Anish Kapoor exposé au musée d’art moderne de Saint-Étienne

Article publié le 2 décembre 2017

Art

Œuvre : Anish Kapoor, My Red Homeland.

Le célèbre artiste anglais présente plusieurs de ses œuvres dont la monumentale My red homeland, à l’occasion des 30 ans de l’institution stéphanoise.

Le Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Étienne a confié carte blanche à Anish Kapoor, qui présente pour la première fois en France son œuvre de douze mètres de diamètre My red homeland. Datant de 2013, elle est composée de cire rouge lentement creusée par un long bras en acier, cerné de concrétions informes à l’aspect viscéral.

Autour, l’artiste qui avait fait scandale avec son « Vagin de la Reine » à Versailles a accroché plusieurs tableaux récents en trois dimensions, gonflés par de la silicone recouverte de peinture blanche et rouge. Plusieurs déclinaisons de ses célèbres miroirs ronds et concaves, reflétant les spectateurs à l’envers, complètent enfin cette exposition auquel le musée dédie sa plus grand salle.

A post shared by Anish Kapoor (@dirty_corner) on

Ses autres espaces sont dédiés à l’exposition « Considérer le monde », où plus de 300 œuvres du 16e au 21e siècle issues de ses collections « dialoguent entre elles par delà la chronologie et les conventions », comme l’a expliqué l’institution à l’AFP. On y retrouve certains des plus grands peintres du début du vingtième siècle dont Picasso, Dubuffet et Miró, aux côtés d’artistes contemporains incontournables – de Cindy Sherman à Gerhard Richter en passant par Richard Prince et Sol LeWitt. Le musée réunit aussi les figures de proue du Narrative Art, un courant mêlant texte et photos apparu au début des années 1970, présentant le travail de Sophie Calle, Christian ­Boltanski ou encore John Baldessar.

L’exposition « My Red Homeland » de Anish Kapoor se tiendra jusqu’au 8 avril 2018 au Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Étienne, rue Fernand Léger, 42270.

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

Shalva Nikvashvili : « La liberté de notre société est une utopie à laquelle je rêve encore »

Après avoir quitté l’ultra-orthodoxe Géorgie et s’être heurté à l’hostilité de la société occidentale face à sa condition d’immigré, l’artiste Shalva Nikvashvili explore la notion d’identité à travers une pluralité de médiums allant de la sculpture au dessin en passant la vidéo, la photographie ou encore la poésie. Ses créations plastiques tiennent d’un savoir artistique fait main et interpellent par les matières recyclées avec lesquelles elles sont exécutées et leur design hétéroclite. Elles traduisent par ailleurs une adresse manuelle que l’artiste tient de son éducation au milieu de la campagne géorgienne, à Sighnaghi, son village natal, où il a appris à faire œuvre de rien dès son plus jeune âge.

Lire la suite

Les photos des vernissages de l’exposition « Antidote Curates x Mariette Pathy Allen »

Merci d’avoir été aussi nombreux·ses aux vernissages de « Antidote Curates x Mariette Pathy Allen », la première exposition solo parisienne dédiée à l’artiste pionnière Mariette Pathy Allen. Ces événements se sont déroulés plusieurs soirs de suite afin de pouvoir accueillir un maximum de personnes, malgré les restrictions liées à la Covid-19 (pour précision, toutes les personnes présentes au sein de la galerie portaient un masque, mis à part lorsqu’elles étaient prises en photo). L’exposition, qui a démarré le 27 janvier, se tiendra jusqu’au 10 février 2022 (du mardi au dimanche, de 11h30 à 19h30, au 20 rue des Gravilliers, dans le troisième arrondissement de Paris), avec le soutien de Gucci.

Lire la suite

Qui est la première artiste invitée par Antidote Curates, bientôt exposée à Paris ?

La première exposition Antidote Curates rassemblera des photographies de Mariette Pathy Allen du 27 janvier au 10 février 2022 (du mardi au dimanche, de 11h30 à 19h30), au 20 rue des Gravilliers, dans le 3ème arrondissement de Paris, avec le soutien de Gucci. Voici son interview, issue de la première édition d’Antidote Curates, parue en septembre dernier.

Lire la suite

Antidote organise la première exposition solo de la photographe Mariette Pathy Allen à Paris

Nous vous accueillerons du 27 janvier au 10 février 2022 (du mardi au dimanche, de 11h30 à 19h30) au 20 rue des Gravilliers, dans le troisième arrondissement de Paris, et espérons que vous serez nombreux·ses à venir découvrir l’œuvre de Mariette Pathy Allen à travers cette première exposition Antidote Curates, organisée avec le soutien de Gucci.

Lire la suite

Qui est Lev Khesin, l’artiste inspiré par la cosmologie qui a collaboré avec Berluti ?

Installé à Berlin depuis une vingtaine d’années, l’artiste russe Lev Khesin est le dernier à avoir été invité par la maison Berluti pour une collaboration. Dévoilée en avril 2021 à travers un film intitulé « Living Apart Together » et immortalisée par le photographe Lee Wei Swee dans notre dernier numéro, la collection automne-hiver 2021/2022 de la maison offrait une nouvelle dimension aux peintures abstraites de l’artiste russe, né en 1981, retranscrites par Kris Van Assche sur des chemises en soie, des pulls ou encore des costumes. 

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.