Comment Antidote a fêté la sortie de son nouveau numéro EXCESS au Palace

Article publié le 3 octobre 2018

Share :

Photos : Julien Bernard.
Texte : Maxime Retailleau.
03/10/2018.

Antidote a investi le plus mythique des clubs parisiens, Le Palace, avec Jardin, Myth Syzer, Gaika et Sônge, à l’occasion de la soirée de lancement de son numéro hiver 2018-2019 photographié par Xiangyu Liu.

Quel autre club mieux que Le Palace aurait pu accueillir la soirée de lancement du nouveau numéro d’Antidote : EXCESS ? La boîte parisienne, ouverte par Fabrice Emaer en 1978 avant d’être récemment reprise par Lionel Bensemoun et son équipe, a en effet hosté les fêtes les plus extravagantes du tournant de la décennie 70-80, l’élevant au rang de Studio 54 à la française où l’excès se faisait norme jusqu’à l’aube.

Vendredi dernier, Antidote conviait au sein de ses murs ébènes le rappeur londonien Gaika, pour un DJ set aux côtés de son crew suivi d’un live corrosif, durant lequel il interpréta ses meilleurs titres, de « Blasphemer » à « Crown and Key » en passant par « Bohdy Knows at 90 ». À deux heures du matin, il laissa ensuite sa place à Sônge, nouvelle figure du R’n’B français dont le showcase se révéla tout aussi dansant qu’envoûtant, emportant le dancefloor du Palace déjà plein à craquer.

Myth Syzer s’est ensuite emparé des platines pour un DJ set déchaîné, enchaînant les bangers rap tout en annonçant la sortie prochaine de son nouveau projet, Bisous Mortels, suite de son premier LP Bisous sorti en avril dernier. Enfin, le producteur techno/artiste post-punk/rappeur Lény Bernay aka Jardin a célébré la sortie de son troisième album, Épée, en donnant un dernier virage électronique à la soirée. Portfolio.

Quel autre club mieux que Le Palace aurait pu accueillir la soirée de lancement du nouveau numéro d’Antidote : EXCESS ? La boîte parisienne, ouverte par Fabrice Emaer en 1978 avant d’être récemment reprise par Lionel Bensemoun et son équipe, a en effet hosté les fêtes les plus extravagantes du tournant de la décennie 70-80, l’élevant au rang de Studio 54 à la française où l’excès se faisait norme jusqu’à l’aube.

Vendredi dernier, Antidote conviait au sein de ses murs ébènes le rappeur londonien Gaika, pour un DJ set aux côtés de son crew suivi d’un live corrosif, durant lequel il interpréta ses meilleurs titres, de « Blasphemer » à « Crown and Key » en passant par « Bohdy Knows at 90 ». À deux heures du matin, il laissa ensuite sa place à Sônge, nouvelle figure du R’n’B français dont le showcase se révéla tout aussi dansant qu’envoûtant, emportant le dancefloor du Palace déjà plein à craquer.

Myth Syzer s’est ensuite emparé des platines pour un DJ set déchaîné, enchaînant les bangers rap tout en annonçant la sortie prochaine de son nouveau projet, Bisous Mortels, suite de son premier LP Bisous sorti en avril dernier. Enfin, le producteur techno/artiste post-punk/rappeur Lény Bernay aka Jardin a célébré la sortie de son troisième album, Épée, en donnant un dernier virage électronique à la soirée. Portfolio.

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

> voir tout

Pourquoi il ne fallait pas rater la Desire Party d’Antidote

Un showcase surprise du rappeur Laylow, une toute nouvelle salle à Paris, trois DJ sets corrosifs signés Dustin Muchuvitz, Lukas Heerich et Vittos… Le programme de la DESIRE PARTY d’Antidote était intense. Retour en images sur cette soirée effrénée, qui fêtait le sortie du nouveau numéro du magazine : DESIRE.

Le calendrier des soirées Paris Fashion Week femme AW20

Voici notre guide des soirées où il fera bon voir et être vu, arriver tard et partir plus tôt que prévu.

La dernière interview de Michou, légende de la nuit parisienne

Décédé dimanche 26 janvier dans un hôpital parisien, l’homme à la tête de l’un des plus célèbres cabarets de la capitale accueillait Antidote chez lui quelques mois plus tôt, un verre de champagne à la main et le sourire aux lèvres. L’occasion de revenir une dernière fois sur son extraordinaire parcours.

Les 1001 nuits d’Allanah Starr

Née de sexe masculin à Cuba lors d’un chaud mois de juillet 19?? (on ne révèle jamais l’âge d’une Lady), Allanah Starr et sa famille migrent vers Miami pour fuir la dictature de Fidel Castro et la persécution que subit son père anticommuniste. Après une enfance pauvre et difficile, elle s’est tracé un destin hors du commun : successivement gogo-danseuse, escort girl, star du X puis meneuse de revue dans un célèbre cabaret parisien, l’enfant timide d’autrefois est aujourd’hui devenue une reine de l’entertainment. Rencontre.

Qui était le plus effrayant à la Antidote Halloween Party ?

Antidote était de retour avec une nouvelle édition de sa Halloween Party le 31 octobre dernier, où dominatrices, Pierrots sanglants et morts-vivants se sont livrés à une danse infernale sous les auspices de DJ Poison, Dustina et Bamao Yendé accompagné sur scène par Le Diouck.

Le calendrier des soirées Paris Fashion Week femme SS20

Voici notre guide des soirées où il fera bon voir et être vu, arriver tard et partir plus tôt que prévu.

ModeNuit

lire la suite

> voir tout

ModeNuit

Rencontre avec Leyna Bloom, l’atrice trans à l’affiche de Port Authority qui compte changer le monde