Les sons de la semaine : Lolo Zouaï & Blood Orange, Rosalia, J Cole, Requin Chagrin, Dawn et Norma

Article publié le 25 janvier 2019

Share :

Texte : Naomi Clément.
25/01/2019

Une semaine marquée par un nouveau clip spectaculaire de Rosalía, le tout premier album de Norma, et une collaboration inattendue entre Lolo Zouaï et Blood Orange.

Rosalía, toujours plus percutante avec le clip de « DE AQUÍ NO SALES »

Acclamée pour sa musique novatrice, entre héritage flamenco et R&B contemporain, Rosalía s’est également démarquée par le caractère grandiose de ses clips, dans lesquels s’enchaîne une multitude de tableaux à la scénographie ou aux chorégraphie travaillées. La chanteuse de 25 ans, véritable porte-drapeau de la nouvelle scène espagnole, confirme aujourd’hui son goût pour le spectacle en publiant le clip de « DE AQUÍ NO SALES (Cap.4: Disputa) », la quatrième piste de son très bon dernier album El Mal Querer.

Réalisé par Diana Kunst et Mau Morgó, cette nouvelle vidéo nous entraîne dans un univers nocturne et inquiétant, au sein duquel Rosalia apparaît tantôt immergée dans des eaux troubles, tantôt aux commandes d’une cylindrée enflammée, tantôt à la tête d’une horde de jeunes femmes à l’énergie frappante. Une nouvelle démonstration de sa puissance artistique.

Sémaphore, le nouvel album de Requin Chagrin, est une invitation au voyage

Après un premier projet remarqué en 2016, Requin Chagrin est de retour. Le quatuor français, souvent comparé à un savoureux mélange entre Indochine, les Beach Boys et la Femme, offre ce vendredi 25 janvier son second long format : Sémaphore. Porté par le single « Mauvais Présage » dévoilé en mars dernier, cet opus de dix titres se lit comme une véritable ode au voyage et à l’évasion, et précise les contours de la musique nostalgique du groupe, coincé quelque part entre new wave des années 1980 et garage lo-fi.

Lolo Zouaï s’allie à Blood Orange pour le mélancolique « Jade »

Depuis la sortie de son single « High Highs to Low Lows » fin 2017, qui l’a fait passer de l’ombre à la lumière, Lolo Zouaï a enchaîné les succès. Après avoir co-écrit le titre « Still Down » de H.E.R (nommée par cinq fois aux prochains Grammy Awards) et dévoilé une myriade de sublimes singles (« Desert Rose », « For the Crowd » ou plus récemment « Challenge »), la Franco-Américaine est aujourd’hui de retour avec Ocean Beach, un projet composé de « Lose Myself », une balade enchanteresse et nostalgique produit par la chanteuse, et « Jade », un titre en collaboration avec Blood Orange, qui s’accompagne d’un clip romantique.

Dévoilé le 23 janvier, ce duo de chansons est un hommage à San Francisco, la ville où cette native de Paris a grandi. Dans un communiqué, Lolo Zouaï précisait : « J’avais besoin de prendre de la hauteur et de constater le chemin parcouru, alors j’ai fait deux morceaux dédiés à ma ville natale : San Francisco. Ma carrière grandit, mais je ne veux pas oublier les raisons qui m’ont donné envie de faire de la musique. Plus jeune, j’ai passé énormément de temps à Ocean Beach (une plage qui longe la côté ouest de San Francisco, ndlr), à penser et à écrire des chansons. J’avais besoin de me rappeler qu’il y a encore peu, je produisais des chansons toute seule dans ma chambre, en me demandant comment j’arriverais un jour à sortir ma musique… Dans l’industrie musicale, il est très facile de se sentir désabusée et de perdre cette passion des premiers instants. »

Dans son nouvel album new breed, Dawn célèbre ses racines louisianes

Encore peu connue en France, Dawn, également connue sous le nom de Dawn Richard, est pourtant loin d’en être à son coup d’essai. Originaire de la Nouvelle-Orléans, cette chanteuse de 35 ans, dont la musique se situe quelque part R&B et dance, a déjà derrière elle trois longs projets : Goldenheart, son premier album acclamé par la critique en 2013 ; Blackheart, son second opus qui a atteint la deuxième position du classement « Dance/Electronic » de Billboard ; et enfin REDEMPTION, sorti en 2016, dernière pièce manquante de cette trilogie.

Après un hiatus de deux ans, Dawn Angeliqué Richard (de son vrai nom) signe aujourd’hui son grand retour avec son nouvel album, baptisé new breed. Introduit par les singles « jealousy » et « new breed » fin 2018, cette collection de dix morceaux est un hommage à sa fille natale, de sa pochette jusqu’à ses sonorités, influencés par la ville de Louisiane. « La Nouvelle-Orléans coule dans mes veines », expliquait-elle récemment à Billboard. « Elle est complètement ancrée dans l’ADN de ma musique, de ma cadence à ma façon de chanter en passant par le ton, l’écriture, la narration… Il y a un vrai sens de fierté dans mon art, et je le dois à la Nouvelle-Orléans. »

J Cole fait le bilan avec son nouveau titre « MIDDLE CHILD »

Après une année 2018 on ne peut plus intense, marquée par le succès de son cinquième album KOD (classé numéro 1 des ventes aux États-Unis) et de collaborations réussies avec Royce da 5’9” (« Boblo Boat »), Bas (« Tribe ») ou encore J.I.D. (« Off Deez »), J. Cole est de retour avec « MIDDLE CHILD ».

Dans ce titre menaçant, produit par T-Minus (à qui l’on doit notamment « Swimming Pools » de Kendrick Lamar), J. Cole cite LeBron James, Drake, et parle avec force du fait d’être un rappeur coincé entre deux générations : l’ancienne, incarnée à ses yeux par Jay Z, et la plus jeune, dont 21 Savage se fait ici le représentant (« I’m little bro and big bro all at once / Just left the lab with young 21 Savage / I’m bout to go and meet Jigga for lunch »). À savourer ci-dessous.

Norma délivre son ensorcelant premier album : Female Jungle

Révélée en 2016 avec son EP Badlands, Norma offre aujourd’hui son tout premier album : Female Jungle. Et c’est une véritable célébration de la femme que la chanteuse nous offre à travers lui. Constitué de dix chansons au titre souvent évocateur (« Woman », « Hysterical Wife », « Don’t Look Down On a Girl Like Me »), ce projet introspectif nous propulse dans une ambiance à la fois douce et puissante, où l’artiste, dotée d’une voix langoureuse, explore son identité de femme, la notion de désir féminin, ainsi que l’idée d’acceptation de soi.

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

> voir tout

Sound 83 : le nouvau mix de Vittos pour Antidote

L’artiste espagnol, dont le DJ set lors de la Desire Party d’Antidote a révélé tout le talent, est de retour avec un troisième mix exclusif pour MagazineAntidote.com. Listen to the beat.

Musique

Sound 82 : le nouvau mix de Vittos pour Antidote

Après avoir livré un DJ set incandescent lors de la dernière soirée d’Antidote (célébrant la sortie du numéro Desire), et dévoilé un premier mix composé en exclusivité pour notre site la semaine dernière, le jeune virtuose des platines Vittos est de retour cette semaine avec un second mix électronique inédit. Enjoy.

Musique

Sound 81 : le premier mix de Vittos pour Antidote

Après avoir livré un DJ set magnétique lors de la Desire Party célébrant la sortie de notre numéro printemps-été 2020, l’artiste espagnol Vittos s’apprête à dévoiler quatre mixes exclusifs sur Antidote (au rythme d’un par semaine), dont voici le tout premier. À écouter sans modération.

Musique

Bamao Yendé et Le Diouck explosent les frontières avec l’EP « 55 Degrees »

Le patron de Boukan Records dévoile un premier EP enregistré aux côtés de son acolyte Le Diouck, et s’impose définitivement comme le fervent défenseur d’une musique électronique brute, énergique et fiévreuse.

Musique

Interview : le rappeur emo-futuriste Laylow sort un album sur une intelligence artificielle

Persuadé à raison d’évoluer en marge d’un rap français obsédé par les streams, Laylow fait de son premier véritable album, « Trinity », une œuvre radicale où son verbe se fait économe, au service d’un univers extrêmement visuel. L’opus tire son nom d’une intelligence artificielle inventée, conseillant le rappeur dans sa vie émotionnelle. Rencontre.

Musique

Yseult : « Je n’ai plus peur de me montrer telle que je suis »

Avec sa musique introspective située entre pop et trap, fruit de son inébranlable désir d’émancipation, Yseult a marqué l’année 2019 de son sceau flamboyant. 2020 lui tend les bras.

Musique

lire la suite

> voir tout

Musique

Découvrez la première série mode de Ferry van der Nat issue d’Antidote : DESIRE