AVOC : une autre vision de la banlieue

Article publié le 28 novembre 2016

Photo : courtesy of AVOC

Le label AVOC investit les nouvelles banlieues pavillonnaires et s’interroge sur le sublime et l’étrange au cœur du quotidien.

Alors que la banlieue populaire et sa grisaille bétonnée émoustillent la mode, c’est d’une autre périphérie que s’éprend la marque AVOC dans sa vidéo « Avoc is Clowning ». La marque parisienne lancée par Bastien Laurent et Laura Do – où s’entrechoquent références architecturales, urbaines, et unisexes – est allée rouler sa bosse dans les petites villes pavillonnaires autour de Marne-la-Vallée.

Ces dernières, à l’inspiration d’un idéal « suburban » américain sont un contraste cinglant au cliché de barres d’immeubles. Là, on y découvre des maisons côte-à-côte, identiques, répliquées à l’infini ; les vitres sont encore plastifiées, les rues sont fantomatiques. Dans ce décor qui évoque The Truman Show ou Disney Village, le rappeur Ichon et les contorsionnistes Taylor & Bats dansent et se déboitent dans des caddies de supermarché, devant les pelouses immaculées, la bouche peinte comme un clown terrifiant.

Cette performance surréaliste confronte l’étrangeté des lieux, eux même le théâtre de beaucoup de fantasmes ambigus. Comme Marc Augé l’écrit dans son texte Un Ethnologue à Center Parcs, la réalité copie une fiction assumée. Il ne s’agit pas de créer du réel, mais un réel remodelé par l’imagination, l’intelligence, le rêve. Et d’investir une part de poétique dans le quotidien : « Cette banlieue molle qui ne rime pas avec « ghetto » ou « brutal », représente une autre réalité ; notre volonté était de savoir trouver le sublime et l’extraordinaire dans la banalité quotidienne », dit Bastien Laurent.

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

> voir tout

Rencontre avec les photographes de la nouvelle campagne CK One

La campagne one future #ckone rassemble un casting de jeunes Américain·e·s aux profils variés, reflétant toute la diversité des États-Unis, immortalisé·e·s par sept étoiles montantes de la photographie. Antidote s’est entretenu avec deux d’entre elles, dont l’œuvre s’inscrit au croisement de la quête esthétique et de l’activisme : Elliot Ross et Shan Wallace.

Femmes politiques aux États-Unis : les nouveaux habits du pouvoir

Kamala Harris mais aussi Alexandria Ocasio-Cortez et les autres membres du Squad dont elle fait partie, rejointes par de nouvelles élues au Congrès, incarnent une nouvelle idée du soft power vestimentaire. Symboles d’une classe politique recomposée, qui n’a jamais autant compté de femmes afro-américaines et hispaniques dans ses rangs, elles prennent le contrôle sur leur apparence, dictant leurs propres critères de respectabilité et d’empowerment – tout en se distinguant de l’establishment, encore largement dominé par la culture masculine.

À quand un enseignement décolonial de la mode ?

Loin d’être universel, le concept de mode renvoie à une pluralité d’imaginaires, d’esthétiques et de vécus invisibilisés par une histoire coloniale qu’une nouvelle génération appelle aujourd’hui à déconstruire – notamment via l’enseignement.

Découvrez la nouvelle collection d’Antidote automne-hiver 2020/2021

Antidote présente sa nouvelle collection de vêtements, comme toujours genderfree et entièrement vegan.

Pourquoi la mode investit-elle dans l’agriculture régénérative ?

Déconnectée des enjeux de développement durable pendant des années, la mode est poussée à agir par un nombre croissant de consommateur·rice·s qui exigent transparence et responsabilité éthique. L’agriculture régénérative (ou régénératrice), qui permet de préserver la biodiversité des sols et de lutter contre le réchauffement climatique, s’inscrit dès lors de plus en plus au cœur des débats liés à la mode responsable.

Sinéad Burke : « On doit être à la table des décisions »

Activiste et écrivaine irlandaise de 1,05 mètre passionnée de mode et de design, Sinéad Burke milite en faveur d’un monde plus inclusif qui s’adapterait aux besoins de chacun·e. À travers cet entretien, elle revient sur l’importance d’offrir une voix à ceux·celles qui ne sont pas entendu·e·s dans l’espace public, explique pourquoi il est impératif d’intégrer les personnes issues des minorités à la table des décisions et raconte pourquoi sa petite taille fait sa force.

lire la suite

> voir tout

Mode

Intitulée « Gabrielle Chanel, Manifeste de Mode », la rétrospective du Palais Galliera consacrée à Gabrielle Chanel ouvre ses portes aujourd’hui et se tiendra jusqu’au 14 mars 2021

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.