« Je suis couturier » : une exposition parisienne rend hommage à Alaïa

Article publié le 23 février 2018

L’exposition présentée par Olivier Saillard rassemble 41 pièces sculpturales du designer Franco-Tunisien, décédé l’an dernier.

Azzedine Alaïa se plaisait à répéter « Je ne suis pas un designer ni un styliste, je suis un couturier » : d’où le nom de l’exposition parisienne qui lui rend hommage, et réunit 41 de ses robes directement taillées sur les mannequins au sein de son ancien atelier au 18 rue de la Verrerie, dans le Marais. Parmi elles, on retrouve un modèle de robe à capuche blanche portée par Grace Jones, une autre rouge vif arborée par Rihanna, ou encore celle enfilée par Naomi Campbell lors du dernier défilé haute couture d’Alaïa, en juillet dernier.

Ces créations ont été sélectionnées et mises en scène par Olivier Saillard, l’ancien directeur du Palais Galiera, qui y avait déjà organisé une grande rétrospective revenant sur l’œuvre du couturier, en 2013. L’exposition « Je suis un couturier » a quant à elle été organisée par Christoph von Weyhe, l’ancien partenaire du créateur, et son amie Carla Sozzani, tous deux à la tête de l’association Azzedine Alaïa dont la mission est de préserver ses créations.

Vouée à muer en fondation, elle attribuera des bourses à de jeunes couturiers, et ouvrira le 18 rue de la Verrerie aux chercheurs, ainsi qu’au public lors d’expositions sur l’histoire de la mode. Celles-ci puiseront dans l’impressionnante collection d’Alaïa, encore jamais dévoilée, qui regroupe « des milliers de pièces » selon Olivier Saillard. Durant 50 ans, il a en effet acquis des créations de Vionnet, Balenciaga, Margiela, Thierry Mugler, Rei Kawabuko, Jean-Paul Gaultier, Nicolas Ghesquière ou encore Junya Watanabe. « C’est à l’échelle d’un musée de mode, constate Olivier Saillard. Je ne connais pas d’autre créateur qui se soit passionné pour l’histoire de la mode comme cela. »

Une nouvelle exposition sur Alaïa ouvrira aussi au Design Museum de Londres en mai prochain. Une soixantaine de créations du couturier, ayant été choisies par ses soins, y seront présentées.

L’exposition Azzedine Alaïa « Je suis couturier » se tiendra jusqu’au 10 juin 2018, au 18 rue de la Verrerie, Paris 4.

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

Vidéo : découvrez le défilé Givenchy en live, jeudi 28 septembre à partir de 15h30

Voici le livestream du défilé Givenchy printemps-été 2024, présenté jeudi 28 septembre à partir de 15h30.

Lire la suite

Antidote revient avec une nouvelle soirée Fashion Week !

Antidote a le plaisir d’annoncer une nouvelle ANTIDOTE FASHION WEEK PARTY, le 30 SEPTEMBRE 2023, au club CARBONE (14 Rue Philippe de Girard, dans le 10ème arrondissement de Paris). Au programme de cette soirée, qui se déroulera de 23h à 6h : un live de Baby Morocco et des DJ sets de Dustin, Housewife 9, Mia Flaw et Jonas Alexander.

Lire la suite

Que s’est-il passé au cocktail Philipp Plein x Antidote, organisé en collaboration avec De Rigo ?

Antidote a co-organisé un cocktail dans la boutique parisienne de Philipp Plein, en collaboration avec la marque et le partenaire de sa section eyewear, de Rigo, à l’occasion du lancement de leur nouvelle collection de lunettes de soleil.

Lire la suite

Que s’est-il passé à l’avant-première de « Rotting in the Sun », co-hostée par Antidote ?

Antidote a collaboré avec Mubi à l’occasion de l’avant-première du film « Rotting in the Sun », en présence de son acteur principal, Jordan Firstman.

Lire la suite

MYSLF : la nouvelle eau de parfum Yves Saint Laurent qui célèbre les hommes modernes

Yves Saint Laurent lance MYSLF (se prononce « Myself ») : un nouveau parfum invitant les hommes à embrasser les multiples facettes de leur personnalité. Une démarche qui s’inscrit dans le prolongement de la philosophie d’Yves Saint Laurent, qui a un jour déclaré : « J’ai compris que la rencontre la plus importante dans la vie, c’était la rencontre avec soi-même ».

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.