Artistes et robots fusionnent au Grand Palais

Article publié le 20 avril 2018

Art

Oeuvre : So Kanno & Takahiro Yamaguchi.

L’intelligence artificielle n’a jamais autant passionné et inquiété nos sociétés qui voient en elle une voie infinie vers le progrès mais aussi le chemin vers l’obsolescence de l’homme. Si l’on soupçonnait ses enjeux sociaux, politiques, économiques et mêmes écologiques, les maîtres de l’art mesurent sa contribution déjà majeure à leur discipline. La nouvelle grande exposition du Grand Palais mêle robots, art visuel et réalité virtuelle.

Une oeuvre d’art entièrement conçue à partir d’algorithmes ? C’est la proposition que fait Leonel Moura, l’un des artistes invités de l’exposition « Artistes & Robots » du Grand Palais, avec sa batteries de robots mobiles qui dessinent sur d’immenses toiles au rythme des signaux envoyés par leur cerveau électronique.

Alors que la montée en puissance de l’intelligence artificielle pose des questions éthiques et juridiques à l’échelle internationale, elle vient ici questionner la place de l’artiste au sein du monde de l’art. Divisée en trois parties, l’exposition invite à considérer dans un premier lieu « La machine à créer » où l’homme est indispensable à la création.

Oeuvre : Nicolas Schöffer, CYSP1.

Le parcours débute avec ce que l’exposition présente comme le premier robot artistique. Imaginé par Nicolas Schöffer en 1956, CYSP1 est une sculpture cybernétique aux couleurs de Mondrian animée par les variations sonores de l’environnement dans lequel il se trouve.

Une vision du futur développée plus loin dans « L’œuvre programmée » où l’artiste commence à perdre le contrôle sur sa création. Elle ne s’en émancipe que lorsqu’elle est douée d’intelligence artificelle, et ce dans la troisième partie de l’exposition. Quel statut attribuer alors à l’artiste dépassé par son oeuvre ? L’oeuvre devient-t-elle alors artiste ? Ce sont autant de questions contemporaines et dont les multiples réponses trouvent souvent écho dans le rapport entretenu par nos sociétés à la technologie omniprésente et omnisciente.

« Artistes et robots » est un parcours essentiel pour comprendre l’évolution de l’art contemporain au cours des soixante dernières années mais surtout pour envisager, redouter ou apprivoiser un futur où devront cohabiter humains et machines.

L’exposition « Artistes et Robots » se tiendra jusqu’au 9 juillet 2018 au Grand Palais, 3 Avenue du Général Eisenhower, Paris VIII.

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

Shalva Nikvashvili : « La liberté de notre société est une utopie à laquelle je rêve encore »

Après avoir quitté l’ultra-orthodoxe Géorgie et s’être heurté à l’hostilité de la société occidentale face à sa condition d’immigré, l’artiste Shalva Nikvashvili explore la notion d’identité à travers une pluralité de médiums allant de la sculpture au dessin en passant la vidéo, la photographie ou encore la poésie. Ses créations plastiques tiennent d’un savoir artistique fait main et interpellent par les matières recyclées avec lesquelles elles sont exécutées et leur design hétéroclite. Elles traduisent par ailleurs une adresse manuelle que l’artiste tient de son éducation au milieu de la campagne géorgienne, à Sighnaghi, son village natal, où il a appris à faire œuvre de rien dès son plus jeune âge.

Lire la suite

Les photos des vernissages de l’exposition « Antidote Curates x Mariette Pathy Allen »

Merci d’avoir été aussi nombreux·ses aux vernissages de « Antidote Curates x Mariette Pathy Allen », la première exposition solo parisienne dédiée à l’artiste pionnière Mariette Pathy Allen. Ces événements se sont déroulés plusieurs soirs de suite afin de pouvoir accueillir un maximum de personnes, malgré les restrictions liées à la Covid-19 (pour précision, toutes les personnes présentes au sein de la galerie portaient un masque, mis à part lorsqu’elles étaient prises en photo). L’exposition, qui a démarré le 27 janvier, se tiendra jusqu’au 10 février 2022 (du mardi au dimanche, de 11h30 à 19h30, au 20 rue des Gravilliers, dans le troisième arrondissement de Paris), avec le soutien de Gucci.

Lire la suite

Qui est la première artiste invitée par Antidote Curates, bientôt exposée à Paris ?

La première exposition Antidote Curates rassemblera des photographies de Mariette Pathy Allen du 27 janvier au 10 février 2022 (du mardi au dimanche, de 11h30 à 19h30), au 20 rue des Gravilliers, dans le 3ème arrondissement de Paris, avec le soutien de Gucci. Voici son interview, issue de la première édition d’Antidote Curates, parue en septembre dernier.

Lire la suite

Antidote organise la première exposition solo de la photographe Mariette Pathy Allen à Paris

Nous vous accueillerons du 27 janvier au 10 février 2022 (du mardi au dimanche, de 11h30 à 19h30) au 20 rue des Gravilliers, dans le troisième arrondissement de Paris, et espérons que vous serez nombreux·ses à venir découvrir l’œuvre de Mariette Pathy Allen à travers cette première exposition Antidote Curates, organisée avec le soutien de Gucci.

Lire la suite

Qui est Lev Khesin, l’artiste inspiré par la cosmologie qui a collaboré avec Berluti ?

Installé à Berlin depuis une vingtaine d’années, l’artiste russe Lev Khesin est le dernier à avoir été invité par la maison Berluti pour une collaboration. Dévoilée en avril 2021 à travers un film intitulé « Living Apart Together » et immortalisée par le photographe Lee Wei Swee dans notre dernier numéro, la collection automne-hiver 2021/2022 de la maison offrait une nouvelle dimension aux peintures abstraites de l’artiste russe, né en 1981, retranscrites par Kris Van Assche sur des chemises en soie, des pulls ou encore des costumes. 

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.