David Bowie is… Beau, oui !

Article publié le 3 mars 2015

Après son succès londonien en mars 2013 et une réception chaleureuse au Canada, en Allemagne ou encore aux Etats-Unis, l’exposition consacrée au caméléon de la pop s’est installée au sein de la toute nouvelle Philharmonie de Paris. Côté commissaires, les Anglais Geoffrey Marsh et Victoria Broackes (du Victoria & Albert Museum), tous deux issus du monde de l’art contemporain et non de la musique. Résultat : la manifestation révèle davantage la nature protéiforme du musicien que la densité de sa discographie.

Sous forme d’un cabinet de curiosité décliné en plusieurs salles, David Bowie is expose les costumes portés par l’artiste tout au long de sa carrière, des extraits de ses films, ses clips les plus marquants, les manuscrits de ses chansons et autres papiers volants signés de sa plume. On peut dire merci à Bowie lui-même, qui a généreusement puisé dans ses archives personnelles. Détail qui a son importance : on visite le lieu accompagné d’un casque qui, selon les salles, nous fait écouter morceaux ou interviews… En résulte un véritable voyage dans l’univers d’un génial nomade qui, de Londres à Berlin en passant par Los Angeles et Paris, est aussi doté d’une photogénie exceptionnelle. À voir – mieux, à admirer.

Un texte de Sophie Rosemont

Du 3 mars au 31 mai Davie Bowie is à la Philharmonie de Paris

Les plus lus

Albums posthumes : sacralisation des artistes ou cash machines ?

Prince, Bashung, DMX ou encore Nipsey Hussle : en 2021, de nombreux albums posthumes devraient voir le jour, prolongeant l’héritage laissé par ces artistes parti·e·s trop tôt. Mais que sait-on réellement de la fabrication des disques posthumes ? Qui décide de les sortir ? Selon quels dispositifs ? Et surtout, au bénéfice de qui ?

Lire la suite

D’Aya Nakamura à PNL : comment les artistes musicaux·les transforment la langue française

« Pookie », « Igo », « moula »… La popularité inédite du rap francophone donne lieu à un renouvellement linguistique abondant.

Lire la suite

Hervé : « Mon premier album, c’est la photographie d’un fantasme »

Après son premier album Hyper sorti le 19 juin dernier, qui orchestre les noces de la pop française avec la scène musicale de Madchester, Hervé a dévoilé une session live à l’Olympia lundi 16 novembre, le jour où devait initialement se tenir son premier concert (qui affichait complet) dans cette salle mythique, finalement reporté en raison du contexte sanitaire actuel. Rencontre.

Lire la suite

Comment Patrick Cowley a reinventé le disco en inventant la sulfureuse Hi-NRG

Entre les années 1970 et 1980, les premiers pas de la libération homosexuelle et l’arrivée de la pandémie du VIH, la Hi-NRG, un dérivé électronique du disco inventé de toutes pièces par le producteur Patrick Cowley, fait danser les gays dans d’immenses clubs entre San Francisco, New York, Londres et Paris. Histoire d’un courant musical aux effluves de poppers, qui n’aura duré qu’une poignée d’années mais a complètement transformé la pop et la dance music.

Lire la suite

Sound 83 : le nouvau mix de Vittos pour Antidote

L’artiste espagnol, dont le DJ set lors de la Desire Party d’Antidote a révélé tout le talent, est de retour avec un troisième mix exclusif pour MagazineAntidote.com. Listen to the beat.

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.