L’édito de Maxime Retailleau, rédacteur en chef du nouveau numéro d’Antidote

Article publié le 14 octobre 2021

Texte : Maxime Retailleau. Texte extrait du numéro Antidote « Karma » (hiver 2021-2022). Photo : Ferry van der Nat.

« Shantih shantih shantih »

Ce numéro « Karma », c’est un pas de côté dans un monde marqué par une quête de productivité, d’efficacité trop souvent obstinée et aveugle, qui cherche encore à se donner l’illusion qu’il peut tout contrôler pour éviter de se remettre en cause. Fondée sur des croyances trompeuses, la logique capitaliste poursuit sa course effrénée alors que les mythes qu’elle a fait naître s’affaissent un peu plus chaque jour, annonçant une crise de la rationalité désincarnée encouragée par la prise de conscience croissante à l’égard des effets du dérèglement climatique.
« On récolte ce que l’on sème », prévenait pourtant l’une des principales lois karmiques, il y a déjà plusieurs millénaires. Or chaque période de grands bouleversements est aussi l’aube d’une nouvelle ère emplie de multiples possibles. Celle qui s’annonce pourrait ainsi délaisser la poursuite obsessive de la rentabilité au bénéfice d’une quête d’épanouissement et d’harmonie entre l’humain, la Terre et tous·tes ceux·celles qui la peuplent. C’est en tout cas ce dont rêve Corine Sombrun, qui a suivi une formation chamanique après être entrée subitement en transe lors d’une cérémonie rituelle et considère cet état mental dionysiaque comme une porte d’entrée vers la remise en cause de l’égocentrisme. Une aspiration qu’elle partage avec les Radical Faeries contemporaines, membres d’un mouvement gay né à la fin des années 1970 qui s’est inspiré du paganisme ou encore de l’esprit camp pour se rebeller contre les valeurs patriarcales et encourager l’essor d’un rapport plus vertueux à notre environnement.
Ce numéro rassemble par ailleurs la chanteuse Kali Uchis, l’actrice Agathe Rousselle – premier rôle féminin de Titane, la Palme d’or du Festival de Cannes 2021 – ou encore le mannequin, acteur et danseur Alton Mason, qui s’expriment sur leur rapport personnel à la notion de karma et expliquent en quoi elle les pousse à se surpasser chaque jour. L’iconique Béatrice Dalle, interviewée par le réalisateur canadien Bruce LaBruce, revient quant à elle sur sa relation toute particulière au Christ, tandis que l’écrivain Simon Johannin signe une nouvelle exclusive retraçant l’éveil spirituel qu’il a traversé ces derniers mois. Ce thème a également inspiré nombre de designers, qui multiplient les motifs et références ésotériques dans leurs collections comme autant de fragments étayant les ruines d’un monde en reconstruction, pour paraphraser le poète T. S. Eliot, dont le chef-d’œuvre moderniste The Waste Land trouve dans l’ère actuelle une nouvelle caisse de résonance.
L’attrait pour la spiritualité est également au cœur de la démarche du photographe Lee Wei Swee, qui signe les photos de ce numéro et vise à faire émerger une effervescence collective lors de chacun de ses shootings, par le biais d’un délaissement volontaire de son ego. Une vision collaborative qui rappelle en partie celle du rappeur Laylow, dont la longue et fructueuse association avec le réalisateur Osman Mercan a joué un rôle déterminant dans le succès exponentiel qu’il rencontre. Des cercles vertueux qui leur assurent les faveurs du karma ?

Les plus lus

Comment le business des données personnelles menace nos libertés individuelles ?

Depuis quelques années, le business model des mastodontes du web s’articule autour de la collecte acharnée de données, revendues à prix d’or afin de dresser des profils de consommateur·rice·s toujours plus pointus. Ce juteux négoce, où les Gafam se taillent la part du lion, nourrit un capitalisme qui menace à la fois le droit individuel et les libertés collectives, mais pourrait bien être enrayé par l’avènement du web 3.0. Un idéal d’Internet décentralisé rêvé, entre autres, par les cypherpunks. Enquête.

Lire la suite

How does the personal data business threaten our individual freedoms?

For several years now, the business model for web behemoths has been based on the relentless collection of data, which is sold at a high price to create ever more precise consumer profiles. This lucrative business, which GAFAM have taken the lion’s share of, drives a kind of capitalism that threatens both individual rights and collective freedoms. But the advent of Web 3.0 could very well put an end to this, realizing the ideal of a decentralized Internet first envisioned by the cypherpunks. Antidote reports.

Lire la suite

Trouble dissociatif de l’identité : à quoi ressemble la vie des personnes possédant plusieurs personnalités ?

Découvert par certain·e·s sur les réseaux sociaux via des influenceur·se·s comme @we.are.olympe ou à l’écran, dans sa version fictive, à travers le film Split (2016), le trouble dissociatif de l’identité (TDI) fascine ou effraie. Mais pour ceux·celles qui vivent avec plusieurs « alters » dans un seul corps, il s’agit surtout d’un mécanisme psychique de protection qui fait suite à des traumatismes extrêmes, tels que des violences sexuelles répétées pendant l’enfance. Classifié par l’OMS, il toucherait près de 1 % de la population, à des degrés divers. Pourtant, au sein même de la communauté scientifique, le TDI peine à être reconnu. 

Lire la suite

Dissociative Identity Disorder: what is life like for people with multiple personalities?

Introduced to many on social media via influencers such as @we.are.olympe, or in a fictionalized form in the movie Split (2016), Dissociative Identity Disorder (DID) can be both fascinating and frightening. But for those who live with several “alters” in one body, it is mainly a psychic protection mechanism that follows extreme traumas such as repeated sexual violence during childhood. Classified by the WHO, it affects nearly 1% of the population to varying degrees. However, even within the scientific community, DID is still not widely recognized.

Lire la suite

Maxime Retailleau’s editorial for the new issue of Antidote

« Who’s Who? »

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.