Yamborghini High : l’hallucinant nouveau clip d’A$AP Mob

Article publié le 16 mai 2016

Photo : courtesy of A$AP Mob

Du rap, des Lamborghini et beaucoup de pixels, telle est la formule employée par le collectif A$AP Mob pour le clip de son morceau “Yamborghini High” inspiré des hypnotisantes photographies de Richard Mosse.

Le monde du hip hop et ses artistes n’ont jamais été aussi prolifiques qu’aujourd’hui. SI les grosses cylindrées, les substances illicites et les bitches demeurent son éternel motto, le collectif américain A$AP Mob, formé à Harlem en 2006, s’aventure avec sa dernière production sur des terrains encore inexplorés.

Le titre « Yamborghini High », dévoilé en janvier à la mémoire d’A$AP Yams, fondateur d’A$AP Mob décédé un an plus tôt d’une overdose, s’offre un clip à la hauteur de sa démesure.

Cette aventure lysergique de cinq minutes prend place dans une forêt colorée dont jaillit une file de Lamborghini pixellisées. A$AP Rocky décharge son verset. La musique dit : « Je fornique avec des catins étrangères avec qui je sors, genre, tous les jours. Je porte Raf, j’ai acheté The Wraith. J’ai quitté l’état, j’aime faire la course. Je me réveille tard, j’ai perdu la forme, ouais, je mange des crêpes. »

Le rappeur avide de mode porte un ensemble imprimé camouflage multicolore, semblable à celui de la collection capsule printemps-été 2015 baptisée « Camupsychedelic » de Valentino. Ces vêtements-là sont signés du label VLONE piloté par A$AP Bari qui présentait ses créations à Paris pour la première fois lors de la dernière Fashion Week homme en janvier.

L’univers militaire et hyper saturé de « Yamborghini High » semble, lui, directement inspiré des clichés du photographe Richard Mosse. Cet artiste irlandais avait remporté en 2014 le prix de photographie Deutsche Börse à la Biennale de Venise pour son installation baptisée « The Enclave ».

Sa série de photos Infra, capturée à l’aide de films infrarouges utilisés d’ordinaire pour identifier des cibles dissimulées, révèle en couleur des scènes de guerre au Congo, où plus de cinq millions de combattants et civils ont trouvé la mort.

Photos : Richard Mosse, issues de la série Infra, 2010.

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

Les soirées Antidote font leur retour au Pamela Club, à Saint-Germain-des-Prés

Antidote s’empare à nouveau des nuits parisiennes par le biais d’une collaboration avec un nouveau club, après avoir organisé dix soirées au club Carbone, dans le 10ème arrondissement de Paris. À partir du 26 janvier, nous organiserons une soirée tous les jeudis, au Pamela, un club house, techno et disco à l’histoire légendaire, installé en plein cœur de Saint-Germain-des-Prés.

Lire la suite

Slipknot : « Puisque le monde a changé, le son de Slipknot se devait également d’évoluer »

Antidote a rencontré Jay Weinberg, le batteur du groupe américain depuis 2014 pour discuter des coulisses de The End, So Far, son dernier album sorti le 30 septembre, de sa quête d’indépendance, de la nécessité de se renouveler et de sa volonté de se diriger vers une forme d’art total, en arborant notamment des masques effrayant qui traduisent la frustration ressentie face au monde actuel.

Lire la suite

Redcar Upgrade

Alors que son prochain album « Redcar, les adorables étoiles » sortira le 11 novembre, le chanteur signe ici un texte intime et flamboyant. Rédigé après qu’il se soit luxé le genou au cours des répétitions, ce texte né durant le temps de repos imposé par cette blessure prend la forme d’une introspection poétique. Il reviendra en live au Cirque d’Hiver, les 9 et 10 novembre, à travers un spectacle qui s’annonce mémorable.

Lire la suite

Redcar Upgrade

In this intimate and flamboyant text, Redcar discusses his gender transition and the making of his third album, Redcar les adorables étoiles (Redcar the adorable stars), which he will perform live at the Cirque d’Hiver on November 9 and 10 as part of a new show that promises to be memorable. The Parisian singer wrote it after dislocating his knee in rehearsal, forcing him to take some time off which he used to indulge in a poetic introspection.

Lire la suite

Comment « Evergreen » est devenu le plus grand hit d’Omar Apollo grâce à TikTok

Issu de « Ivory », le tout premier album de l’artiste mexicano-américain, sorti le 8 avril dernier, le single « Evergreen » connaît un succès fulgurant depuis plusieurs semaines, notamment suite à sa percée sur le réseau social TikTok, où il a été utilisé sur près de 4 millions de posts, à l’heure où nous écrivons ces lignes. Retour sur l’ascension de ce morceau, présent depuis six semaines au sein du Billboard Hot 100.

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.