Jr Antidote

Les portraits géants de JR la Galerie Perrotin

l

Photo : Wrinkles of the City, İstanbul par JR

Après Décade, portrait d’une génération, en 2015, JR fait son grand retour à la Galerie Perrotin avec Projection Wrinkles of the City, Istanbul : une ode aux personnes âgées de la capitale turque.

« Près de moi, j’avais mes deux grands-mères, nées respectivement en 1915 et 1923. (…) Avec elles, j’ai traversé le XXe siècle, j’ai partagé leurs secrets, j’ai été en contact avec le sexisme, le racisme, la peur, la bêtise, la guerre, la différence, la soumission, la révolte, le succès, l’exil, les échecs, la tristesse et la joie. Et j’ai eu envie de continuer à voyager dans le passé ». Dans un extrait de Wrinkles of the City, JR, (Editions Alternatives, 2015), JR racontait la genèse de son monumental projet Wrinkles of the City/ Des rides et des villes.

Initié en 2000 à Carthagène en Espagne et continué à Shanghai, Los Angeles, La Havane, Berlin et Istanbul, ce projet raconte les grandes transformations de villes au XXe siècle à travers les yeux de ceux qui les ont vécus. La Galerie Perrotin revient sur son passage à Istanbul à travers un film de Guillaume Cagniard voué à narrer l’odyssée de JR. La projection est accompagnée d’un accrochage d’œuvres de l’artiste, réalisées dans le cadre de ce projet.

galerie-perrotin-antidote-jr

Photo : courtesy of Galerie Perrotin

Projection Wrinkles of the City, Istanbul est à découvrir à la Galerie Perrotin, 76 Rue de Turenne à Paris, jusqu’au 13 mai 2017.

À lire aussi :

  • Société

    Le poil est-il politique ?

    Pourquoi les mollets non-épilés d’une mannequin ou la barbe de trois jours d’un politicien ont-ils encore le pouvoir de choquer ?
  • Musique, Video

    Post Malone et 21 Savage sortent le clip sanglant de Rockstar

    Le rappeur américain Post Malone vient de dévoiler le clip de son morceau le plus célèbre, Rockstar, dans lequel il décime d'innombrable ennemis en costard-cravate dans des scènes inspirés par les films de kung-fu, avant d'être rejoint par un 21 Savage recouvert de sang.
  • Mode

    Azzedine Alaïa était-il le dernier grand couturier ?

    Azzedine Alaïa est un modèle de liberté dans le monde de la mode. Autodidacte, il est l’un des créateurs les plus influents de l’industrie et a toujours tout fait a sa manière. Au fil d’une conversation candide, le plus petit des designers de mode nous a raconté pourquoi il n’a jamais passé une journée prive de liberté, comment la gentillesse de ses clients a lance sa carrière et pourquoi il n’aurait aucune envie de vivre jusqu’a 150 ans.