Série Mode : la dernière collection Louis Vuitton de Virgil Abloh, photographiée par Anthony Arquier

Article publié le 10 novembre 2018

Modèles : Pierre Ramos, Feranmi Ajetomobi, Teo Fortin, Diagne Saliou, Eric Tang, Taemin Park, Rayanne. Full looks : Louis Vuitton par Virgil Abloh. Photos : Anthony Arquier. Direction de la création et stylisme : Yann Weber. Production : Aurea Productions. Coiffure : Quentin Guyen. Maquillage : Marie Dufresne. Coordinateur mode : Matéo Ferreira. Assistante styliste : Abla Sbihi. Assistant photographe : Kevin Drelon et Kim Soumpholphakdy. Assistante production : Amélie Pietri et Raphaël.

Issue du nouveau numéro d’Antidote, dont le thème est « Care », cette série mode signée par le photographe Anthony Arquier met en scène la collection Louis Vuitton automne-hiver 2022/2023 de Virgil Abloh.

Dévoilée en janvier 2022 lors d’un défilé à Paris au Carreau du Temple, trois mois à peine après le décès de Virgil Abloh des suites d’un cancer, la collection Louis Vuitton homme automne-hiver 2022/2023 entérinait les thèmes et messages développés pendant huit saisons par le designer américain pour la maison française. Fidèle à la vision onirique de Virgil Abloh, qui regardait le monde avec des yeux d’enfants malgré ses 41 ans, le défilé, baptisé « Louis Dreamhouse », transposait dans la réalité le rêve – un voyage mental faisant écho aux thèmes de l’itinérance et de l’aventure inhérents à l’ADN du malletier français.
Onirique, le set du défilé mettait ainsi en scène une maison bleu ciel construite pour l’occasion, une chambre, une longue table de banquet ou encore des escaliers menant vers une porte en hauteur, par laquelle sortait une horde de danseur·se·s enchaînant les figures de parkour, tandis qu’un orchestre, dirigé par Gustavo Dudamel, jouait une musique composée par Tyler, the Creator.
Pour son chant du cygne, le designer, DJ, architecte et fondateur du label Off-White mixait tous les codes qui ont fait son succès depuis son tout premier défilé Louis Vuitton, pour le printemps-été 2019. Reconnu pour son tailoring d’un nouveau genre et son streetwear revisité, il présentait une série de pantalons de costume aux volumes loose ou à l’inverse près du corps, associés à des vestes aux larges épaules en velours ou satin. Fidèle à ses obsessions, Virgil Abloh travaillait également les volumes loose sur un jean monogrammé ultra-large et déchiré ou des vestes imitant les teddy jackets des étudiant·e·s américain·e·s, tandis que des tracksuits revisités et des pantalons dotés de grandes poches traduisaient une approche utilitaire.
Réminiscences de sa première collection comprenant des silhouettes inspirées par Le Magicien d’Oz, certaines pièces étaient imprimées de motifs enfantins tandis que d’autres façon tapisserie retranscrivaient en jacquard l’œuvre L’atelier du peintre de Gustave Courbet ou une autre toile, cette fois de De Chirico.
Le rêve se poursuivait sur une série d’accessoires, comprenant pêle-mêle des sacs en forme de bouquets de fleurs ou de pots de peinture, des casquettes et autres couvre-chefs dotés d’oreilles pointues, tandis que le défilé se clôturait sur le passages de plusieurs silhouettes immaculées, reprenant la tradition du final des défilés de mode, clos par une mariée, la robe étant ici remplacée par une tenue agrémentée d’un sac à dos/cerf-volant brodé et bordé de dentelle, dont la forme évoquait les ailes d’un ange. Une allégorie du départ de Virgil Abloh survenu trop tôt ?
Retrouvez ci-dessous toutes les photos de notre série mode mettant en scène la collection Louis Vuitton homme automne-hiver 2022/2023.

Total looks, Louis Vuitton.
Total looks, Louis Vuitton.

Les plus lus

L’horloger Jaeger-LeCoultre collabore avec le typographe star Alex Trochut dans le cadre de son projet de dialogues artistiques « Made of Makers »

Dans le cadre de son programme « Made of Makers », initié cette année, l’horloger a fait appel aux talents du graphiste catalan Alex Trochut. Célèbre pour son approche expérimentale de la typographie et créateur de textes-images, ce dernier a conçu un alphabet Art Déco pour la maison suisse qui vient compléter l’offre de personnalisation de la montre Reverso, modèle emblématique de Jaeger-LeCoultre dont le boîtier pivote et sur lequel il est possible de graver ses initiales.

Lire la suite

L’édito de Maxime Retailleau, rédacteur en chef du nouveau numéro d’Antidote

La révolution du Care

Lire la suite

Fecal Matter : « On espère pouvoir continuer à être nous-mêmes sans nous faire tuer »

Les designers, make-up artists et DJs Hannah Rose Dalton et Steven Raj Bhaskaran, plus connu·e·s sous le nom de leur duo pluridisciplinaire Fecal Matter, reviennent dans cet entretien sur les origines de l’esthétique « alien glamour » qu’il·elle·s arborent au quotidien – malgré les insultes, les menaces de mort et la violence physique auxquels il·elle·s se trouvent confronté·e·s –, racontent comment l’amour qu’il·elle·s se portent mutuellement leur a donné le courage de pleinement s’assumer, et expliquent pourquoi leurs looks provocateurs constituent un manifeste en faveur de la tolérance.

Lire la suite

Fecal Matter : « We hope we can continue to be ourselves without being killed »

The designers, make-up artists, and DJs Hannah Rose Dalton and Steven Raj Bhaskaran, better known as the multidisciplinary duo Fecal Matter, discuss the origins of the « alien glamour » aesthetic they sport daily despite the insults, death threats, and physical violence they face; talk about how their love for each other has given them the courage to be themselves; and explain why their provocative style constitutes a manifesto for tolerance.

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.