« J’ai perdu ma virginité avec David Bowie »

Article publié le 12 janvier 2016

Texte : Odile Gautreau

Dans un témoignage à coeur ouvert, Lorri Mattix raconte à Michael Kaplan ses ébats amoureux de jeunesse avec de nombreuses rockstars des années 70.

Elle est ce que l’on appelle communément une groupie. Non pas de Justin Bieber ou des One Directions, mais une groupie d’une autre époque. Lori Mattix, jeune adolescente dans les années 70, a connu de nombreuses relations avec des rockstars mondialement connues, et notamment David Bowie avec qui elle déclare avoir perdu sa virginité à l’âge de 14 ans. A un époque où l’on semblait peu se soucier d’avoir des rapports sexuels avec des mineurs et où le SIDA ne sévissait pas encore, Lori livre à Michael Kaplan un récit révélateur de la liberté sexuelle et de la simplicité des rapports qu’entretenaient les individus à cette époque, mais également son point de vue sur les aspects qui lient selon elle les groupies d’hier et d’aujourd’hui.

Lire la suite sur thrillist.com

[ess_grid alias= »antidote »]

Les plus lus

Comment Patrick Cowley a reinventé le disco en inventant la sulfureuse Hi-NRG

Entre les années 1970 et 1980, les premiers pas de la libération homosexuelle et l’arrivée de la pandémie du VIH, la Hi-NRG, un dérivé électronique du disco inventé de toutes pièces par le producteur Patrick Cowley, fait danser les gays dans d’immenses clubs entre San Francisco, New York, Londres et Paris. Histoire d’un courant musical aux effluves de poppers, qui n’aura duré qu’une poignée d’années mais a complètement transformé la pop et la dance music.

lire la suite

voir tout

Musique

Zegna x Fear of God : un savant mélange de tailoring et de streetwear

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.