Antidote Survival 20

Comment Antidote a fêté la sortie de son nouveau numéro SURVIVAL au Petit Palace

Photos : @thisiscorrosive.
Texte : Maxime Retailleau.

Retrouvez les photos de la  SURVIVAL PARTY d’Antidote, célébrant la sortie du numéro printemps-été 2019 du magazine.

Le 28 février, Antidote investissait le Petit Palace, réouvert il y a quelques mois, pour fêter la sortie de son nouveau numéro : SURVIVAL, photographié par le jeune artiste géorgien Davit Giorgadze. Après un warm up signé Modestie, la productrice techno La Fraicheur – spécialement venue de Berlin – a enflammé le dancefloor et son damier noir et blanc avec un set de trois heures. Le club était plein à craquer et l’ambiance survoltée ; l’immobilité des deux statues grecques situées à l’entrée contrastant avec la fièvre de ce jeudi soir. Même la longue table du fond servait de piste de danse, sans cesse investie par de nouveaux groupes de cool kids.

À 3h du matin, Sentimental Rave s’est à son tour emparée des platines pour délivrer un mix survolté. Nouvelle figure incontournable de la nightlife parisienne, la DJ comptait ce soir là dans son public les mannequins Inès Rau, Teddy Quinlivan, Hannah Elyse et Unia Pakhomova, les designers Ludovic de Saint Sernin et Alejandro Gómez Palomo, le tatoueur Louis Loveless ou encore le producteur de musique électronique Myd, illuminés par un laser circulaire tout droit sorti du futur. Portfolio.

Le 28 février, Antidote investissait le Petit Palace, réouvert il y a quelques mois, pour fêter la sortie de son nouveau numéro : SURVIVAL, photographié par le jeune artiste géorgien Davit Giorgadze. Après un warm up signé Modestie, la productrice techno La Fraicheur – spécialement venue de Berlin – a enflammé le dancefloor et son damier noir et blanc avec un set de trois heures. Le club était plein à craquer et l’ambiance survoltée ; l’immobilité des deux statues grecques situées à l’entrée contrastant avec la fièvre de ce jeudi soir. Même la longue table du fond servait de piste de danse, sans cesse investie par de nouveaux groupes de cool kids.

À 3h du matin, Sentimental Rave s’est à son tour emparée des platines pour délivrer un mix survolté. Nouvelle figure incontournable de la nightlife parisienne, la DJ comptait ce soir là dans son public les mannequins Inès RauTeddy Quinlivan, Hannah Elyse et Unia Pakhomova, les designers Ludovic de Saint Sernin et Alejandro Gómez Palomo, le tatoueur Louis Loveless ou encore le producteur de musique électronique Myd, illuminés par un laser circulaire tout droit sorti du futur. Portfolio.

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]