Le Centre Pompidou consacre une grande rétrospective à César

Article publié le 6 janvier 2018

Art

Œuvre : César.

L’exposition revient sur l’œuvre protéiforme de l’artiste français, ayant contribué à redéfinir et moderniser le langage de la sculpture.

La rétrospective se tient au sixième étage du Centre Pompidou, où un large espace totalement décloisonné accueille les œuvres de César Baldaccini. Avant de connaître la célébrité et de concevoir les trophées de la cérémonie de cinéma qui porte son nom, ce fils d’immigrés italiens passionné par Giacometti a tout d’abord commencé par souder de la ferraille, seul matériau de travail qu’il pouvait s’offrir alors qu’il était étudiant aux Beaux-Arts.

Il n’aura ensuite de cesse de triturer, façonner, et remodeler les diverses matières qui passeront entre ses mains (et ses outils), de ses « Enveloppages » des années 1970, pour lesquels il recouvre de vieux objets dans un linceul de Plexiglas, dans le prolongement des ready-made de Duchamp, aux blocs de métal comprimé de ses fameuses « Concrétions ».

Ses Expansions des années 1960 leurs offrent un parfait contrepoint, conférant une impression de mouvement, de propagation, à des pièces statiques, grâce à la découverte d’une nouvelle matière solide mais malléable – la mousse de polyuréthane. Organisée à l’occasion des vingt ans de la mort de César, l’exposition revient aussi sur sa parenthèse pop, durant laquelle il conçoit des sculptures géantes de son propre pouce – symbole tout aussi phallique qu’ironique -, dont l’une a été placée sur le parvis faisant face au musée, ou encore un sein taille XXL moulé sur la poitrine d’une des danseuses du Crazy Horse (à défaut d’avoir obtenu l’accord de Brigitte Bardot ou Jane Fonda).

Œuvre : Suite milanaise, César.

La rétrospective s’achève enfin sur son point d’orgue : la Suite milanaise, créée en 1998 à partir de Fiat neuves que la firme italienne accorde à César, qu’il compresse et repeint en couleurs vives, légères, contrastant avec le poids du métal.

L’exposition « César » se tiendra jusqu’au 26 mars 2018 au Centre Pompidou, Place Georges-Pompidou, Paris 4.

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

Shalva Nikvashvili : « La liberté de notre société est une utopie à laquelle je rêve encore »

Après avoir quitté l’ultra-orthodoxe Géorgie et s’être heurté à l’hostilité de la société occidentale face à sa condition d’immigré, l’artiste Shalva Nikvashvili explore la notion d’identité à travers une pluralité de médiums allant de la sculpture au dessin en passant la vidéo, la photographie ou encore la poésie. Ses créations plastiques tiennent d’un savoir artistique fait main et interpellent par les matières recyclées avec lesquelles elles sont exécutées et leur design hétéroclite. Elles traduisent par ailleurs une adresse manuelle que l’artiste tient de son éducation au milieu de la campagne géorgienne, à Sighnaghi, son village natal, où il a appris à faire œuvre de rien dès son plus jeune âge.

Lire la suite

Les photos des vernissages de l’exposition « Antidote Curates x Mariette Pathy Allen »

Merci d’avoir été aussi nombreux·ses aux vernissages de « Antidote Curates x Mariette Pathy Allen », la première exposition solo parisienne dédiée à l’artiste pionnière Mariette Pathy Allen. Ces événements se sont déroulés plusieurs soirs de suite afin de pouvoir accueillir un maximum de personnes, malgré les restrictions liées à la Covid-19 (pour précision, toutes les personnes présentes au sein de la galerie portaient un masque, mis à part lorsqu’elles étaient prises en photo). L’exposition, qui a démarré le 27 janvier, se tiendra jusqu’au 10 février 2022 (du mardi au dimanche, de 11h30 à 19h30, au 20 rue des Gravilliers, dans le troisième arrondissement de Paris), avec le soutien de Gucci.

Lire la suite

Qui est la première artiste invitée par Antidote Curates, bientôt exposée à Paris ?

La première exposition Antidote Curates rassemblera des photographies de Mariette Pathy Allen du 27 janvier au 10 février 2022 (du mardi au dimanche, de 11h30 à 19h30), au 20 rue des Gravilliers, dans le 3ème arrondissement de Paris, avec le soutien de Gucci. Voici son interview, issue de la première édition d’Antidote Curates, parue en septembre dernier.

Lire la suite

Antidote organise la première exposition solo de la photographe Mariette Pathy Allen à Paris

Nous vous accueillerons du 27 janvier au 10 février 2022 (du mardi au dimanche, de 11h30 à 19h30) au 20 rue des Gravilliers, dans le troisième arrondissement de Paris, et espérons que vous serez nombreux·ses à venir découvrir l’œuvre de Mariette Pathy Allen à travers cette première exposition Antidote Curates, organisée avec le soutien de Gucci.

Lire la suite

Qui est Lev Khesin, l’artiste inspiré par la cosmologie qui a collaboré avec Berluti ?

Installé à Berlin depuis une vingtaine d’années, l’artiste russe Lev Khesin est le dernier à avoir été invité par la maison Berluti pour une collaboration. Dévoilée en avril 2021 à travers un film intitulé « Living Apart Together » et immortalisée par le photographe Lee Wei Swee dans notre dernier numéro, la collection automne-hiver 2021/2022 de la maison offrait une nouvelle dimension aux peintures abstraites de l’artiste russe, né en 1981, retranscrites par Kris Van Assche sur des chemises en soie, des pulls ou encore des costumes. 

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.