toute opinion ».

Dans ce quatrième épisode de La Poudre, l’écrivaine dont le dernier roman caracole en tête des meilleures ventes de livre raconte sans fard son enfance au Maroc, en quoi la littérature représente pour elle un espace de liberté absolue et explique pourquoi les bobos sont essentiels à la société.

Retrouvez l’ensemble des épisodes de La Poudre sur iTunes et sur le soundcloud de Nouvelles Écoutes.

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

> voir tout

Lauren Bastide : « Une révolution féministe va avoir lieu »

Féministe et journaliste, Lauren Bastide mène un combat politique en faveur d’un féminisme intersectionnel et inclusif. Avec son podcast La Poudre, qui dépasse les 10 millions d’écoutes, elle donne la parole à des femmes inspirantes issues de tous horizons. Car pour lutter contre l’invisibilisation des femmes et leur silenciation, « il faut, avant tout, œuvrer à ce qu’elles soient vues et entendues ». Revue de détail d’une révolution totale et globale, chargée de remettre l’humanité sur les bons rails.

Société

Assa Traoré : « Je donne de l’espoir à la nouvelle génération »

Quatre ans après la mort d’Adama Traoré dans les locaux de la gendarmerie de Persan, suite à une interpellation, sa sœur mène le combat en sa mémoire avec une détermination inaltérable. Devenue une figure internationale de la lutte contre le racisme et les violences policières, elle incarne une nouvelle génération de Français·e·s issu·e·s des quartiers populaires qui ne se laissent plus voler la parole et ne s’excusent plus d’exister.

Société

Pas d’alcool ni de drogue : le mouvement straight edge est-il toujours aussi punk ?

Né dans des années 1980, le mouvement initié par le groupe de punk hardcore Minor Threat prônant une vie sans alcool et sans drogue semble connaître un regain de popularité. De plus en plus dépouillé de ses attributs originels, il est à la fois adopté par certain·e·s militant·e·s de la gauche radicale et par la nouvelle génération, adepte de mindfulness.

Société

Comment l’écosexualité réinvente les rapports entre l’humain et l’environnement ?

Entre émancipation sexuelle et combat écologique, l’écosexualité prône un rapport érotique avec la nature comme critique de l’anthropocentrisme. Mais qui sont au juste ces militants d’un nouveau genre ? Quelles sont les origines de leur mouvement et les réelles portées politiques de leurs revendications ?

Société

Over the rainbow : la fabuleuse épopée du drapeau arc-en-ciel

De sa création en version huit couleurs, par l’artiste et activiste Gilbert Baker, à son déploiement à l’international sous la forme qu’on lui connaît aujourd’hui, jusqu’à sa remise en question ces dernières années pour souligner la nécessité d’une plus grande inclusivité des personnes LGBTQ+ racisées, l’incroyable histoire du rainbow flag a épousé et accompagné celle des luttes menées par les communautés qu’il vise à représenter.

Société

In the mood for love(s) : l’essor de l’amour libre

Polyamoureux, couples libres, trouples: Antidote a rencontré celles et ceux qui bravent la norme de l’exclusivité sexuelle pour s’investir au sein de relations ouvertes, où les désirs se croisent et tentent de transcender la jalousie.

Société

lire la suite

> voir tout

Société

Joanna évoque la genèse de l’amour dans le clip de son nouveau single « Viseur »