TagWalk : l’outil qui va changer la vie des stylistes

Article publié le 2 mai 2016

Share :

Texte : Jessica Michault
De gauche à droite : collections automne-hiver 2016-2017 Miu Miu, Balenciaga, Chanel, Lutz Huelle.

READ FULL ENGLISH TEXT HERE

Les heures perdues à parcourir les milliers de photos de défilés en quête du bon look, c’est terminé. Amis stylistes, voici TagWalk.

ll y a des fois où l’on se dit qu’une idée est si bonne qu’il est incroyable que personne n’y ait songé avant. C’est ce qu’a ressenti Alexandra Van Houtte quand elle a eu l’idée du concept de son site Tag-Walk.com. C’est selon toute vraisemblance le premier moteur de recherche d’images de défilés par mots-clés en activité.

En quelques mots, cette ancienne assistante styliste devenue entrepreneure digitale a conçu un site qui permet aux stylistes, en seulement quelques clics, de diminuer drastiquement le nombre de photos de shows à visionner pour leurs sélections mode et moodboards. C’est aussi l’outil parfait pour les journalistes de mode obligés de procéder au tri de milliers de photos pour ces compilations de tendances établies sans relâche saison après saison. Le site pourrait aussi s’imposer comme une plateforme idéale pour n’importe quel fashionista souhaitant constituer une wishlist saisonnière des pièces dans lesquelles il finira par investir.

« Chaque fois que l’on me demandait de, par exemple, trouver une robe rouge, je passais des heures sur Style.com pour trouver une dizaine de robes rouges convenables. Je ne sélectionnais jamais de jeunes labels mais toujours les mêmes grandes marques tant ce seul processus était déjà horriblement chronophage », raconte Van Houtte.

« Chaque fois que l’on me demandait de, par exemple, trouver une robe rouge, je passais des heures sur Style.com pour trouver une dizaine de robes rouges convenables. »

Imaginez une sorte de Google pour la mode. Tapez un, ou plusieurs mots-clés, parmi les 500 qu’a laborieusement entrés Alexandra au cours de ces derniers mois, pour obtenir quatre colonnes d’une sélection de looks tirés d’une base de données riche de plus de 8000 images. Dans un élan de solidarité, la quasi-majorité des marques importantes – à l’exception de Vetements et Y/Project – qui défilent dans l’une des quatre capitales de la mode internationales ont donné à Van Houtte la permission d’utiliser leurs images de défilés sur son site.

En ligne depuis moins d’un mois, le site s’attire déjà les faveurs de stylistes renommés à l’image de Patti Wilson. « Je l’utilise tout le temps, c’est tellement pratique », lance-t-elle.

L’interface soignée et épurée du site facilite la navigation et fonctionne de façon très organique. Il est pour le moment possible de parcourir le site en français et en anglais, mais Van Houtte, qui maîtrise le mandarin, espère prochainement proposer une version chinoise. Elle s’attèle aussi à cataloguer tous les accessoires de la saison pour pouvoir bientôt offrir cette nouvelle option.

« C’est un peu un concentré du meilleur d’Instagram avec ses hashtags, du meilleur de Style.com avec ses défilés, et du meilleur de Pinterest parce que vous pouvez créer des moodboards directement sur le site », explique Van Houtte. Bien que la formulation puisse apparaître audacieuse, c’est une description plutôt juste de ce site, qui devrait incessamment sous peu devenir la nouvelle arme secrète des stylistes.

Chaque semaine, TagWalk propose sa séléction de tendances.

Imaginez une sorte de Google pour la mode. Tapez un, ou plusieurs mots-clés, parmi les 500 qu’a laborieusement entrés Alexandra au cours de ces derniers mois, pour obtenir quatre colonnes d’une sélection de looks tirés d’une base de données riche de plus de 8000 images. Dans un élan de solidarité, la quasi-majorité des marques importantes – à l’exception de Vetements et Y/Project – qui défilent dans l’une des quatre capitales de la mode internationales ont donné à Van Houtte la permission d’utiliser leurs images de défilés sur son site.

En ligne depuis moins d’un mois, le site s’attire déjà les faveurs de stylistes renommés à l’image de Patti Wilson. « Je l’utilise tout le temps, c’est tellement pratique », lance-t-elle.

L’interface soignée et épurée du site facilite la navigation et fonctionne de façon très organique. Il est pour le moment possible de parcourir le site en français et en anglais, mais Van Houtte, qui maîtrise le mandarin, espère prochainement proposer une version chinoise. Elle s’attèle aussi à cataloguer tous les accessoires de la saison pour pouvoir bientôt offrir cette nouvelle option.

« C’est un peu un concentré du meilleur d’Instagram avec ses hashtags, du meilleur de Style.com avec ses défilés, et du meilleur de Pinterest parce que vous pouvez créer des moodboards directement sur le site », explique Van Houtte. Bien que la formulation puisse apparaître audacieuse, c’est une description plutôt juste de ce site, qui devrait incessamment sous peu devenir la nouvelle arme secrète des stylistes.

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

> voir tout

Sinéad Burke : « On doit être à la table des décisions »

Activiste et écrivaine irlandaise de 1,05 mètre passionnée de mode et de design, Sinéad Burke milite en faveur d’un monde plus inclusif qui s’adapterait aux besoins de chacun·e. À travers cet entretien, elle revient sur l’importance d’offrir une voix à ceux·celles qui ne sont pas entendu·e·s dans l’espace public, explique pourquoi il est impératif d’intégrer les personnes issues des minorités à la table des décisions et raconte pourquoi sa petite taille fait sa force.

L’édito de Yann Weber, directeur de la rédaction du nouveau numéro d’Antidote : Statements

L’identité d’Antidote, sur laquelle je me suis longtemps interrogé, s’est dessinée en filigrane ces 10 dernières années à travers ce grand rhizome de personnalités variées qui s’étire à l’horizontale de page en page, où les normes excluantes qui ont longtemps caractérisé le monde de la mode s’effacent pour laisser place à une vision inclusive et ouverte, au sein de laquelle les stigmates disparaissent.

Comment les mythiques Blitz Kids ont réinventé la mode et la musique

En deux petites années, entre 1979 et 1980, du côté du quartier de Covent Garden à Londres, une soirée organisée tous les mardis soir au sein du minuscule Club Blitz a changé la face de Londres, de la mode, de la pop music, lancé la vague baroque et fière des Nouveaux Romantiques, et renvoyé définitivement l’uniforme des punks au rayon vintage. Retour vers le futur.

Neith Nyer reverse tous les bénéfices de sa nouvelle collection en faveur des trans noirs brésiliens

Fondé en 2015 par Francisco Terra, le label Neith Nyer fait son retour en grande pompe avec « Globe of Death ». Une collection inaugurant le projet « Neith Nyer Artisanal », né d’une collaboration entre le designer brésilien et une flopée de créatifs, dont la totalité des bénéfices sera reversée à Casa Chama, une association brésilienne qui lutte pour faire valoir les droits des personnes noires et transgenres.

Les algorithmes peuvent-ils prévoir la mode du futur ?

Avec le basculement vers le tout-digital, la data et les prédictions s’apprêtent à jouer un rôle décisif dans la relance des secteurs de la mode et du luxe. Comme dans chaque crise, les rapports de force évoluent et le recours aux algorithmes, bien qu’encore perçus comme opposés à la création, s’intensifie. D’abord pour rassurer, ensuite pour tenter de prévoir l’avenir.

Série mode : les looks de Richard Gallo reconstitués en exclusivité pour Antidote

Publiée dans le numéro printemps-été 2020 d’Antidote, cette fashion story dédiée à Richard Gallo mêle pièces d’archives issues de son vestiaire et looks reconstitués à partir de photographies, arborés par Tyrone Dylan.

lire la suite

> voir tout

Mode

Jusqu’au 3 juillet, la galerie UTA Artist Space explore l’identité noire avec l’exposition digitale « Renaissance: Noir »