On y était : le lancement de la pochette Rock’n’Love

Article publié le 11 novembre 2015

Share :

Lorsque Natalia Vodianova arrive chez colette pour le lancement de la collaboration avec Preciously Paris en soutien à sa fondation Naked Heart, elle capture en un battement de cil tous les regards. A 33 ans, elle est déjà dotée d’un légende qui la précède : celle d’une jeune fille pauvre dans la Russie austère des 90’s repérée grâce à son incroyable beauté. De cette histoire, elle a fait sa force. Il y a dix ans, touchée par la tragédie de Beslan et par amour pour sa sœur Oksana atteinte d’autisme sévère, elle a fondé la Naked Heart Foundation, pour soutenir les familles d’enfants aux besoins spéciaux et créer des structures pour les enfants défavorisés de son pays natal.« Toutes mes  activités servent à soutenir mon activité philanthropique » assume-t-elle.
C’est avec la créatrice Carole Tessier, architecte, décoratrice de yachts et créatrice de la marque de pochettes Preciously qu’elle s’est associée pour imaginer une pochette luxueuse nommé « Rock’n’Love » dont les bénéfices des ventes iront à son association. Rencontre croisée avec ces deux mères de familles nombreuses (quatre enfants pour Natalia et six pour Carole) qui ont mobilisé hier soir le monde de la mode, pour la bonne cause. Propos recueillis par Lily Templeton.

Comment vous est venue l’idée de cette collaboration ?
Carole Tessier : Lors du Love Ball à Monte Carlo, la fondation de Natalia m’a sollicité pour proposer un lot. Nous avons créé une pochette spéciale qui s’appelait Riviera. Je ne voulais pas en rester là, alors j’ai proposé une collection de pochettes à Natalia, et elle a beaucoup aimé. Tout s’est fait très naturellement. J’étais très contente qu’elle ait accepté le projet, c’était un vrai moteur. Les choix esthétiques et la discussion étaient très ouverts. Elle s’est pleinement investie dans la création de « Rock’n’Love », qui mêle une frise slave à des motifs de tatouages.

Pourquoi créer un objet de luxe pour une cause humanitaire ?
Carole Tessier : Je voulais mêler le luxe à cette cause. Habituellement, les pochettes sont limitées à 38 exemplaires mais la « Rock’n’Love » est en plus grande édition, notamment parce que nous souhaitions recueillir une somme conséquente pour la fondation.

C’est un devoir d’exemplarité, en quelque sorte ?
Carole Tessier : Quand on vend des produits très chers, je trouve normal de reverser une partie de ce qu’on gagne.Il est important que ceux qui mettent beaucoup d’argent dans un accessoire luxueux prennent conscience qu’ils peuvent donner cet argent à ceux qui en ont besoin.

Natalia Vodianova : Cela fait sens, parce que le prix est juste et le produit désirable.

Vous menez des actions à forte visibilité publique, mais que peuvent faire les bonnes volontés au quotidien ?
Natalia Vodianova : On peut toujours donner, et toutes les donations sont importantes. Même une somme modeste peut aider, et c’est très important de le savoir. Tout le monde ne peut pas se permettre d’acheter un objet de luxe comme cette pochette à près de 3 000€, même dans un but charitable, mais chacun peut donner quelque chose. Toutes les donations comptent.

Carole Tessier : A défaut d’argent, il faut donner son temps aux enfants, pour leur apprendre des choses, passer du temps avec eux surtout lorsqu’ils sont orphelins. Lorsqu’on a en a les moyens, donner des fonds permet de construire des écoles, des aires de jeux, des centres médicaux.

Qu’est-ce qu’il faut garder à l’esprit ?
Natalia Vodianova : Il faut faire le maximum à son niveau. Je pense qu’on peut affirmer avec certitude que la plupart d’entre nous n’en feront jamais assez. Il est également très important de s’entraider, c’est un élan tout à fait normal.

En tant que mère, comment apprenez-vous à vos enfants à être attentifs à ces causes ?
Natalia Vodianova : Je pense que vous ne pouvez enseigner que par l’exemple. Il faut montrer la réalité, la vie telle qu’elle est aux enfants, et les encourager à tirer leurs propres conclusions.

En exclusivité chez Colette depuis le 12 novembre puis sur le site de Preciously Paris et au Bon Marché à partir du 23 novembre.

Carole Tessier, Natalia Vodianova, Sarah Andelman et Antoine Arnault

[ess_grid alias= »antidote »]

Les plus lus

> voir tout

Mentions Légales

Accusés d’être à l’origine de la recrudescence des actes de chirurgie esthétique chez les plus jeunes et d’une confusion entre notre identité réelle et notre identité virtuelle.

Non classé

Politique de confidentialité

Accusés d’être à l’origine de la recrudescence des actes de chirurgie esthétique chez les plus jeunes et d’une confusion entre notre identité réelle et notre identité virtuelle.

Non classé

Gestion des cookies

Accusés d’être à l’origine de la recrudescence des actes de chirurgie esthétique chez les plus jeunes et d’une confusion entre notre identité réelle et notre identité virtuelle.

Non classé

Le nouveau clip virulent Onizuka de PNL

Le duo PNL continue son irréductible ascension. Révélé le 16 septembre, leur nouvel album baptisé Dans La Légende bat tous les records. Ademo et N.O.S présentent cette semaine Onizuka, un clip aux allures de court-métrage qui comptabilise plus de 4 millions de vues sur Youtube en seulement deux jours.

Non classé

Visionnez le défilé Gucci en live de Milan sur Antidote à 14H30

Après avoir présenté sa collection croisière 2017 à l’Abbaye de Westminster, Gucci reprend ses quartiers à la Fashion Week de Milan où le directeur artistique de la maison Alessandro Michele présentera le 21 septembre sa collection printemps-été 2017. Découvrez le show en direct à partir de 14h30 sur Antidote.

Non classé

lire la suite

> voir tout

Non classé

Qui est Willi Dorner, l’artiste de rue derrière la campagne Jacquemus ?