Yseult sort un nouveau clip captivant : « Noir »

Article publié le 4 septembre 2019

Texte : Naomi Clément.
04/09/2019

Il accompagne le premier single extrait de son nouvel EP, attendu pour cet automne.

Pour Yseult, l’année 2019 paraît synonyme de renouveau, de renaissance. Silencieuse durant les années qui ont suivi ses débuts pop en 2015, la Française ne cesse d’enchaîner les projets depuis le mois de janvier, précisant l’ADN de son univers musical. Après avoir délivré le brumeux « Rien à prouver », offert Rouge, un EP aux influences trap-pop et aux rythmes sensuels, partagé « Nudes », son titre en collaboration avec la Belge Claire Laffut, et assuré la première partie d’Angèle, l’artiste de 25 ans présentait récemment « Noir » : un single empli de spleen, avec lequel elle se livre à un véritable travail d’introspection et prône la beauté des Noir.e.s. « Noire et fière de l’être ça c’est toute ma life », y clame-t-elle.

Pour donner vie à son message, déclamé avec un phrasé à mi-chemin entre chant et rap (elle est d’ailleurs connue pour avoir travaillé avec les rappeurs Dinos, PLK ou encore Lord Esperanza), Yseult habille aujourd’hui ce morceau d’un sublime clip. Réalisée par la Néerlandaise Judith Veenendaal, remarquée en 2015 pour son court-métrage Nostalgia – A visual poem, la vidéo de près de trois minutes nous projette dans une atmosphère tout en clair-obscur, à la fois inquiétante et lumineuse, habitée par une multitude d’hommes et de femmes noir.e.s et métis.ses.

D’abord éparpillés aux quatre coins d’une immense et sombre pièce, leurs corps, dénudés et puissants, tantôt ornés de tatouages, tantôt parés de bijoux scintillants, finissent par ne former plus qu’un, fusionnant avec force et délicatesse dans une série de chorégraphies émouvantes signées Shay Latukolan. Une ode à la fierté et à la fraternité, qui donne un aperçu du prochain EP de la chanteuse, à paraître ce mois d’octobre. Yseult se produira par ailleurs sur la scène du Trianon de Paris le 27 novembre prochain.

À lire aussi :

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

Antidote s’empare des nuits parisiennes

Antidote a le plaisir d’annoncer qu’à partir du 29 septembre, nous organiserons une soirée chaque jeudi soir au nouveau club underground Carbone. 

Lire la suite

Rencontre avec la rappeuse Rico Nasty : « Ma musique est une ode à l’affirmation de soi »

Rappeuse, queen cyberpunk, icône pop : Rico Nasty incarne tellement de personnages dans ses clips que l’on en vient à ne plus savoir qui elle est réellement. Éléments de réponse à l’occasion de la sortie de sa nouvelle mixtape, Las Ruinas, qu’elle considère volontiers comme son « projet le plus intime ».

Lire la suite

Nathy Peluso : « La musique, c’est de l’entertainment : il faut permettre aux gens de s’amuser »

Souvent comparée à Rosalía, la chanteuse et rappeuse argentine de 27 ans Nathy Peluso sort grandie de ce rapprochement avec l’interprète du tube « Malamente », avec laquelle elle partage sa langue maternelle et une liberté de ton mais dont elle parvient à se démarquer grâce à ses influences hip-hop, jazz ou salsa et sa faculté à incarner différents personnages. Jeune femme charismatique, enthousiaste, qui assume son corps et compose des morceaux festifs taillés pour surmonter la grisaille du quotidien, Nathy Peluso dispose d’une énergie communicative, que ce soit sur la scène du festival We Love Green sur laquelle se produisait récemment ou à travers ses clips à l’esthétique ultra-léchée. Sa musique, quant à elle, est aussi envoûtante que son regard vairon. Rencontre.

Lire la suite

Charli XCX : « Mon revirement actuel est sans doute le plus extrême que j’aie jamais fait »

À l’occasion de la sortie de son cinquième album, CRASH, en mars 2022, la chanteuse britannique Charli XCX a dévoilé une nouvelle persona à la fois sombre et sensuelle, réaffirmant sa capacité à se réinventer. Dans cette interview, elle revient sur son évolution artistique et son détachement du courant hyperpop, évoque sa relation contrastée avec ses fans et explique comment l’autodérision lui a permis de se protéger au cours de sa carrière.

Lire la suite

Yanis : « En tant que personne trans, on n’a peut-être jamais eu autant besoin d’être des porte-drapeaux »

À 33 ans et après cinq ans d’absence, YANIS fait son grand retour avec un EP, Solo, où iel évoque son coming-out trans non-binaire, la relation conflictuelle avec son père et le besoin presque vital de n’écouter que ses obsessions, artistiques et personnelles. Autant de thèmes sur lesquels iel revient le temps d’une interview guidée par la sincérité, menée à l’occasion de la sortie de son nouveau projet musical, ce vendredi 25 février. 

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.