Versace vu par Antidote  

Article publié le 23 novembre 2015

Share :

Photographe : Antoine Harinthe – Réalisation : Yann Weber – Talent : Teddy Quinlivan

Donatella Versace est une force de la nature. Depuis plus de vingt ans, la créatrice italienne préside à la destinée de la maison fondée par son frère Gianni et développe une image de la femme à la fois férocement sensuelle et élégamment cérébrale. Une femme qui marque les esprits par sa tenue mais surtout par sa volonté inébranlable de forger son propre destin, à l’image de Donatella elle-même. « Je ne regarde jamais le passé », « J’essaie d’être contemporaine et moderne » avoue-t-elle. Mais pour rester au diapason d’un monde qui évolue sans cesse plus vite, elle a également une vision claire de ce que doit être une marque vivante. Par Jessica Michault.

Depuis qu’elle a pris les rênes, Donatella a non seulement perpétué les codes de la maison mais elle a également démontré sa capacité à transformer cet héritage en vision d’avenir, parfois en lui impulsant une tournure inédite, avec autodérision.  Respecter sans sanctifier, comprendre l’écho de son travail dans la culture mode, ces idées directrices montrent l’œil aiguisé de cette créatrice et femme d’affaire respectée.
C’est sans doute cette capacité à voir plus loin que soi qui distingue la madone de la mode italienne. La confiance de Donatella Versace est telle qu’elle ne se sent pas menacée, même par la génération montante. Elle n’hésite jamais à prendre sous son aile les créateurs talentueux qu’elle a repérés, et à leur confier Versus. Christopher Kane, J.W. Anderson et maintenant Anthony Vaccarello ont tous passé du temps aux côté de Donatella. « Anthony capture l’esprit de Versus Versace. J’aime la direction qu’il donne à la marque que j’aime, pour qu’elle touche une nouvelle génération, » dit-elle au sujet du travail de Vaccarello pour la maison.
Comprendre un monde en constante mutation est le sésame qui permet à Donatella de réinterpréter sa vision de Versace à chaque saison. La maison a fait figure de précurseur en étant parmi les premiers à se capter son public dès le podium, en rendant la ligne Versus immédiatement disponible à l’issue du défilé et maintenant en proposant les accessoires de la ligne signature Versace dans une sélection de boutiques quelques jours après leur présentation officielle.
Alors, quand Donatella regarde les jeux d’optiques qui ont inspiré son automne-hiver 2015, elle le fait dans un monde où Instagram règne en maître de nos vies digitales. Haute en couleurs primaires, ouvertures qui dévoilent une jambe ou des jeux de peau, cette collection se distingue par ses pièces tranchent dans la torpeur de l’hiver comme des phares vestimentaires. Mais surtout, elle tire sa force de ces narrations, parfois floues et pourtant si vives, qui peuplent désormais notre imaginaire à la vitesse-lumière de nos échanges.
« C’est mon Versace aujourd’hui et pour toujours. #GREEK symbolise tout : les traditions d’artisanat, la symbolique grecque, les emoji du futur » résume-t-elle. Au final, quel meilleur exemple de la femme Versace que Donatella elle-même, celle qui a su prendre en main sa destinée et utilise les outils à sa disposition – que ce soit son sens des affaires ou sa féminité triomphante – pour créer un monde où elle est pleine possession de ses moyens, pour notre plus grand plaisir.

Photographe: Antoine Harinthe
Réalisation: Yann Weber
Model:Teddy @ Premium Models
Hair: Franco Argento @ Atomo Management
Make up: Tiziana Raimondo @ Atomo Management
[ess_grid alias= »antidote »]

Les plus lus

> voir tout

Comment les mythiques Blitz Kids ont réinventé la mode et la musique

En deux petites années, entre 1979 et 1980, du côté du quartier de Covent Garden à Londres, une soirée organisée tous les mardis soir au sein du minuscule Club Blitz a changé la face de Londres, de la mode, de la pop music, lancé la vague baroque et fière des Nouveaux Romantiques, et renvoyé définitivement l’uniforme des punks au rayon vintage. Retour vers le futur.

Neith Nyer reverse tous les bénéfices de sa nouvelle collection en faveur des trans noirs brésiliens

Fondé en 2015 par Francisco Terra, le label Neith Nyer fait son retour en grande pompe avec « Globe of Death ». Une collection inaugurant le projet « Neith Nyer Artisanal », né d’une collaboration entre le designer brésilien et une flopée de créatifs, dont la totalité des bénéfices sera reversée à Casa Chama, une association brésilienne qui lutte pour faire valoir les droits des personnes noires et transgenres.

Les algorithmes peuvent-ils prévoir la mode du futur ?

Avec le basculement vers le tout-digital, la data et les prédictions s’apprêtent à jouer un rôle décisif dans la relance des secteurs de la mode et du luxe. Comme dans chaque crise, les rapports de force évoluent et le recours aux algorithmes, bien qu’encore perçus comme opposés à la création, s’intensifie. D’abord pour rassurer, ensuite pour tenter de prévoir l’avenir.

Série mode : 2 Moncler 1952, Issue d’Antidote : DESIRE

Découvrez les pièces parmi les plus marquantes de l’été 2020 dans cette série mode inédite issue du nouveau numéro d’Antidote photographié par Ferry van der Nat, avec Chanel, Balenciaga, Versace, Lacoste, Ann Demeulemeester, Rombaut. Commandez dès maintenant Antidote : DESIRE sur notre eshop au prix de 15€.

Série mode : les looks de Richard Gallo reconstitués en exclusivité pour Antidote

Publiée dans le numéro printemps-été 2020 d’Antidote, cette fashion story dédiée à Richard Gallo mêle pièces d’archives issues de son vestiaire et looks reconstitués à partir de photographies, arborés par Tyrone Dylan.

Découvrez la sixième série mode de Ferry van der Nat issue d’Antidote : DESIRE

Découvrez les pièces parmi les plus marquantes de l’été 2020 dans cette série mode inédite issue du nouveau numéro d’Antidote photographié par Ferry van der Nat, avec Versace, Balenciaga, Louis Vuitton, Marine Serre, Christian Louboutin, Miu Miu ou encore Andreas Kronthaler for Vivienne Westwood. Commandez dès maintenant Antidote : DESIRE sur notre eshop au prix de 15€.

Fresh NewsMode

lire la suite

> voir tout

Fresh NewsMode

Rencontre avec Juan Alvear, le nail artist favori des popstars