La femme
Philipp Plein

Article publié le 13 octobre 2014

Si le perfecto a été inventé en 1928 par Irving et Jack Schott, il ne s’est jamais franchement acoquiné avec une maison plus qu’une autre. Infidèle, téméraire, solide, bref, indispensable : vu et revu, il surprend encore. Mieux encore, il tient encore le plus beau rôle, comme au défilé automne-hiver 2014-2015 de Philipp Plein. Ce show « Black Cow-Boy » avait déjà tout pour lui : Rita Ora, Naomi Campbell, du cuir noir à foison et des chapeaux conquérants. Et, imaginé par le fantasque créateur allemand, le perfecto irradiait. Sans trop en faire… Comme sur cette photo, où la jeune femme, le bijou fin, les ongles teints et le T-shirt rock, le porte fièrement. Ses longs cheveux blonds balaient le cuir noir. La femme Phillip Plein n’a pas besoin d’un maquillage alourdi ou d’un regard mauvais, elle s’impose. Bravache, elle n’en oublie pas son sex-appeal et c’est précisément pour cette raison que le perfecto est sa meilleure armure. Porté par Marlon Brando, James Dean, Elvis Presley ou les Ramones, ce blouson de cuir au col si acéré ne sera jamais un perdant. Et si Plein n’a jamais caché son penchant pour la provocation, le perfecto, lui, le préserve de tout dérapage…

Texte de Sophie Rosemont.

14106_56MR_Antidote_40_080_V3_CMYK

Les plus lus

lire la suite

voir tout

Non classé

Les trésors de Chtchoukine à la Fondation Vuitton

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.