L’édito de Yann Weber, directeur de la rédaction du nouveau numéro d’Antidote : Earth

Article publié le 12 février 2018

Yann Weber, directeur de la rédaction et de la création, raconte pourquoi il a décidé de s’engager pour la cause animale à travers ce numéro vegan d’Antidote printemps-été 2018, pour lequel aucune forme de cuir, fourrure, plumes, soie, laine ou cachemire n’a été employée. Voici Earth.

Il détruit, exploite, bafoue, profane et décime. Le nombre de ses victimes se compte chaque année en dizaines de milliards sans que jamais il ne soit inquiété. Il semblerait bien que la lutte contre le plus grand oppresseur de tous les temps n’ait pas encore été menée.

Le sacre de l’Homme, conforté par l’idée défendue d’une espèce consciente et suprême, a asservi la Terre qui subit les sévices d’une évolution qu’elle n’avait pourtant jamais voulu anthropocentrique.

Partis en quête d’un ailleurs merveilleux et enchanteur, jamais nous n’avons osé réaliser que ce paradis tant fantasmé ne pouvait être autre que ces 510 millions de kilomètres carrés d’océans, de déserts et de forêts peuplés de créatures féériques.

Cet Antidote : EARTH n’entend pas faire le procès vain de décennies d’une négligence mortifère mais préfère œuvrer pour le savoir et lutter contre le déni. À travers les mises en garde environnementales de Bunny McDiarmid (Greenpeace) et Isabelle Autissier (WWF), l’obsession spatiale et poétique de Jean-Pierre Goux ou le manifeste antispéciste d’Aymeric Caron.

Vegan devrait être cette planète. Nous avons choisi de commencer avec ce numéro. Parce que l’accusation systématique des puissances politiques et économiques ne peut être légitimée que par une mission personnelle, agissons chacun à notre échelle, de notre côté et tous ensemble.

Au fil de ces pages, Patrick Weldé représente la Terre avec une authenticité nécessaire et célèbre aussi bien les dunes lumineuses et infinies du Maroc que les champs sombres et boueux de l’Alsace. Pour une vision du monde horizontale, durable et pacifique.

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

Pollution digitale : un fléau environnemental encore trop invisibilisé ?

NFT, bitcoin, blockchain… La récente frénésie autour du crypto-art a mis en lumière l’impact environnemental du monde virtuel. Une pratique très énergivore qui questionne également notre propre usage du numérique à l’heure où on scrolle, streame et poste sans aucune limitation.

Lire la suite

Assumer son asexualité, un chemin de croix à l’ère de l’hypersexualisation

Coming out explosifs, stigmatisation, isolement… Pour certain·e·s asexuel·le·s, afficher leur orientation vire au calvaire dans une société où le sexe, suggéré à tout bout de champ, passe pour la condition sine qua non de l’épanouissement individuel.

Lire la suite

Les NFT, hype éphémère ou révolution ?

Apparus en 2017, les « Non-Fungible Tokens » (Jetons Non Fongibles) sont en passe de révolutionner l’économie numérique. Après avoir séduit le monde du sport, des jeux vidéos, de l’art puis de la mode – de la NBA à Gucci en passant par Beeple -, ces nouveaux objets virtuels attirent un nombre exponentiel d’artistes, d’initié·e·s et d’investisseur·euse·s. Au risque de créer une bulle spéculative prête à exploser à tout moment ?

Lire la suite

Pourquoi les masculinistes inondent certains comptes Instagram avec des émojis médaille ?

Une technique de cyberharcèlement qui cible des activistes et des personnalités, notamment féministes ou LGBTQ+, ou encore des médias – dont Antidote -, en s’attaquant à leurs réseaux sociaux.

Lire la suite

Quand le masculin cessera-t-il (enfin) de l’emporter ?

Qui de mieux placé·e pour parler de l’écriture inclusive qu’une personne directement concernée par ce sujet ? C’est partant de ce principe qu’Antidote a choisi de publier cette tribune en faveur du langage épicène, rédigée par une personne non-binaire l’employant au quotidien, ce qui lui permet notamment de retranscrire une conception non-binaire du genre lorsqu’elle parle d’elle-même. Iel y revient sur le débat houleux qui entoure cette réforme orthographique, encore largement perçue sous le prisme du féminisme et qui fait face à une menace d’interdiction au sein du service public – les projets de loi se succédant depuis plusieurs mois pour lui défendre l’usage de l’écriture inclusive, notamment dans les écoles.

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.